Jean-François Gosselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gosselin.
Jean-François Gosselin
Fonctions
Député de Jean-Lesage
Prédécesseur Michel Després
Successeur André Drolet
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Québec
Parti politique Action démocratique du Québec puis Parti libéral du Québec
Diplômé de Institut polytechnique Rensselaer
Profession Homme d'affaires

Jean-François Gosselin, né le 17 avril 1975 à Québec, est un homme d'affaires et homme politique québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Politique provinciale[modifier | modifier le code]

Ancien député de la circonscription de Jean-Lesage à l'Assemblée nationale du Québec. Il a été élu sous la bannière de l'Action démocratique du Québec lors de l'élection générale québécoise de 2007 et est devenu porte-parole de l'opposition officielle en matière de tourisme le et membre de la Commission de l'économie et du travail le . Il milite pour l'Action Démocratique du Québec depuis 2002. Il a également été Directeur du développement et partenariats stratégiques de Harfan technologies(2005-2007).

Il arrive troisième à l'élection générale québécoise de 2008, concédant la victoire au libéral André Drolet.

Il a été candidat libéral lors des élections de 2012[1] dans La Peltrie et est arrivé deuxième derrière le député sortant Éric Caire.

Politique municipale[modifier | modifier le code]

En mai 2017, à l'approche des élections municipales de 2017 à Québec, il devient chef du parti politique Québec 21.

Formation académique[modifier | modifier le code]

  • Diplôme d'études collégiales en techniques administratives, option marketing, cégep de Joliette, Québec (1995)
  • Baccalauréat, Business Administration, Marketing, Rensselaer Polytechnic Institute, Troy, New York (1997)
  • MBA (Master of Business Administration), MIS, Rensselaer Polytechnic Institute, Troy, New York (1999)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Trois ex-adéquistes chez les libéraux », sur www.cyberpresse.ca, (consulté le 29 juillet 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]