Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeanne d'Arc
au sacre du roi Charles VII
Ingres coronation charles vii.jpg
Artiste
Date
Type
Technique
Dimensions (H × L)
2,34 × 1,63 m
Localisation
Numéro d’inventaire
MI 667Voir et modifier les données sur Wikidata

Jeanne d’Arc au sacre du roi Charles VII est un tableau d’histoire peint par Jean-Auguste-Dominique Ingres en 1854.

Description[modifier | modifier le code]

Dans cette commande par l’État due au directeur de l’Académie des Beaux-Arts d’Orléans pour la commémoration de Jeanne d’Arc en 1851[1], Ingres se confronte à une figure en vogue dans l’iconographie religieuse et historique de l’art français du XIXe siècle depuis une cinquantaine d’années[2].

L’œuvre montre Jeanne d’Arc, les yeux levés d’un air victorieux vers le Ciel qu’elle créditait de la victoire à la France, lors du sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims avec, à gauche, le moine Jean Pasquerel, aumônier de Jeanne et trois pages en recueillement. À l’extrême gauche, l’artiste s’est représenté en écuyer assistant à la scène[3].

Dans cette œuvre qui fusionne le style du maitre d’Ingres, Jacques-Louis David, avec le style troubadour[4], le peintre a commencé avec un modèle nu, auquel il a ajouté vêtements et armure[5]. La scène est marquée par la lumière ambiante, les objets somptueux et de riches couleurs[1].

Le choix de Jeanne d’Arc, « icône médiévale de la loyauté politique et de la fidélité religieuse[6] » personnifiant l’appel à l’unité nationale après les grandes peurs de 1848, pu être vue comme une manifestation par l’artiste de son attachement aux valeurs fondatrices de la France[6].

Le tableau, qui figura à l’Exposition universelle de 1855[7], prit place successivement dans les galeries du palais de Versailles, du Luxembourg et de l’hôtel de la présidence du Corps législatif[8]. Après être entré au Musée du Luxembourg, il appartient aux collections de peintures françaises du musée du Louvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bárbara Eschenburg & Ingeborg Güssow, « El Romanticismo y el Realismo », Los maestros de la pintura occidental, Cologne, Taschen, 2005, p. 428, (ISBN 978-3-82284-744-2).
  2. Rosenblum 1986, p. 162.
  3. Rosenblum 1986, p. 163.
  4. Patricia Fride R. Carrassat et Isabelle Marcadé, Movimientos de la pintura, Barcelone, Spes Editorial, S.L., 2004, p. 47, (ISBN 978-8-48332-596-4).
  5. Patricia Fride R. Carrassat, Maestros de la pintura, Barcelone, Spes Editorial, S.L., 2005, (ISBN 978-8-48332-597-1), p. 193.
  6. a et b Nathalia Brodskaya, Jean-Auguste-Dominique Ingres, New York, Parkstone International, 2011, 431 p. (ISBN 978-2-85944-546-1), p. 29.
  7. Maurice Agulhon, Annette Becker, Evelyne Cohen, « La République en représentations : autour de l’œuvre de Maurice Agulhon », Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, 431 p. (ISBN 978-2-85944-546-1), p. 261.
  8. Henri Delaborde, Ingres, sa vie, ses travaux, sa doctrine, Paris, Henri Plon, 1870, 379 p., p. 225.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nathalia Brodskaya, Jean-Auguste-Dominique Ingres, New York, Parkstone International, 2011, 431 p. (ISBN 978-2-85944-546-1).
  • (es) Patricia Fride R. Carrassat, Maestros de la pintura, Barcelone, Spes Editorial, S.L., 2005, (ISBN 978-8-48332-597-1), p. 193.
  • (es) Patricia Fride R. Carrassat et Isabelle Marcadé, Movimientos de la pintura, Barcelone, Spes Editorial, S.L., 2004, p. 47, (ISBN 978-8-48332-596-4).
  • Henri Delaborde, Ingres, sa vie, ses travaux, sa doctrine, Paris, Henri Plon, 1870, 379 p.
  • (es) Bárbara Eschenburg & Ingeborg Güssow, « El Romanticismo y el Realismo », Los maestros de la pintura occidental, Cologne, Taschen, 2005, p. 428, (ISBN 978-3-82284-744-2).
  • Daniel Ternois, Ingres, Paris, Fernand Nathan, (ISBN 978-2-09284-557-8).
  • Robert Rosenblum, Ingres, Paris, Cercle d’Art, coll. « La Bibliothèque des Grands Peintres », (ISBN 978-2-70220-192-3).

Articles connexes[modifier | modifier le code]