Kara Lawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kara Lawson
Image illustrative de l'article Kara Lawson
Fiche d’identité
Nom complet Kara Marie Lawson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (36 ans)
Alexandria
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 77 kg (169 lb)
Situation en club
Numéro 20
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Volunteers du Tennessee
Draft WNBA
Année 2003
Position 5e
Franchise Shock de Détroit
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Monarchs de Sacramento
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Mystics de Washington
Mystics de Washington
07,7
08,6
8,0
08,0
11,0
12,2
08,8
08,3
10,4
15,1
13,8
07,0
09,6[1]
Sélection en équipe nationale **
2006-2009 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kara Lawson, née le à Alexandria, est une joueuse américaine de basket-ball, championne olympique 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe nationale, elle prend part à la préparation olympique dès 2006 et fait partie de l'équipe qui remporte en 2007 le Championnat des Amériques. Lors de la finale des Jeux olympiques 2008, elle est la meilleure marqueuse de l'équipe américaine avec 15 points (5/5 aux tirs 4/4 aux lancers), pour une moyenne sur le tournoi de 7,0 points, 3,0 passes, 2,0 rebonds et 1,0 interceptions[2]. Elle participe au rassemblement de 2009, mais n'est pas retenue pour disputer le Mondial 2010.

Sélectionnée en cinquième position lors de la draft WNBA 2003 par les Shock de Détroit, elle est échangée avec les Monarchs contre Kedra Holland-Corn et un second tour de draft le . Après sept ans à Sacramento, elle signe comme agent libre le à la suite de la liquidation de sa franchise[2].

Avec les Monarchs, elle gagne deux fois (2005, 2006) le titre de la Conférence Ouest et remporte le championnat 2005 avec notamment 18 points, 9 rebonds et 7 passes le contre les Comets de Houston. Lors des playoffs 2006, elle marque 22 points contre Détroit le en réussissant six paniers à trois points[2].

En 2009, elle remporte le Trophée Kim Perrot de la sportivité[2].

Elle signe en 2010 comme agent libre avec le Sun du Connecticut. Elle début 32 des 34 matches et fait sa meilleure saison de passeuse (118 passes décisives) avec le cinquième ratio passes sur balles perdues (2,46). En 2011, elle est l'une des meilleures sixièmes femmes de la ligue, avec toujours une adresse redoutée à trois points (43,0%). Elle participe à ses septièmes playoffs en neuf saisons, réussissant notamment 15 points contre le Dream d'Atlanta[3]. Au cours de la saison 2012, elle signe de nouveau pour trois nouvelles saisons avec le Sun[4], saison où elle remporte pour la seconde fois le trophée Kim Perrot[5].

Le , elle est transférée aux Mystics de Washington, où elle retrouve son ancien coach au Sun, Mike Thibault, contre Alex Bentley[6].

En 2015, ses statistiques sont de 9,6 points avec une réussite de 93,9 % aux lancers francs en 22 renocntres. Elle ne reprend pas la compétition pour la saison WNBA 2016, préférant se consacrer à son activité de commentateur de rencontres sportives[7].

Clubs[modifier | modifier le code]

WNBA[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kara Lawson », WNBA (consulté le 4 octobre 2015)
  2. a, b, c, d et e « Kara Lawson », WNBA (consulté le 28 décembre 2010)
  3. « Kara Lawson », WNBA (consulté le 20 août 2012)
  4. (en) « Connecticut Sun extend Kara Lawson for three more seasons », love Women's basketball, (consulté le 20 août 2012)
  5. (en) « Charles, Montgomery, Lawson honored by WNBA », Norwich Bulletin, (consulté le 29 septembre 2012)
  6. « Alex Bentley », WNBA (consulté le 16 avril 2014)
  7. (en) Rene Kennedy, « Mystics begin training camp without Kara Lawson », swishappeal.com, (consulté le 15 mai 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]