Jean-Paul Montagnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montagnier.
Jean-Paul Montagnier
Description de l'image JPEPinal.jpg.
Naissance (52 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Diplôme
Ph.D. (sous la dir. du professeur Peter Williams)
Profession
Activité principale
professeur de musicologie
Autres activités
dirige l'Ensemble vocal de la Chartreuse de Bonlieu
Formation
Distinctions

Jean-Paul Claude Montagnier est un musicologue et universitaire français, né le . Il est spécialiste de la musique française du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Montagnier appartient à une famille de notaires de Pélissanne (Bouches-du-Rhône) anoblie en 1702. Il est le petit-fils de l'écrivain Georges Montagnier (1892-1967) dont il a publié en 2011 les œuvres complètes. L'autre branche de sa famille réside depuis le XIIIe siècle dans la commune de Saint-Maurice-Crillat (Jura).

Étudiant au Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSM) de Paris, il y obtient deux premiers prix, en analyse (classe de Claude Ballif 1988) et en histoire de la musique (classe d'Yves Gérard 1989). Agrégé de l'Université en 1988, il devient en 1994 Philosophiæ doctor de l'Université Duke de Durham (Caroline du Nord), à la suite de ses travaux sur la musique de Charles-Hubert Gervais sous la direction du professeur Peter Williams.

Jean-Paul Montagnier est maître de conférences (1992-2000) puis professeur de musicologie à l'université Nancy 2 (dorénavant Université de Lorraine). Il fut professeur adjoint ("Adjunct Professor") à l'Université McGill de Montréal. Membre du comité de rédaction de Eighteenth-Century Music publié par Cambridge University Press (2002-2013), secrétaire de rédaction (1994-2004) puis rédacteur en chef (2004) de la Revue de musicologie, membre de la commission Musica Gallica (soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication), et membre du comité scientifique de l'édition des Œuvres Complètes de Jean-Baptiste Lully (publiées par la maison Olms), il est aussi chercheur au Centre de Recherche Universitaire Lorrain d'Histoire (CRULH, EA 3945, Université de Lorraine) et chercheur associé à l'Institut de Recherche en Musicologie (IReMus, UMR 8223 du CNRS).

Jean-Paul Montagnier est régulièrement invité à prononcer des conférences et à enseigner dans les universités nord-américaines. Il a fondé en 1993, et dirige depuis lors, l'Ensemble vocal de la Chartreuse de Bonlieu (Jura).

Distinctions[modifier | modifier le code]

En janvier 2007, il a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, puis officier en septembre 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La vie et l’œuvre de Louis-Claude Daquin (1694-1772). Lyon: Aléas Éditeur, 1992. (ISBN 2-908016-18-4).
  • Un mécène-musicien : Philippe d’Orléans, Régent (1674-1723). Paris: Éditions Auguste Zurfluh, 1996. (ISBN 2-87750-076-4).
  • Charles-Hubert Gervais : un musicien au service du Régent et de Louis XV. Paris: CNRS Éditions, 2001. (ISBN 2-271-05879-1).
  • Henry Madin, Louis-Joseph Marchand : traités de contrepoint simple ou de chant sur le livre, textes présentés par J.-P. M. Paris: Société française de musicologie, 2004. (ISBN 2-85357-014-2).
  • Henry Madin (1698-1748) : un musicien Lorrain au service de Louis XV, préface de Davitt Moroney. Langres: Éditions Dominique Guéniot, 2008. (ISBN 978-2-87825-412-9).
  • Nicolas Bernier : Principes de composition, fac-similé du manuscrit Rés. Vmb ms. 2 de la Bibliothèque nationale de France, présenté par J.-P.-M. Langres: Éditions Dominique Guéniot, 2009. (ISBN 978-2-87825-449-5).
  • Georges Montagnier, Œuvres complètes, réunies et présentées par J.-P. M., Nancy. Langres: J.-P. M. et Ph. M., 2011. (ISBN 978-2-87825-494-5).
  • Georges Montagnier (1892-1967). Un écrivain lyonnais de l'entre-deux-guerres, sous la direction de J.-P. M. Nancy: J.-P. M. et Ph. M., 2013. (ISBN 978-2-9545458-0-6).
  • The Polyphonic Mass in France, 1600-1780. The Evidence of the Printed Choirbooks. Cambridge: Cambridge University Press, 2017. (ISBN 978-1-107-17774-1).

