Le Régiment de Maisonneuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maisonneuve.
Le Régiment de Maisonneuve
Création
Dissolution Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces armées canadiennes
Branche Armée canadienne
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie légère
Fait partie de 34e Groupe-brigade du Canada
Devise « Bon cœur et bon bras »
Marche Sambre et Meuse
Commandant Lieutenant-colonel Jean-François Latreille
Emblème R de MAIS - insigne.jpg

Le Régiment de Maisonneuve (R de MAIS) est un régiment d'infanterie de la Première réserve de l'Armée canadienne. Il fait partie du 34e Groupe-brigade du Canada au sein de la 2e Division du Canada et est stationné à Montréal au Québec.

L'unité a été créée en 1880 sous le nom de « 85th Battalion of Infantry », littéralement le « 85e Bataillon d'infanterie ». Le bataillon devint un régiment en 1900 en adoptant le nom de « 85th Regiment », c'est-à-dire le « 85e Régiment ». Il adopta son nom actuel en 1920.

En plus de sa propre histoire, Le Régiment de Maisonneuve perpétue l'héritage de deux bataillon du Corps expéditionnaire canadien (CEC) de la Première Guerre mondiale, les 41e et 206e Bataillon outre-mer, CEC.

Rôle et organisation[modifier | modifier le code]

Insigne distinctif de la 2e Division du Canada

Le Régiment de Maisonneuve est un régiment d'infanterie légère d'un seul bataillon stationné à Montréal au Québec. Il fait partie du 34e Groupe-brigade du Canada, un groupe-brigade de la Première réserve de l'Armée canadienne qui fait lui-même partie de la 2e Division du Canada. Le commandant actuel du régiment est le lieutenant-colonel Jean-François Latreille depuis le [1].

Tout comme c'est le cas pour les autres unités de la Première réserve de l'Armée canadienne, le rôle du Régiment de Maisonneuve est de former des soldats travaillant à temps partiel afin de servir de renfort lors des opérations des Forces armées canadiennes ainsi que d'être prêts pour le service actif pour appuyer les autorités civiles lors de catastrophes naturelles dans la région locale[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Création et premiers conflits[modifier | modifier le code]

L'unité a été créée le à Montréal au Québec en tant qu'un bataillon d'infanterie nommé « 85th Battalion of Infantry » par le lieutenant-colonel Julien Brosseau[réf. nécessaire]. Le , le bataillon devint un régiment en étant renommé en « 85th Regiment ». Le , le régiment adopta son nom actuel, c'est-à-dire « Le Régiment de Maisonneuve », rappelant le nom du fondateur de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve[3].

Première Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

En somme Le Régiment de Maisonneuve recruta 1 286 soldats pour la Première Guerre mondiale dont 524 servirent en France et 122 au Royaume-Uni.[réf. nécessaire] En effet, les recrues furent dispersées dans une centaine d'unités distinctes du Corps expéditionnaire canadien. Bien qu'il est impossible de retracer toutes les unités qui ont reçu des recrues du Régiment de Maisonneuve, celles qui en ont reçu le plus sont, en ordre décroissant, le 22e, le 14e, le 24e, le 5th Canadian nMounted Rifles, le Princess Patricia Canadian Light Infantry. De plus, plusieurs servirent de renforts au 41e, 57e, 69e, 150e, 163e, 178e, 189e et 258e en Angleterre.[réf. nécessaire] Au total, en Europe, le régiment compte 102 morts et 198 blessés officiers, sous-officiers et soldats confondus.[réf. nécessaire]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Des membres du Régiment de Maisonneuve marchant à Holten en direction de Rijssen aux Pays-Bas le

Le Canada déclara la guerre à l'Allemagne le après que cette dernière eut envahi la Pologne. Le Régiment de Maissonneuve fut la première unité canadienne à remplir ses objectifs de volontaires pour le service en Europe.[réf. nécessaire]

En effet, dès le , Le Régiment de Maisonneuve mobilisa un bataillon pour le service actif. Le , celui-ci devint le 1er Bataillon tandis que le bataillon de réserve devint le 2e Bataillon. Le 1er Bataillon s'embarqua pour la Grande-Bretagne le où il s'entraina jusqu'à son débarquement en France le au sein de la 5e Brigade d'infanterie canadienne de la 2e Division d'infanterie canadienne[3]. Le , il a servit de réserve lors du raid de Dieppe au cours duquel le Canada subit 3 367 pertes, dont 907 morts, 586 blessés et 1 874 prisonniers.[réf. nécessaire] En fait, il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin du conflit[3].

