La Résurrection du Christ (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Résurrection du Christ
Titre original Risen
Réalisation Kevin Reynolds
Scénario Paul Aiello
Karen Janszen
Kevin Reynolds
Musique Roque Baños
Acteurs principaux
Sociétés de production LD Entertainment
Big Wheel Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre péplum
Durée 107 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Résurrection du Christ (Risen) est un péplum américain coécrit et réalisé par Kevin Reynolds, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Jérusalem lors des quarante jours qui succèdent à la résurrection du Christ, puis en Galilée. Clavius, un puissant tribun militaire romain, et son aide de camp Lucius sont mandatés par Ponce Pilate pour superviser la crucifixion d'un juif nommé Jésus de Nazareth. Après la mort du condamné et sous la pression du Sanhédrin, Pilate ordonne de faire sceller et garder le tombeau mais le lendemain, les deux sentinelles ont disparu et le tombeau est vide. Pilate charge Clavius d'enquêter sur la disparition du corps du Nazaréen. Pourchassant les disciples du Christ soupçonnés d'avoir enlevé le corps, Clavius se convertit lorsqu'il les retrouve dans une petite maison de Jérusalem autour de Jésus ressuscité. Il finit par les rejoindre en Galilée. Pilate, se sentant trahi, envoie Lucius le tuer, mais ce dernier le laisse partir avec les disciples.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En 2013, Kevin Reynolds annonce un projet intitulé Resurrection. Scénarisé par Paul Aiello, ce film est décrit comme un thriller qui sera une suite non officielle de La Passion du Christ de Mel Gibson.

« J’ai toujours eu envie de raconter une histoire comme celle-ci, gonflée du souffle épique des grandes productions hollywoodiennes. Bien sûr, nous voulions que tous ceux qui ont la foi se sentent représentés de façon juste. Mais si vous ne croyez pas, toute l’action de ce film et les grandes scènes dramatiques vous procureront tout le divertissement dont vous rêvez. Il est hors de question de dire à qui que ce soit que croire. Les gens peuvent s’appuyer sur ce film pour interroger leur propre spiritualité, ou simplement l’apprécier comme un pur divertissement cinématographique[4]. »

— Kevin Reynolds

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu d'août à novembre 2015. Il se déroule à Malte et en Andalousie (Almería - notamment l'Alcazaba, Cabo de Gata, désert de Tabernas, San José, l'Alcazaba de Malaga)[5],[6].

Pour accentuer au maximum la tension qui lie Clavius et Jésus de Nazareth, leurs interprètes respectifs Joseph Fiennes et Cliff Curtis se sont tenus éloignés quasiment durant les 4 mois du tournage :

« Nous n’avons jamais passé de temps ensemble et je pense que cela a rendu nos confrontations devant la caméra plus intenses. L’énergie entre nous est palpable. Nous nous trouvions souvent dans la même pièce mais nous ne nous sommes jamais approchés, et cela a rendu plus forts les moments où nous avions enfin un contact face à face, un échange émotionnel et verbal[4]. »

— Joseph Fiennes

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques partagées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 53 d'opinions favorables pour 129 critiques et une note moyenne de 5,5910[7]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 51100 pour 28 critiques[8].

En France, le film obtient une note moyenne de 2,35 sur le site Allociné, qui recense 7 titres de presse[9].

Pascal Ide, prêtre catholique du diocèse de Paris, médecin, docteur en philosophie et en théologie, publie une longue critique-analyse du film. Il écrit notamment « On pourra encore regretter le caractère trop spectaculaire (par exemple de la bataille initiale ou de l’Ascension finale) en décohérence avec la sobriété caractéristique du style biblique. Pourtant, bien des traits du péplum classique ont été atténués » ou encore « Je me suis laissé toucher par ce film à plusieurs reprises »[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
36 880 033 $[2] [11] 13[11]
Drapeau de la France France 95 902 entrées[12] - -

Monde Total mondial 46 432 579 $[2] - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ‘Deadpool’ Still Cool In Weekend 2 With Superhero Set To Pass $200M – Box Office Preview », sur Deadline.com
  2. a b et c (en) « Risen », sur Box Office Mojo (consulté le 11 juin 2020)
  3. « Karim Saleh », sur IMDb (consulté le 7 mars 2016)
  4. a et b Secrets de tournage - Allociné
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. (en) « Filmed in Malta: 'Risen' tells resurrection tale through a sceptic », sur The Malta Independent, (consulté le 18 avril 2016)
  7. (en) « Risen (2016) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 11 juin 2020)
  8. (en) « Risen Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 11 juin 2020)
  9. « La Résurrection du Christ - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 11 juin 2020)
  10. Analyse du film sur le site de Pascal Ide, prêtre catholique
  11. a et b (en) « Risen - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 11 juin 2020)
  12. « La Résurrection du Christ », sur JP's Box-office (consulté le 11 juin 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]