Élections municipales de 2017 à Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections municipales
de 2017 à Québec
Type d’élection Élection municipale
Postes à élire 1 maire et 21 conseillers
Corps électoral et résultats
Inscrits 410 145
Participation
50,7 %  −4,2
Votes exprimés 205 828
Votes nuls 2 890
Régis Labeaume 2013-12-16 (3).jpg ÉL – Régis Labeaume
Voix 113 760
55,27 %
Sièges obtenus 17  −1
Photo de campagne 2017 de Jean-François Gosselin (1).jpg QC21 – Jean-François Gosselin
Voix 56 875
27,63 %
Sièges obtenus 2  +2
Anne Guérette (cropped).png DQ – Anne Guérette
Voix 30 139
14,64 %
Sièges obtenus 1  −2
Gray - replace this image male.svg OCN – Nicolas Lavigne-Lefebvre
Voix 2 927
1,42 %
Sièges obtenus 0  0
Gray - replace this image male.svg ACQ – Daniel Brisson
Voix 1 253
0,61 %
Sièges obtenus 0  0
Carte électorale
Carte
  •      Équipe Labeaume
  •      Québec 21
  •      Démocratie Québec
  •      Indépendant
  • Maire
    Sortant Élu
    Régis Labeaume
    ÉL
    Régis Labeaume
    ÉL

    Les élections municipales de 2017 à Québec se sont déroulées le .

    Description[modifier | modifier le code]

    Contexte[modifier | modifier le code]

    Sollicitant un quatrième mandat à la tête de la ville, Régis Labeaume continue de jouir d'un haut taux de popularité à l'approche de ces élections. Pour cette raison, aucune grande personnalité publique n'ose lui présenter d'opposition[1]. Labeaume affirme être prêt à rester en poste encore plusieurs mandats afin de pouvoir réaliser un « projet de transport structurant »[2]. C'est d'ailleurs le thème du transport qui prédomine l'actualité municipale plusieurs mois avant le début de la campagne électorale.

    Les candidats de trois principaux partis attirent particulièrement l'attention médiatique : Équipe Labeaume (parti sortant), Démocratie Québec (opposition sortante) et Québec 21 (nouveau parti). En tout, 5 partis participent, ce qui rejoint le record des élections municipales partielles de 2007.

    Statistiques[modifier | modifier le code]

    • Nombre total de candidatures : 107
    • Nombre de débats à la mairie : 3
    • Bureaux de vote : 115
    • Lieux de votation : 75
    • Budget électoral : 4,2 millions $ (environ 10 $ par électeur).
    • Président de l'élection : Me Sylvain Ouellet
    • Personnel électoral : 4 200

    Partis politiques[modifier | modifier le code]

    Pancartes électorales

    Équipe Labeaume[modifier | modifier le code]

    Slogan : Réussir notre ville ensemble

    Dès septembre 2015, le maire Régis Labeaume annonce qu'il se portera à nouveau candidat en 2017 dans l'objectif d'obtenir un quatrième mandat à la tête de la ville[3]. Une majorité de conseillers de son équipe annonce également vouloir se représenter.

    Propositions importantes du programme électoral[4] :

    • Plusieurs mesures d'amélioration de la « vie urbaine », dont la création de 5 nouveaux parcs[5] et des investissements dans les infrastructures des quartiers.
    • Mise sur pied d'un système de transport en commun « moderne » et étude d'un 3e lien routier entre la rive-nord et la rive-sud.
    • Mise en œuvre du plan d’action pour la préservation des sources d’eau potable de la ville.
    • Projets soutenus à moyen ou long terme : Grand Marché à ExpoCité[6], Centre de glaces à Sainte-Foy[7], écoquartiers.

    Démocratie Québec[modifier | modifier le code]

    Slogan : Prenons notre ville en main

    Le , le parti d'opposition Démocratie Québec choisit Anne Guérette comme chef et candidate à la mairie[8]. En mai 2017, une crise interne survient au sein du parti en raison d'un « mécontentement contre le style de gestion » de la chef à l'approche des élections. Les conseillers Paul Shoiry et Yvon Bussières laissent Guérette comme seule élue de son parti au conseil municipal.

