Jean-Roger Milo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milo.
Jean-Roger Milo
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance (62 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France français
Profession Acteur
Films notables L.627
Germinal

Jean-Roger Milo, né le à Paris, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir appris son métier au théâtre avec Sacha Pitoëff, Jean-Roger Milo est remarqué par le cinéma. Au début des années 1980, on le voit d'abord dans des films policiers où il tient des rôles de méchant, comme Tir groupé et Un dimanche de flic. Dans le film L'As des as, il fait partie de l'équipe de sportifs aux côtés de Jean-Paul Belmondo. Engagé pour tenir le rôle du méchant principal dans le film Rue barbare, il est blessé dans une bagarre en protégeant un enfant au début du tournage et doit être remplacé par Bernard-Pierre Donnadieu : cet incident lui vaut à tort d'avoir mauvaise réputation dans les milieux du cinéma et ralentit sa carrière[1].

Il réapparaît ensuite au cinéma dans des rôles d'importance variable. Dans Sarraounia, il incarne Paul Voulet. Il tient des rôles hauts en couleur dans L.627 de Bertrand Tavernier, et surtout dans Germinal, de Claude Berri, qui lui vaut d'être nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle. L'Express fait l'éloge de sa prestation en le décrivant comme « une tronche de passionné, de violent ; un hurlant. Un Chaval que Zola eût adoré ; »[2]. Il tourne à nouveau sous la direction de Berri dans Lucie Aubrac : sa prestation dans ce dernier film est remarquée par Libération, qui le qualifie de « véritable révélation »[1].

En dehors de ces productions importantes, il a également tenu des premiers rôles dans des productions plus modestes tel Prison à domicile ou le téléfilm Les Sagards de Dominique Ladoge. « J'ai écrit "Les Sagards" pour lui et nous avons passé des semaines dans les Monts du Forez à dessiner touche par touche le personnage d'Abel Vagney. Dans ma filmographie, il y a eu un avant et un après Jean-Roger. Je n'ai jamais retrouvé un tel investissement ni une telle exigence ». (Dominique Ladoge)

Par la suite, Jean-Roger Milo se retire du cinéma pour aller vivre à la montagne. Gustave Kervern et Benoît Delépine tentent de le faire revenir sur les écrans en 2014 en lui confiant le rôle principal du film Near Death Experience mais leurs contacts n'aboutissent pas et le rôle est finalement tenu par Michel Houellebecq[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Roger Milo, acteur à l'allure non conforme, Libération, 28 février 1997
  2. QUI TROP EMBRASSE..., L'Express, 23 septembre 1993
  3. Interview : SAINT AMOUR, abusdecine.com, 2016