Le , Le Régiment de Maisonneuve mobilisa un autre bataillon, le 3e Bataillon, pour le service actif. Celui-ci a servi au Canada au sein de la 21e Brigade d'infanterie canadienne de la 8e Division canadienne qui servait à fournir de la protection territoriale. Il fut dissous le [3].

Le , le 1er Bataillon fut dissous et le régiment redevint alors une unité d'un seul bataillon de réserve[3].

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En 1962, la ville de Montréal accorde le droit de cité au Régiment de Maisonneuve[réf. nécessaire].

Le régiment s'est vu décerner, lors d'une cérémonie de droit de cité, le titre officiel de « régiment affilié à la ville de Montréal ».[réf. nécessaire]

Honneurs de bataille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Honneurs de bataille.

Les honneurs de bataille sont le droit donné par la Couronne au régiment d'apposer sur ses couleurs les noms des batailles ou des conflits dans lesquels il s'est illustré. Au cours de son histoire, The Royal Regiment of Canada et les unités qu'il perpétue ont reçu un total de 27 honneurs de bataille[3].

Honneurs de bataille du Régiment de Maisonneuve[3]
Première Guerre mondiale
Mont-Sorrel Somme, 1916
Arras, 1917 Côte 70
Ypres, 1917 Amiens
Seconde Guerre mondiale
Crête de Bourguébus Faubourg de Vaucelles
Maltot Crête de Verrières-Tilly-la-campagne
Falaise Route de Falaise
Forêt de la Londe Dunkerque, 1944
Canal d'Anvers-Turnhout L'Escaut
Woensdrecht Beveland-Sud
Chaussée de Walcheren La Rhénanie
La Hochwald Xanten
Groningue Oldenburg
Nort-Ouest de l'Europe, 1944-1945
Guerre d'Afghanistan[4]
Afghanistan

Traditions et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les traditions et les symboles des Nova Scotia Highlanders sont les éléments essentiels à l'identité régimentaire. Le symbole le plus important est l'insigne du régiment qui est composé de l'écu de Paul Chomedey de Maisonneuve sur fond de sable entouré d'un anneau de gueules portant le nom du régiment en lettres majuscules d'argent brochant sur une fleur de lis également d'argent qui est sommée de la couronne royale au naturel et accostée de deux branche de feuilles d'érables d'or qui sont chargées en pointe d'un listel d'azur portant la devise du régiment, « Bon cœur et bon bras », en lettres majuscules d'or[3].

Un autre élément important de l'identité d'un régiment sont les marches régimentaires. Celle du Régiment de Maisonneuve est « Sambre et Meuse »[3]

En 1940, Le Régiment de Maisonneuve est jumelé avec The King’s Shropshire Light Infantry (en) de la British Army[réf. nécessaire] qui a été amalgamé, en 2007, pour devenir The Rifles[réf. nécessaire][3]. En 1994, il est jumelé avec le NCSM Montréal[réf. nécessaire].

Ordre de préséance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Histoire régimentaire », sur Le Régiment de Maisonneuve (consulté le 24 novembre 2017).
  2. « Emplois », sur Armée canadienne (consulté le 22 novembre 2017).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Le Régiment de Maisonneuve », sur Direction Histoire et patrimoine de la Défense nationale et les Forces canadiennes (consulté le 24 novembre 2017).
  4. (en) « Canadian Army Units Receiving the Battle Honour "Afghanistan" », sur The Regimental Rogue (consulté le 29 avril 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Gouin, Bon cœur et bon bras : histoire du Régiment de Maisonneuve, 1880-1980, Montréal, Cercles des officiers du Régiment de Maisonneuve, .

Liens externes[modifier | modifier le code]