    Propositions importantes du programme électoral :

    • « Pratiquer une densification respectueuse »[9] ;
    • Mise en place d'un système de transport collectif électrique, de préférence un tramway entre Sainte-Foy et la colline parlementaire[10].
    • « Mettre en place des mesures propres à assurer un processus démocratique plus respectueux [...] soutenir les possibilités de participer à la vie de la cité »[11] ;
    • « Réduire le taux d’augmentation des dépenses »[12].

    Québec 21[modifier | modifier le code]

    Jean-François Gosselin, chef du parti.
    Slogan : Le choix du changement

    Lancé le par l'ex-député adéquiste Jean-François Gosselin, Québec 21 est officialisé par le Directeur général des élections le . Le parti s'oppose farouchement au projet de service rapide par bus, lui préférant des investissements massifs dans le réseau routier. Se targuant de représenter les intérêts des automobilistes et des citoyens vivant à l'extérieur du centre-ville, Québec 21 s'oppose par exemple à certains aménagements urbains dits conviviaux : « Moi, quand je vais sur l'[avenue] Maguire pour aller manger ou prendre une bière, je ne veux pas plus d'arbres, je veux un stationnement »[13], affirme son chef, suggérant d'abolir les parcomètres sur cette rue[14].

    Le parti s'articule également au tour d'une fiscalité responsable envers les commerçants[15].

    Propositions importantes du programme électoral :

    • Réduction de la taxation résidentielle et commerciale[16].
    • Construction d'un troisième lien routier dans l'est de la ville.
    • Desserte de l'aéroport de Québec avec le transport en commun[17].

    Option Capitale-Nationale[modifier | modifier le code]

    Le parti, fondé par un militant du parti provincial Option nationale, présente une majorité de jeunes candidats et défend les principes de l'écologie, de la solidarité et de l'indépendance du Québec.

    Propositions importantes du programme électoral :

    • Établir un système de train léger sur rail électrique.
    • Instaurer la gratuité du transport public.
    • Faire la promotion des avantages, pour Québec, d’être la capitale d'un pays souverain.

    Parti avec une faible visibilité médiatique, il réussit à présenter des candidats dans chacun des districts électoraux.

    Alliance citoyenne de Québec[modifier | modifier le code]

    Fondé lors des élections précédentes sous le nom « Alliance de Québec », ce parti loge à droite de l'échiquier politique[18].

    Propositions importantes du programme électoral :

    • Abolition de la taxe de bienvenue.
    • Libéralisation, déréglementation et privatisation dans le transport en commun.
    • Construction d'un pont inter-rives à l'est.

    Enjeux[modifier | modifier le code]

    Transport[modifier | modifier le code]

    Le pont Pierre-Laporte, l'un des deux ponts entre la rive-sud et la rive-nord du fleuve Saint-Laurent à Québec.

    En septembre 2016, Équipe Labeaume lance une consultation visant à déterminer l'enjeu des prochaines élections. La majorité des répondants affirme souhaiter la construction d'un troisième lien de circulation entre Québec et Lévis[19]. Le transport devient rapidement le principal débat de la campagne électorale.

    Équipe Labeaume défend d'abord la mise en place d'un service rapide par bus (SRB), concept annoncé dès 2015. La majorité des radios d'opinion de la ville dénigrent vertement le projet[20], préférant un investissement massif dans le réseau routier. L'animatrice Nathalie Normandeau le critique pour son coût et son utilité[21]. En avril 2017, le parti d'opposition Démocratie Québec profite de ce momentum pour se prononcer contre le SRB[22],[23]. De plus, Lévis abandonne sa participation au projet le . Forcé de réagir, le maire Labeaume annonce deux jours plus tard l'abandon du SRB et la reprise de consultations sur la mobilité[24]. Ces consultations se déroulent au début du mois de juin. Les citoyens s'expriment majoritairement sur l'importance du développement du transport en commun. À l'inverse, peu de partisans du « tout-à-l'auto » s'y font entendre[25].

    Au final, tous les partis politiques considèrent d'importants investissements ou changements en matière de transport advenant leur élection, que ce soit par la création d'un nouvel axe routier ou bien par la mise en place d'un nouveau système de transport en commun.

