Kojiro Akagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Kojiro Akagi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom dans la langue maternelle
赤木曠児郎Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
赤木 曠児郎
Nationalité
Activité
Site web

Kojiro Akagi (赤木 曠児郎?) est un peintre à l'huile japonais né le à Okayama et installé en France depuis 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kojiro Akagi naît le 3 janvier 1934 à dans la ville d'Okayama sur Honshū au Japon. Il obtient une licence en sciences physiques à l'Université d'Okayama en 1956. Il quitte le Japon pour Paris en 1963. Il entre par la suite à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris à l'Atelier Brianchon puis Mattey. Il reçoit plusieurs prix de 1971 à 1975, notamment au Salon des Artistes Français.

Il reçoit deux médailles du Ruban Bleu Foncé de la part du gouvernement japonais en 1994 et 1998, puis en 2002 un diplôme d'Honneur et une Coupe argent du Ministre des Affaires Étrangères Japonais, et enfin l'ordre du Soleil Levant rayons d'or avec rosette, grade d'officier, en 2005. Par la France, il est fait Chevalier de l'ordre des arts et des lettres en 2014.

Il produit environ dix œuvres par an, qu'il reproduit et classe dans un volume appelé Peintures du Paris d'Akagi qui compte déjà cinq tomes[1].

Expositions publiques à France[modifier | modifier le code]

  • 1978-1979 : « Mon Paris » Musée Carnavalet de la Ville de Paris.
  • 1986 : Akagi -Paris Architecture, Foyer des Lycéens.
  • 1993 : Paris d'Akagi, Espace Mitsukoshi Étoile (Manifestation 10e anniversaire de l'amitié entre les deux villes Paris-Tokyo)
  • 1998 : Paris d'Akagi, Bibliothèque Trocadéro.
  • 2002 : Akagi - Du pays du soleil levant au Paris de l'est, Mairie du 20e arrondissement de Paris.
  • 2002 : « Invité rétrospective de l'année »(avec Kisling) Salon des Indépendants.
  • 2004 : Akagi, 40 ans à Paris 1963-2003 " Paris-Musées, Crypte Archéologique.
  • 2008 : France Japon: un siècle et demi de regard croisé, Mathurin Méheut, Kojiro Akagi, Mairie du 9e et en parallèle à la Maison de la Bretagne.
  • 2009 : Kojiro Akagi connu et inconnu[2], Mairie du 5e.
  • 2012 : Exposition Akagi, Yôkoso !, Paris Mairie du 8e Mairie du 8e.
  • 2015 : Exposition Kojiro Akagi, Pyramide de Saint-Amand-Montrond, Saint-Amand-Montrond.
  • 2016 : « AKAGI - cent vues de Paris » au château de Villandry, Loire, France

Collections des musées[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Musée de la ville de Toulon, (1 peintures à l'huile), France
  • 1979-1981, 1987, 1991-1993, 2013 : Musée Carnavalet de Paris (128 œuvres d'art : 3 peintures à l'huile et 125 aquarelles), France.
  • 1981-2013 : Musée Cernuschi, Paris, (1 peintures à l'huile et 1 lithographie) , France.
  • 1981-2002 : musée d'art MOA (2 peintures à l'huile, 1 aquarelle) Atami, Japon.
  • 1991 : Musées du Vatican, Département des arts modernes religieux (1 peintures à l'huile), Italie
  • 1993 : Musée Royal d'Ueno, Tokyo (1 peintures à l'huile). Culture de la préfecture de Kyoto Musée de la ville de Kyoto (1 peinture à l'huile), Japon.
  • 1993-1998 : Musée départemental d'Okayama (5 peintures à l'huile, aquarelles et 53 illustrations de Sanyo journal), Japon.
  • 1993-2005 : Musée d'art de la ville de Kurashiki (3 peintures à l'huile), Japon.
  • 1998-2009 : Musée WAKO, Kasaoka (3 peintures à l'huile), Japon.
  • 2000 : Château musée Grimaldi Cagnes-sur-Mer (2 sérigraphies), France
  • 2001 : Musée de la ville Nariwa (1 aquarelle), Japon.
  • 2002-2014 : Musée de la Ville du Grez-sur-Loing (1 peinture à l'huile et 2 aquarelles), France.
  • 2003-2005 : Musée Patricia Clark (1 peinture à l'huile, 2 aquarelles), Iowa, États-Unis.
  • 2014 : Musée Toulouse-Lautrec d'Albi (1 aquarelle), France.

