Juarez (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Juarez
Titre original Juarez et Maximilien
Réalisation William Dieterle
Scénario John Huston
Æneas MacKenzie
Wolfgang Reinhardt
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
First National Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film dramatique
Film biographique
Film historique
Durée 132 minutes
Sortie 1939


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Juarez ou Juarez et Maximilien est un film américain réalisé par William Dieterle, sorti en 1939.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film se concentre sur le conflit entre Maximilien Ier, un archiduc autrichien devenu le souverain de l'Empire du Mexique avec l'appui de Napoléon III, contre Benito Juárez, le président du Mexique soutenu par les États-Unis.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

En 1863, l'empereur des français, craignant de perdre le contrôle du Mexique au profit du républicain Juárez, contourne la doctrine Monroe en instaurant un régime souverain et contrôle une élection populaire qui place Maximilien von Habsbourg sur le trône mexicain comme empereur.

À son arrivée dans le pays avec son épouse, Charlotte de Belgique, Maximilien réalise que la bourgeoisie attend de lui qu'il rétablisse la suprématie française en confisquant les terres que Juárez avait rendues aux indigènes tout en détruisant les rebelles sous son commandement. Face à l'ampleur de la tâche, l'empereur décide d'abdiquer mais en est finalement dissuadé par sa femme, qui lui assure que c'est Dieu qui a décidé de le placer là.

Plus tard, imaginant une stratégie moins violente, Maximilien pense à offrir à Juárez le poste de premier ministre mais le refus de ce dernier de renoncer à l'autonomie démocratique du peuple mexicain crée un fossé infranchissable entre les deux hommes. Lorsque la guerre civile américaine prend fin en 1865, Washington avertit Paris qu'ils ont l'intention de faire respecter la doctrine Monroe par la force militaire et si nécessaire en envoyant des armes pour soutenir l'armée de Juárez. Leurs efforts sont cependant contrecarrés par le vice-président Alejandro Uradi, qui saisit les munitions américaines et garantit ainsi pratiquement la victoire de Maximilien. Cependant, le Maréchal Bazaine reçoit l'ordre de faire évacuer toutes les troupes françaises du Mexique, laissant de fait son allié sans armée offensive ou défensive.

Furieuse de cette décision, Charlotte retourne en France pour en appeler à Napoléon mais constatant qu'il ne changera pas de stratégie, elle fait une dépression. Pendant ce temps, Juárez et ses rebelles capturent Maximilien et ses hommes dans son Palais de Mexico. Bien que des dispositions soient prises pour le libérer, l'ancienne empereur insiste pour rester jusqu'au bout avec ses partisans. Jugés et reconnus coupables, ils sont tous condamnés à mort par un peloton d'exécution.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé Loisirs, Juarez et Maximilien est « mis en scène avec beaucoup de moyens et avec une distribution étincelante »[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé Loisirs n° 81, du 19 au 25 septembre 1987, p. 47

Liens externes[modifier | modifier le code]