    Finances publiques[modifier | modifier le code]

    Selon un sondage mené par Léger Marketing au début septembre 2017, la gestion des finances publiques serait le principal enjeu de ces élections (32 %), devant la question du transport (26 %)[26].

    Québec 21 mène de front cet enjeu, notamment en promettant de couper 100 M$ sur le budget municipal d’environ 1,4 G$[27]. Démocratie Québec juge que la hausse des taxes est supérieure à l'inflation, mais qualifie de « démagogue » le discours de Jean-François Gosselin. Labeaume, quant à lui, se défend de surtaxer en augmentant l'évaluation municipale[28].

    Résultats[modifier | modifier le code]

    Mairie[modifier | modifier le code]

    Régis Labeaume est réélu pour une quatrième fois à la tête de la ville avec 55,27 %. Son pourcentage d'appui lors de la précédente élection était de 74,07 %, ce qui représente une baisse de 18,8 %. Cependant, il faisait face à deux (2) adversaires profitant d'une bonne visibilité médiatique et organisés autour d'un parti, ce qui ne s'était pas vu depuis 2007. Il réalise son meilleur score dans le district de Pointe-de-Sainte-Foy (61,7 %) et son pire score dans le district de Val-Bélair (47,5 %). Même si sa popularité est plus faible dans le nord de la ville, il reste cependant le candidat préféré dans tous les districts[29].

    Parti Candidats Voix %
    Appui à Régis Labeaume en 2017.svg
    Appui envers le maire élu (par district)
  •      < 50 %
  •      50 à 54 %
  •      55 à 59 %
  •      > 60 %
  • Équipe Labeaume Régis Labeaume 113 760 55,27
    Québec 21 Jean-François Gosselin 56 875 27,63
    Démocratie Québec Anne Guérette 30 139 14,64
    Option Capitale-Nationale Nicolas Lavigne-Lefebvre 2 927 1,42
    Alliance citoyenne de Québec Daniel Brisson 1 253 0,61
    Indépendant Claude Gagnon 874 0,42
    Votes valides 205 828 98,62
    Bulletins rejetés 2 890 1,38
    Total 208 718 100
    Abstention 201 427 49,11
    Nombre d'inscrits / participation 410 145 50,89

    Districts électoraux[modifier | modifier le code]

    Résumé[modifier | modifier le code]

    Équipe Labeaume conserve une forte majorité de sièges au conseil municipal de Québec. Elle termine avec 1 siège en moins qu'en 2013. Le nouveau parti Québec 21 réussit une percée avec deux sièges dans l'est de la ville. Ce secteur se trouve à proximité du lieu possible d'un troisième lien routier entre Québec et Lévis, principale promesse électorale du parti. Démocratie Québec perd deux sièges mais conserve son château-fort de Cap-aux-Diamants.

    Parmi les conseillers élus, Alicia Despins (Vanier-Duberger) devient la plus jeune élue de l'histoire du conseil municipal, à l'âge de 23 ans[30]. Coïncidence, elle a défait le plus jeune candidat de Québec 21 Pierre-Luc Arseneau, un jeune économiste originaire du district, âgé de 25 ans. D'autre part, elle récolte le plus haut taux d'appuis dans les districts avec 57 % des votes. Également, Stevens Melançon (Chute-Montmorency-Seigneurial) devient le premier élu noir[31]. Finalement, Yvon Bussières (Montcalm-Saint-Sacrement) conserve son titre de doyen du conseil, lui qui est en poste depuis les élections de 1993.

