Jean Laude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laude.
Jean Laude
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nationalité
Activités

Jean Laude, né le à Dunkerque et mort le [1] à Paris, est un poète, ethnologue, critique et historien de l'art français, spécialiste du primitivisme fauviste et cubiste et des arts africains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après la guerre, Jean Laude s'engage dans le groupe Surréalisme révolutionnaire fondé à Bruxelles par Christian Dotremont et publie des articles de critique dans la revue CoBrA, aux côtés de Luc de Heusch, Édouard Jaguer et Michel Ragon.

Il enseigne ensuite l'histoire des arts de l'Afrique noire et l'histoire de l'art moderne à la Sorbonne. Il organise au cours des années 1970 une série d'importants colloques d'histoire de l'art moderne au musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne[2]. Son influence dans ce domaine est aussi liée à la carrière de nombre des étudiants dont il a dirigé la thèse, comme Jean Paris, Éric Michaud, Khalil M'Rabet ou Jean-Louis Paudrat.

Son œuvre de poète, comparable à celle de ses contemporains André du Bouchet, Yves Bonnefoy ou Philippe Jaccottet, est peu connue, bien que publiée par les éditions Fata Morgana et José Corti.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Histoire de l'art[modifier | modifier le code]

  • Les Arts de l'Afrique noire, Paris, 1966 ; traduction en anglais : The Arts of Black Afric, Berkeley, 1999
  • La Peinture française (1905-1914) et “l'art nègre” : contribution à l'étude des sources du fauvisme et du cubisme[3], Paris, 1968 ; nouvelle édition revue et présentée par Jean-Louis Paudrat, Paris, 2006
  • African Art of the Dogon: the myths of the cliff dwellers, New York, 1973
  • Zao Wou-Ki, Bruxelles, 1974

Cours[modifier | modifier le code]

  • Peinture pure et/ou avant-garde : les Orientalismes 1860-1960, Paris, 1975
  • Naissances des abstractions, Paris, 1981

Poésie[modifier | modifier le code]

Préfaces[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La notice de personne du catalogue général de la BnF ainsi que l'Encyclopædia universalis donnent l'année 1983.
  2. Les actes de ces colloques sont publiés par le CIEREC, à l'université de Saint-Étienne.
  3. Voir l'article de Jean Laude « La peinture française et "l’art nègre" » dans etudesafricaines.revues.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Abstractions I : la diffusion des abstractions. Hommage à Jean Laude, Saint-Étienne, 1986
  • Pour Jean Laude, Saint-Étienne, 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]