Sélections d'articles[modifier | modifier le code]

  • "The Problems of ‘Reduced Scores’ and Performing Forces at the Chapelle Royale of Versailles during the Tenure of Henry Madin (1738-1748)", The Journal of Musicological Research, n° 18, 1998, p. 63-93.
  • "Charles-Hubert Gervais’s Psiché burlesque and the Birth of the Comic Cantate française", The Journal of Musicology, n° 17/4, 1999, p. 520-545.
  • "Heavenly Dissonances: the Cadential 6/4 Chord in French Grands Motets and Rameau's Theory of the Accord par supposition," Journal of Music Theory, 47/2 (2003), p. 305-323.
  • "Chanter Dieu en la Chapelle Royale: le grand motet et ses supports littéraires", Revue de musicologie, n° 86, 2000, p. 220-263.
  • "La messe polyphonique imprimée en France au XVIIIe siècle: survivance et décadence d’une tradition séculaire", Acta musicologica, n° 77, 2005, p. 47-69.
  • "Catholic Church Music in France", in The Cambridge History of Eighteenth-Century Music, ed. Simon Keefe, Cambridge, Cambridge University Press, 2009, p. 113-126.
  • "'Plain-chant dégeneré' et fleuretis: quelle musique pour quelle prière?," Acta musicologica, 83, 2011, p. 223-243.
  • "Französische Sonderformen, 1600 bis ca. 1730," et "Französische Sonderformen, ca. 1730 bis 1800," in Enzyklopädie der Kirchenmusik, ed. Wolfgang Bretschneider, Günther Massenkeil et Matthias Schneider. Bd. 2, Geschichte der Kirchenmusik, ed. Wolfgang Hochstein et Christoph Krummacher, Laaber, Laaber-Verlag, 2012, p. 105-109, 287-291.
  • "Un motet, deux auteurs, un copiste: les Cantate Domino ChG.36 et HM.12 de Charles-Hubert Gervais et Henry Madin," Revue de musicologie, 97, 2011, pp. 329-360.

Sélection d'éditions scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Charles-Hubert Gervais, Super flumina Babilonis. Éd. J.-P. C. Montagnier. “Recent Researches in the Music of the Baroque Era” no. 84. Madison, WI: A.R. Editions, Inc., 1998.
  • André Campra, Messe de mort. Éd. J.-P. C. Montagnier. Londres: Ernst Eulenburg, 2002.
  • Pierre Tabart, Œuvres complètes. Éd. J.-P. C. Montagnier. Versailles: Centre de musique baroque de Versailles, 2002.
  • Henry Madin, Les Messes. Éd. J.-P. C. Montagnier. Versailles: Centre de musique baroque de Versailles, 2003.
  • Charles-Hubert Gervais, Miserere. Éd. J.-P. C. Montagnier. Stuttgart: Carus-Verlag, 2004.
  • Claude Debussy, Prélude à l’après-midi d’un faune. Éd. J.-P. C. Montagnier. Montagnier. London: Ernst Eulenburg, 2007.
  • Jean-Philippe Rameau, Les Cantates. Éd. J.-P. C. Montagnier. Rameau Opera Omnia III.1. Paris, Cassel: Société Jean-Philippe Rameau, Bärenreiter, 2008.
  • André Campra, De profundis. Éd. J.-P. C. Montagnier. Stuttgart: Carus-Verlag, 2015.
  • Jean-Baptiste Lully, Dies iræ, Benedictus, Miserere. Œuvres complètes Lully. Éd. J.-P. C. Montagnier. Hildesheim: George Olms, 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]