    Parti Candidats Voix % +/- Sièges +/-
    Équipe Labeaume 20 96 961 47,24 en diminution 14,25 17 en diminution 1
    Québec 21 21 62 123 30,26 Nv. 2 Nv.
    Démocratie Québec 21 33 112 16,13 en diminution 14,05 1 en diminution 2
    Option Capitale-Nationale 20 4 309 2,10 Nv. 0 Nv.
    Alliance citoyenne de Québec 12 1 335 0,65 en augmentation 0,21 0 en stagnation
    Indépendants 7 7 428 3,62 en diminution 4,27 1 en augmentation 1
    Votes valides 205 268 98,35
    Bulletins rejetés 3 450 1,65
    Total 208 718 100 - 21 -
    Abstention 201 427 49,11
    Nombre d'inscrits / participation 410 145 50,89

    La Cité-Limoilou[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 37 460 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Équipe Labeaume obtient 3 districts, Démocratie Québec et un indépendant en remporte 1 chacun.
    District 1 -- Cap-aux-Diamants
    Candidat Parti Voix %
    Jean Rousseau[32] Démocratie Québec 3 073 40,69
    Maud Rusk Équipe Labeaume 2 763 36,59
    François Marchand Indépendant 676 8,95
    Christian Lachance Québec 21 599 7,93
    Simon Domingue Option Capitale-Nationale 293 3,88
    François Talbot Indépendant 107 1,42
    Jean Luc Rouckout Alliance citoyenne 41 0,54
    Total 7 550 100 %
    District 2 -- Montcalm—Saint-Sacrement
    Candidat Parti Voix %
    Yvon Bussières (Sortant) Indépendant 4 437 53,16
    Christophe Navel Démocratie Québec 2 831 33,92
    Murielle Gagnon Québec 21 561 6,72
    Clovis Brochu[33] Option Capitale-Nationale 338 4,05
    Guy Boivin Alliance citoyenne 179 2,14
    Total 8 346 100 %
    District 3 -- Saint-Roch—Saint-Sauveur
    Candidat Parti Voix %
    Pierre-Luc Lachance Équipe Labeaume 3 536 46,90
    Mbaï-Hadji Mbaïrewaye Démocratie Québec 2 361 31,32
    Samuel Lachance Québec 21 1 200 15,92
    Louis-Charles Baudoin-Lacroix Option Capitale-Nationale 442 5,86
    Total 7 539 100 %
    District 4 -- Limoilou
    Candidat Parti Voix %
    Suzanne Verreault (Sortante) Équipe Labeaume 3 906 51,58
    Jacquelyn Smith Démocratie Québec 1 872 24,72
    Marie-Anne Veilleux Québec 21 1 382 18,25
    Jean-Philippe Lebrun Option Capitale-Nationale 318 4,20
    Alain Giasson Alliance citoyenne 95 1,25
    Total 7 573 100 %
    District 5 -- Maizerets-Lairet
    Candidat Parti Voix %
    Geneviève Hamelin (Sortante) Équipe Labeaume 3 651 56,59
    Denise Peter Québec 21 1 604 24,86
    Pedro-Nel Marquez Démocratie Québec 1 197 18,55
    Alexandre Desmeules Option Capitale-Nationale Candidature retirée[34]
    Total 6 452 100 %

    Les Rivières[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 15 519 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Équipe Labeaume en obtient les 3 districts.
    District 6 -- Vanier-Duberger
    Candidat Parti Voix %
    Alicia Despins Équipe Labeaume 5 134 57,06
    Pierre-Luc Arseneau Québec 21 2 723 30,27
    Philippe Moussette Démocratie Québec 882 9,80
    Félix L'Heureux-Bilodeau Option Capitale-Nationale 204 2,27
    Jean-Christophe Weinbuch Indépendant 54 0,60
    Total 8 997 100 %
    District 7 -- Neufchâtel-Lebourgneuf
    Candidat Parti Voix %
    Jonatan Julien (Sortant) Équipe Labeaume 5 755 55,00
    François Thériault Québec 21 3 439 32,87
    Pierre Aubé Démocratie Québec 987 9,43
    Julie Fournier Option Capitale-Nationale 282 2,70
    Total 10 463 100 %
    District 8 -- Les Saules
    Candidat Parti Voix %
    Dominique Tanguay (Sortante) Équipe Labeaume 4 630 51,21
    Geneviève Cormier Québec 21 3 084 34,11
    Jean Cloutier Démocratie Québec 1 190 13,16
    Benjamin Guay Option Capitale-Nationale 138 1,53
    Total 9 040 100 %

    Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 41 633 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Équipe Labeaume en obtient les 4 districts.
    District 9 -- Saint-Louis—Sillery
    Candidat Parti Voix %
    Émilie Villeneuve Équipe Labeaume 4 898 46,44
    Marie Lacerte Démocratie Québec 3 557 33,72
    Alexandre Pettigrew Québec 21 1 844 17,48
    Ronald Sirard Option Capitale-Nationale 249 2,36
    Total 10 553 100 %
    District 10 -- Le Plateau
    Candidat Parti Voix %
    Rémy Normand (Sortant) Équipe Labeaume 4 320 52,35
    Denis L'Anglais Démocratie Québec 1 840 22,30
    Dominique Soucy Québec 21 1 834 22,22
    François Jacques Option Capitale-Nationale 258 3,13
    Total 8 252 100 %
    District 11 -- Pointe-de-Sainte-Foy
    Candidat Parti Voix %
    Anne Corriveau (Sortante) Équipe Labeaume 5 647 55,24
    Safia Chefaoui Démocratie Québec 2 289 22,39
    Véronique Boulanger Québec 21 2 046 20,01
    Pascal Minville Option Capitale-Nationale 161 1,57
    Virginie Grosbart Alliance citoyenne 80 0,78
    Total 10 223 100 %
    District 12 -- Cap-Rouge—Laurentien
    Candidat Parti Voix %
    Marie-Josée Savard Équipe Labeaume 5 377 42,66
    Jean-Pierre Asselin Québec 21 3 404 27,01
    Stéphanie Houde Démocratie Québec 2 066 16,39
    Luc Lescarbeau Indépendant 1 559 12,39
    Gabriel-François Rodrigue-Germain Option Capitale-Nationale 119 0,94
    Guy Gendreau Alliance citoyenne 80 0,63
    Total 12 605 100 %

    Charlesbourg[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 32 986 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Équipe Labeaume en obtient les 3 districts.
    District 13 -- Saint-Rodrigue
    Candidat Parti Voix %
    Vincent Dufresne (Sortant) Équipe Labeaume 5 016 54,40
    Mario Hudon Québec 21 2 843 30,83
    Sébastien Tremblay Démocratie Québec 1 033 11,20
    Étienne Boudou-Laforce Option Capitale-Nationale 166 1,80
    Daniel Lachance Alliance citoyenne 163 1,77
    Total 9 231 100 %
    District 14 -- Louis-XIV
    Candidat Parti Voix %
    Michelle Morin-Doyle (Sortante) Équipe Labeaume 5 907 48,07
    Gilles Côté Québec 21 4 353 35,42
    Lise Santerre Démocratie Québec 1 264 10,29
    Michel Boutet Indépendant 538 4,38
    Kevin Charron Option Capitale-Nationale 145 1,18
    Wayne Cyr Alliance citoyenne 82 0,67
    Total 12 289 100 %
    District 15 -- Les Monts
    Candidat Parti Voix %
    Patrick Voyer (Sortant) Équipe Labeaume 5 429 47,36
    Jean-Alex Martin Québec 21 4 444 38,76
    Brigitte Letarte Démocratie Québec 1 257 10,96
    Arnaud Côté Option Capitale-Nationale 182 1,59
    François Jacques Alliance citoyenne 152 1,33
    Total 11 466 100 %

    Beauport[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 32 960 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Québec 21 obtient 2 districts, Équipe Labeaume en remporte 1.
    District 16 -- Sainte-Thérèse-de-Lisieux
    Candidat Parti Voix %
    Nancy Piuze[35] Québec 21 4 991 46,05
    Marie France Trudel (Sortante) Équipe Labeaume 4 922 45,41
    Maude Grenier Démocratie Québec 719 6,63
    Quentin Toffano-Floury Option Capitale-Nationale 84 0,78
    Patrice Fortin Alliance citoyenne 65 0,60
    Fernand Dumont Indépendant 57 0,53
    Total 10 838 100 %
    Recomptage judiciaire du
    Candidat Parti Voix
    Nancy Piuze[36] Québec 21 4 951
    Marie France Trudel Équipe Labeaume 4 891


