Georges Montagnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Montagnier.jpg
Georges Montagnier
Georges Montagnier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité

Georges Philippe Montagnier est un poète, romancier et dramaturge lyonnais né à Aubenas le et décédé à Villeurbanne le . Il repose au cimetière de Loyasse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Montagnier appartient à une famille de notaires de Pélissanne (Bouches-du-Rhône) anoblie en 1702. Fils unique de Claude Antoine Montagnier et de Marguerite Victorine Darlix. Ses parents ouvrirent très tôt un commerce de soldes à Lyon, commerce qu'il reprit à son compte à la mort de ces derniers.

Georges Montagnier épousa en janvier 1924 Jeanne Marie Madeleine Renaud (1894-1985), native de Saint-Maurice-Crillat (Jura), dont il aura un fils, Jacques.

Georges Montagnier fréquenta les milieux littéraires lyonnais, dont le Salon des Poètes de Lyon et du Sud-Est, fondé par Madame Jean Bach-Sisley, et la Société des Lamartiniens de Lyon, fondée par Germain Trézel (Joseph Giuliani). Il fréquenta aussi le jeune Frédéric Dard, ainsi que Marcel-E Grancher, Joseph Jolinon, Henri Béraud, ou bien encore Louis Jouret (dit "Le Caporal Pinard").

Il publia dix œuvres en vers et en prose entre 1933 et 1943. Celles-ci ont été réunies et publiées par son petit-fils Jean-Paul Montagnier en 2011 sous le titre Œuvres complètes.

Frédéric Dard écrivit au sujet de Georges Montagnier : « J'aime de cet écrivain la langueur des rimes, l'éternelle jeunesse de ses sujets, la haute psychologie de ses personnages », jugeant La Chienne et Fée de nuit comme des « petites merveilles qui m'ont charmé » (in L'An 40, no 11, novembre 1940). Quant au critique littéraire du Passe-Partout (31 mai 1936), il qualifia Le Cocu bohème de "coup de maître".

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Œuvres en prose[modifier | modifier le code]

  • Ma Vie comique (1933).
  • Sébasto (1933), ouvrage dédié à Monsieur Jacques Montagnier, fils de l'auteur.
  • Contes à la Lune (1934), ouvrage dédié à Madame et Monsieur Georges Bressolle.
  • Noune de Lyon (1935), ouvrage dédié à Monsieur Claude Le Marguet.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le Cocu bohème (1935), comédie en cinq actes et en vers, dédiée à Monsieur Charles Moncharmont.
  • Fée de nuit (1939), drame féerique en un acte et en vers, dédié à Mademoiselle Paulette Ravet.
  • La Chienne (ca. 1939-1940), drame en un acte et en vers, dédié à Monsieur et Madame Pierre Burgeot.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Chantelune. Souvenir d'un poète (1940), ouvrage dédié à Monsieur et Madame Camille-Germain de Montauzan.
  • La Mare aux filles (1941), ouvrage dédié à Madame et Monsieur Edmond Locard.
  • Au bois joli (perdu), poème lu lors de la séance du 16 novembre 1941 du Salon des Poètes de Lyon.
  • La Croix des neiges (1943), ouvrage dédié à Madame Jean Bach-Sisley.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Georges Montagnier, Œuvres complètes. Réunies et présentées par Jean-Paul C. Montagnier, Nancy, Langres, Jean-Paul et Philippe Montagnier, éditions Dominique Guéniot, 2011 (ISBN 978-2-87825-494-5).
  • Georges Montagnier (1892-1967). Un écrivain lyonnais de l'entre-deux-guerres. Sous la direction de Jean-Paul C. Montagnier, Nancy, Jean-Paul et Philippe Montagnier, 2013 (ISBN 978-2-9545458-0-6).
  • Bernard Poche, Dictionnaire bio-bibliographique des écrivains lyonnais (1880-1940), Lyon, éditions BGA Permezel, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]