Variations sur un thème de Corelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Variations Corelli
Opus 42
Image illustrative de l’article Variations sur un thème de Corelli
Rachmaninov jouant sur un Steinway

Genre Variation
Nb. de mouvements 20 variations
Musique Sergueï Rachmaninov
Effectif Piano
Durée approximative 17 minutes
Dates de composition Clairefontaine, mai-juin 1931
Dédicataire Fritz Kreisler
Création
Montréal
Interprètes Sergueï Rachmaninov

Les Variations sur un thème de Corelli (russe : Вариации на тему А. Корели, Variatsii na temu A. Koreli), Op. 42, forment un recueil de 20 variations pour piano composées par Sergueï Rachmaninov en 1931, sur la sonate pour violon, violone et clavecin d'Arcangelo Corelli op. 5 n° 12. L'œuvre de Corelli est elle-même un ensemble de variations sur la Folia (Folies d'Espagne), l'un des plus anciens thèmes musicaux européens.

Composition[modifier | modifier le code]

Nichée au cœur de la forêt de Rambouillet, la villa « Le Pavillon » à Clairefontaine-en-Yvelines accueille les Rachmaninov au cours des étés 1929 à 1931. C'est en été 1931 qu'il y compose ses Variations Corelli op. 42, seule œuvre « française » du compositeur[1].

Le cadre de la villa est typiquement russe : une belle demeure entourée d'un parc vaste et dégagé, comme une petite enclave russe au cœur du terroir français[2].

Création[modifier | modifier le code]

Rachmaninov inscrit les Variations Corelli en ouverture de sa saison de concerts, à Montréal le [3]. Cependant, « l'accueil est si tiède qu'il décide de n'en jouer désormais qu'une sélection[4] ». Jacques-Emmanuel Fousnaquer, biographe du compositeur, regrette que « beaucoup d'auditeurs, beaucoup de pianistes sont ainsi passés à côté de cette oeuvre qui, pour être d'un abord discret, n'en est pas moins d'un charme rare[5] ».

Dans une lettre à Nikolaï Medtner, Rachmaninov déclarait à propos de ces variations : « Je les ai jouées une quinzaine de fois, mais jamais dans leur continuité. Je me suis guidé sur les toux du public. S'ils toussaient de plus en plus, je sautais la variation suivante. S'ils cessaient de tousser, je jouais normalement. À un concert, je ne me souviens plus lequel — c'était dans une petite ville — ils toussaient tellement que je n'ai pu jouer que 10 variations (sur les 20). J'ai atteint mon record à New York, où j'en ai joué 18[6]. »

Analyse musicale[modifier | modifier le code]

Peinture d'Arcangelo Corelli, auteur de la sonate op. 5 no 12 qui reprend le thème de la Folia servant de matériau de base aux Variations Corelli.

C'est une succession de 20 variations sur le thème de la sonate Op. 5 n° 12 de Corelli (1700). Une écriture pour piano qui fait référence aux compositeurs romantiques comme Liszt ou Chopin. Bien que cette œuvre soit inspirée d'un thème baroque on la classe dans une esthétique post-romantique. Rachmaninov s'est réapproprié le thème original de Corelli (lui-même inspiré des Folies d'Espagne), il le transforme avec des accords utilisés de son temps, empruntés au Jazz.

Thème : Andante[modifier | modifier le code]

Exposition du thème : On peut remarquer la présence de l'accord de quinte augmenté, la présence d'un retard dans la dernière mesure de ce thème.

Variation I : Poco più mosso[modifier | modifier le code]

1re variation : Poco più mosso (= un peu plus animé)

Variation II : L'istesso tempo[modifier | modifier le code]

2e variation : L'istesso tempo (= même tempo à l'oreille)

Variation III : Tempo di Minuetto[modifier | modifier le code]

3e variation : Tempo di Minuetto

Variation IV. Andante[modifier | modifier le code]

4e variation : Andante (= assez lent, mais dans un sentiment "allant")

Variation V : Allegro (ma non tanto)[modifier | modifier le code]

Variation VI : L'istesso tempo[modifier | modifier le code]

Variation VII : Vivace[modifier | modifier le code]

Variation VIII : Adagio misterioso[modifier | modifier le code]

Comme dans les variations de Corelli : il y a une rupture entre les 7 premières variations et celle qui suit : plus lente, plus mystérieuse.

Variation IX : Un poco più mosso[modifier | modifier le code]

Variation X : Allegro scherzando[modifier | modifier le code]

Variation XI : Allegro vivace[modifier | modifier le code]

Variation XII : L'istesso tempo[modifier | modifier le code]

Variation XIII : Agitato[modifier | modifier le code]

Intermezzo : A tempo Rubato[modifier | modifier le code]

Variation XIV : Andante (come prima)[modifier | modifier le code]

Variation XV : L'istesso tempo[modifier | modifier le code]

Variation XVI : Allegro vivace[modifier | modifier le code]

Variation XVII : Meno mosso[modifier | modifier le code]

Variation XVIII : Allegro con brio[modifier | modifier le code]

Variation XIX : Più mosso. Agitato[modifier | modifier le code]

Variation XX : Più mosso[modifier | modifier le code]

Coda : Andante[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Le pianiste Alexander Melnikov a enregistré les Variations Corelli chez Harmonia Mundi, avec les études-tableaux op. 39 et les six poèmes op. 38[7].

Autres variations de Rachmaninov[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques-Emmanuel Fousnaquer, Rachmaninov, Paris, Seuil, coll. « Solfèges », , 223 p. (ISBN 2-02-013699-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Partitions[modifier | modifier le code]

Pour écouter[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]