L'Île des morts (poème symphonique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île des morts.
L'Île des Morts
Opus 29
Image illustrative de l'article L'Île des morts (poème symphonique)
L'Île des Morts d'Arnold Böcklin (1886).

Genre Poème symphonique
Nb. de mouvements 1
Musique Sergueï Rachmaninov
Effectif Orchestre symphonique
Durée approximative env. 18 à 20 minutes
Dates de composition 1909
Création
Moscou
Versions successives

L'Île des morts est un poème symphonique du compositeur russe Sergueï Rachmaninov, composé en 1909[1] et créé le à Moscou.

L'œuvre fut inspirée par le tableau éponyme du peintre suisse Arnold Böcklin[1], dont Rachmaninov s'attache tout particulièrement à recréer l'atmosphère lugubre. La musique n'est pas sans présenter un caractère wagnérien, notamment du fait de l'utilisation d'un chromatisme labyrinthique.

La notoriété auditive de l'œuvre tient à son thème principal, illustrant le clapotis de l'eau et le balancement du bateau mortuaire : la musique décrit l'approche silencieuse et furtive du bateau, le voyage à travers la nuit, le brouillard dense, les adieux passionnés au bonheur terrestre, la douce libération de la mort ; puis, après qu'il a déposé son fardeau, le passeur retraverse l'eau et disparaît.

Sa notoriété musicale tient, d'une part à l'utilisation quasi-continuelle de la mesure à 5/8, représentant le geste du rameur Charon — trois temps pour la rame dans l'eau, deux temps pour le geste hors de l'eau (excepté dans une fraction, donnée à 4/4, reprenant le thème du Dies iræ) — et d'autre part, à son orchestration, particulièrement dense et détaillée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs enregistrements de l'Île des Morts :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Fayard 1986, p. 612 (ISBN 2-213-01638-0)
  2. (fr) Jacques-Emmanuel Fousnaquer, Rachmaninov, 1994, Seuil. (ISBN 2-02-013699-6)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]