Collections[modifier | modifier le code]

  • 1971-1973 : État français (2 peintures à l'huile), France.
  • 1983 : Lycée Saidaiji (1 peinture à l'huile) Okayama, Japon.
  • 1986 : Foyer des Lycennes (1 peinture à l'huile) Paris, France.
  • 1993 : Hôtel de ville d'Okayama l (1 peinture à l'huile), Japon.
  • 1996-2006 : Ambassade du Japon à Paris (1 peinture à l'huile et aquarelles 2), France.
  • 1997 : Lycée Sanyo de filles, Okayama (1 peinture à l'huile et 2 gravures), Japon.
  • 1998 : Bibliothèque du Trocadéro, Paris (1 gravure) France.
  • 2000 : Université d'Okayama (1 gravure), Japon.
  • 1975-2010 : Bibliothèque nationale, Paris (Gravure de collecte), France.
  • 2011 : Maison de la culture du Japon à Paris (1 peinture à l'huile) , France.
  • 2014 : Préfecture d'Okayama (1 peintures à l'huile), Okayama, Japon

Associations[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Membre the Japaneses Artists Association, Japon.
  • 1968 : Membre Salon des Indépendants, France.
  • 1970 : Membre Salon d'Automne, France.
  • 1970 : Membre Associer Salon des Artistes Français (1971 Hors-Concours)
  • 1973 : Membre Salon National des Beaux-Arts, France.
  • 1982 : Committee Member Salon International des Beaux-Arts, France.
  • 1991 : Vice président Confédération Internationale des Travailleurs Intellectuels, France
  • 2002 : Vice-président d'honneur Salon National des Beaux-Arts, France.
  • 2012 : Administrateur d'honneur de l'association amicale des ressortissants Japonais en France

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Médaille d'or (aquarelle) au Salon des Artistes Français.
  • 1974 : Médaille d'or (peinture) et Hors-Concours au Salon des Artistes Français.
  • 1975 : Prix du Président de la République au Salon International d'Art Musée de Toulon, Président du Jury Edouard Pignon.
  • 1975 : Distinction l'Épingle d'or remise pour sa contribution à l'ouverture du marché du Prêt-à-Porter Français au Japon.
  • 1994 : La Médaille du Ruban Bleu Foncé, Gouvernement Japonais.
  • 1998 : Seconde Médaille du Ruban Bleu Foncé, Gouvernement Japonais.
  • 2000 : Prix galet d'or de l'estampe au festival international du château musée Grimaldi Cagnes-sur-Mer, France.
  • 2002 : Prix Puvis de Chavanne au Salon National des Beaux-Arts, France.
  • 2002 : Diplôme d'Honneur et Coupe argent du Ministre des Affaires Étrangères Japonais.
  • 2005 : Ordre du Soleil Levant rayons d'or avec rosette, grade d'officier, Japon.
  • 2011 : Prix de Peinture Salon d'automne 2011, France.
  • 2014 : Chevalier de l'ordre des arts et des lettres, France.
  • 2014 : Prix VERDAGUER de la peinture 2014 de l'Institut de France par l'Académie des beaux-arts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kojiro Akagi » (voir la liste des auteurs).

  1. Takashi Sugiura, « Kojiro AKAGI – L’homme qui depuis cinquante ans, peint la “mémoire” de Paris. », Lune Japon no 2, juin 2015 [lire en ligne]
  2. Kojiro AKAGi connu et inconnu - Exposition du 9 au 29 avril 2009.