Jean-Louis Massoubre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Louis Massoubre
Illustration.
Fonctions
Député de la 2e circonscription de la Somme
Prédécesseur Léon Heitz
Successeur Jacques Fleury
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Paris
Nature du décès Longue maladie
Nationalité Française
Parti politique UDR
RPR
Diplômé de ENS
Profession Agriculteur
Religion Bouddhisme tibétain
Résidence Paris

Jean-Louis Massoubre, né le à Perpignan et mort le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Émile Massoubre, mort à 103 ans.

Époux d'Ann Hecate Gould, il est le père de Sigmar, Ananda, tulkou reconnu en 1978 par le 16e karmapa et Kalou Rinpoché sous le nom de Karma Trinlay Rinpoché[1],[2] et Joanne.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Né à Perpignan, il est ancien élève de l'École normale supérieure, dont il réussit le concours en candidat libre avec l'option philosophie. Poursuivi pour proxénétisme[3], il est suspendu de l'École, avant d'être blanchi. Il devient ensuite agriculteur.

Il effectué quatre mandats à l’Assemblée nationale, de 1967 à 1981.

Il est conseiller général du canton de Montdidier de 1967 à 1979, et maire d'Arvillers de 1971 à 1977.

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • C'était, Julliard, 1972.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Lecarme et Jean-Paul Rocquet, « Massoubre (Jean-Louis) », L'Archicube, no 23b,‎ , p. 161-166 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur le blog Camisard
  2. Décès de Monsieur Jean-Louis MASSOUBRE
  3. « Des « humanités » au proxénétisme », Le Monde,‎ (lire en ligne).