Sue Wicks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sue Wicks Portail du basket-ball
Sue Wicks.jpg
Fiche d’identité
Naissance (48 ans)
Center Moriches
Taille 1,91 m (6 3)
Situation en club
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
1984-1988 Scarlet Knights de Rutgers
Draft WNBA
Année 1997
Position 6e
Franchise Liberty de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1997
1998
1999
2000
2001
2002
Liberty de New York
Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
Liberty
3,6
4,3
6,8
4,9
5,2
2,2[1]
Carrière d’entraîneur
2005
2006
Scarlet Knights de Rutgers
Saint Francis College
Basketball Hall of Fame 2013

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wicks.

Sue Wicks (née le à Center Moriches, New York) est une ancienne joueuse américaine de basket-ball de Women's National Basketball Association et actuellement entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wicks évolue à l'université Rutgers de 1984 à 1988. Elle y remporte de nombreux prix dont celui de meilleure joueuse de l'Atlantic 10 Conference en 1986, 1987 et 1988. Elle détient le record du nombre de ponts (2 655), de rebonds (1 357), de moyenne aux points (21,2 par match), de moyenne aux rebonds (10,9 par match) de l'histoire de l'université tant chez les hommes que chez les femmes.

Elle débute sa carrière professionnelle en Italie, puis au Japon, en Espagne et en Israël avant d'arriver en WNBA. En 1997, elle rejoint le Liberty de New York pour la saison inaugurale de la WNBA, où elle devient pivot titulaire. Elle participe par ailleurs aux finales WNBA en 1999 et 2000, s'inclinant face aux Comets de Houston, puis de nouveau en 2002, s'inclinant cette fois face aux Sparks de Los Angeles. En 2001, elle remporte le Trophée Kim Perrot de la sportivité

Wicks est l'une des rares sportives à avoir déclaré son homosexualité lors de sa carrière. Elle trouve par ailleurs étrange que la ligue présente toutes les joueuses comme des mères de famille, même si elle avoue ne pas savoir combien de joueuses sont lesbiennes. Pour elle, l'Amérique n'est pas forcément prête et elle estime que la ligue peut alors avoir des difficultés à se vendre pour cette raison.

Depuis qu'elle a arrêté sa carrière, Wicks organise des camps de basket-ball à New York. En 2004, elle devient coordinatrice des opérations de l'équipe de basket-ball de Rutgers. En 2005, elle est nommée entraîneure assistante de l'équipe. Elle est nommée au Rutgers Basketball Hall of Fame en 1994. Elle est l'une des deux seules joueuses à avoir son maillot retiré. En juillet 2006, elle devient entraîneure assistante à Saint Francis College à Brooklyn, New York.

En 2013, elle est nommée au Basketball Hall of Fame, Cappie Pondexter portant son nom sur le maillot le soir de la cérémonie pendant un match WNBA[2].

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sue Wicks », WNBA (consulté le 3 mai 2013)
  2. « As Liberty honor Sue Wicks for Hall of Fame selection, team falls to Silver Stars », NY Daily News,‎ (consulté le 13 juillet 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]