Anne Guérette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne Guérette
Illustration.
Fonctions
Chef de l'opposition de la Ville de Québec
Prédécesseur Paul Shoiry
Successeur Jean-François Gosselin
Chef de Démocratie Québec
Prédécesseur Yvon Bussières (intérim)
Prédécesseur Fondatrice
Successeur David Lemelin
Conseillère du district Cap-aux-Diamants
Prédécesseur Nouveau district
Successeur Jean Rousseau
Conseillère du district Vieux-Québec-Montcalm
Prédécesseur Ann Bourget
Successeur Abolition du district
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Québec
Parti politique Démocratie Québec
Diplômé de Université Laval,
Université Concordia
Profession Architecte

Anne Guérette, née le à Québec, est une femme politique québécoise. Cheffe de l'opposition de la Ville de Québec de 2016 à 2017, elle a dirigé le parti Démocratie Québec jusqu'au 7 novembre 2017[1]. De 2007 à 2013, elle représente le district Vieux-Québec-Montcalm, puis, à partir de 2013, le district Cap-aux-Diamants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et carrière d'architecte[modifier | modifier le code]

Elle effectue ses études primaires à l'École des Ursulines de Québec, puis secondaires au Collège Notre-Dame de Bellevue. Elle jongle avec l'idée de devenir vétérinaire, avocate ou architecte[2]. Elle opte finalement pour ce dernier choix. En 1989, elle obtient un baccalauréat en architecture de l'Université Laval et devient membre de l'Ordre des architectes du Québec en 1990. Elle complète sa formation avec une maîtrise en génie du bâtiment de l'Université Concordia en 1994. Par la suite, elle pratique sa profession tout en l'enseignant au Collège Mérici ainsi qu’au Cégep Saint-Laurent[3]. Elle est mère de deux garçons.

Politique[modifier | modifier le code]

Conseillère municipale[modifier | modifier le code]

De 2002 à 2007, elle est administratrice du Conseil de quartier de Montcalm et s'implique activement pour la préservation du patrimoine architectural à Québec. D'ailleurs, en 2006[4], elle fonde la Coalition Héritage Québec, un organisme militant sur les questions patrimoniales de développement urbain. Le , lors de l'élection partielle de la Ville de Québec de 2007, elle est élue conseillère pour le district de Montcalm au conseil municipal. Elle est réélue en 2009. En 2013, elle se fait élire dans le nouveau district voisin du Cap-aux-Diamants.

Chef d'opposition municipal[modifier | modifier le code]

En 2012, elle annonce la création de son propre parti municipal nommé Démocratie Québec. Le , Québec autrement accepte de se fusionner à son parti mais elle doit laisser sa place de chef à David Lemelin. Lors de l'élection municipale de 2013, le parti ne réussit qu'à faire élire 3 conseillers (dont Anne Guérette) sur 21 et Lemelin préférera démissionner. En mai 2013, elle signale son intention de briguer le poste de chef de Démocratie Québec et par le fait même d'être candidate à la mairie de Québec en 2017[5]. Elle annonce sa candidature le [6]. Elle redevient chef de Démocratie Québec après un vote auprès des membres du parti le . Aux élections municipales de 2017, elle termine troisième à la mairie avec 14,64 %. Elle annonce sa démission le [7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection partielle de la Ville de Québec du 2 décembre 2007, Anne Guérette se porte candidate indépendante au poste de conseillère municipale du district de Montcalm à la suite de la démission de Ann Bourget qui se porte candidate à la mairie. Elle remporte le scrutin, devant la candidate du Renouveau municipal de Québec, avec 43,3 %.

Élections municipales partielles de 2007[modifier | modifier le code]

District électoral de Montcalm
Candidat Parti # de voix  % des voix
Anne Guérette Indépendante 2 303 43,3 %
Diane Allard Renouveau municipal de Québec 2 079 39,0 %
Jacques Langlois Indépendant 676 12,7 %
Rokhia Thiam Vision Québec 201 3,8 %
Alain Proulx Indépendant 65 1,2 %
Total 5 324 100 %

Élections municipales de 2009[modifier | modifier le code]

À l'élection générale de 2009, Anne Guérette se présente dans le nouveau district électoral du Vieux-Québec-Montcalm, créé à la suite d'une réorganisation des districts électoraux à la Ville de Québec. Elle est réélue conseillère municipale avec un peu plus de 48 % des voix.

District électoral du Vieux-Québec-Montcalm
Candidat Parti # de voix  % des voix
Anne Guérette Indépendante 3 343 48,1 %
Line-Sylvie Perron Équipe Labeaume 2 873 41,3 %
Jacques Joli-Cœur Renouveau municipal de Québec 629 9,0 %
Claude Blais Indépendant 58 0,8 %
Malvina-Michèle Roy-Delwaide Indépendante 52 0,2 %
Total: 6 961 100 %

Élections municipales de 2013[modifier | modifier le code]

À l'élection générale de novembre 2013, Anne Guérette se porte candidate sous la bannière de Démocratie Québec dans le nouveau district électoral du Cap-aux-Diamants, créé à la suite d'une autre réorganisation des districts électoraux à la Ville de Québec. Elle est réélue avec un peu plus de 55,00 % des voix.

District électoral du Cap-aux-Diamants
Candidat Parti # de voix  % des voix
Anne Guérette Démocratie Québec 4 619 55,01 %
Frédéric Poitras Équipe Labeaume 3 778 44,99 %
Total 8 397 100 %

Élections municipales de 2017[modifier | modifier le code]

Candidate à la mairie de la ville de Québec pour Démocratie Québec en 2017 , elle n'obtient que 14,6 % des voix puis quitte la vie politique le 7 novembre 2017[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]