    District 17 -- Chute-Montmorency—Seigneurial
    Candidat Parti Voix %
    Stevens Melançon Québec 21 5 500 47,18
    Nathalie Roy Équipe Labeaume 5 090 43,66
    Michèle Dumas Paradis Démocratie Québec 823 7,06
    Simon Fortin-Dupuis Option Capitale-Nationale 132 1,13
    Daniel Beaulieu Alliance citoyenne 112 0,96
    Total 11 661 100 %
    District 18 -- Robert-Giffard
    Candidat Parti Voix %
    Jérémie Ernould (Sortant) Équipe Labeaume 5 191 49,89
    Michel Bédard Québec 21 4 027 38,70
    Gilles Piché Démocratie Québec 846 8,13
    Fernand Dorval Option Capitale-Nationale 172 1,65
    Sylvie Perron Alliance citoyenne 169 1,62
    Total 10 461 100 %

    La Haute-Saint-Charles[modifier | modifier le code]

    • Dans cet arrondissement, 31 814 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote.
    • Équipe Labeaume en obtient les 3 districts.
    District 19 -- Lac-Saint-Charles—Saint-Émile
    Candidat Parti Voix %
    Steeve Verret (Sortant) Équipe Labeaume 5 033 46,68
    Sébastien Noël Québec 21 4 421 41,00
    Denis Des Roches Démocratie Québec 1 113 10,32
    Camille Fortin-Dupuis Option Capitale-Nationale 215 1,99
    Total 10 772 100 %
    District 20 -- Loretteville—Les Châtels
    Candidat Parti Voix %
    Raymond Dion (Sortant) Équipe Labeaume 6 020 52,81
    Charles Plamondon Québec 21 3 882 34,06
    Louis-Philippe Boudreault Démocratie Québec 1 253 10,99
    Anthony Gagnon Option Capitale-Nationale 244 2,14
    Total 11 399 100 %
    District 21 -- Val-Bélair
    Candidat Parti Voix %
    Sylvain Légaré (Sortant) Équipe Labeaume 4 736 49,23
    Bianca Dussault Québec 21 3 942 40,97
    Luc Paquin Démocratie Québec 659 6,85
    Andrée-Anne Leclerc Hamel Option Capitale-Nationale 167 1,74
    René Hudon Alliance citoyenne 117 1,22
    Total 9 643 100 %

    Sondages[modifier | modifier le code]

    Sondages en vue des élections municipales de 2017 pour la mairie de Québec
    Source Date Lien ÉL Q21 DQ Autres Ne sait pas Sondés
    Léger Marketing au HTML 51 % 22 % 14 % 2 % 6 % 1008
    Léger Marketing au HTML 49 % 14 % 10 % 21 % 1012
    StratCom HTML 58 % 25 % 17 % 1000

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Rival de Labeaume recherché
    2. Régis Labeaume se voit encore à la mairie en 2021
    3. Labeaume consulte les électeurs pour 2017
    4. Équipe Labeaume - Nos engagements
    5. Labeaume veut plus d’espaces verts et un lien mécanique vers la Haute-Ville
    6. Le Grand Marché sera un espace «rassembleur» et «unique»
    7. Un anneau de glace couvert en 2020
    8. Anne Guérette affrontera Régis Labeaume en 2017
    9. Développement urbain et densification - Démocratie Québec
    10. Démocratie Québec fait revivre l’idée du tramway
    11. Démocratie et gouvernance - Démocratie Québec
    12. Finances, taxes et dette - Démocratie Québec
    13. Québec 21 veut rejoindre les «orphelins politiques»
    14. Taïeb Moalla, « Le candidat de Québec 21 abolirait les parcomètres sur Maguire », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne)
    15. Taïeb Moalla, « Québec 21 courtise les commerçants », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne)
    16. Québec 21 dénonce la « guerre à l'automobile » du maire Labeaume
    17. Stéphanie Martin, « Gosselin promet du transport en commun jusqu’à l’aéroport », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne)
    18. Un autre parti politique à la droite de Labeaume
    19. Consultation citoyenne d’Équipe Labeaume : Les répondants « rêvent » du 3e lien
    20. SRB : les réactions des animateurs de radio de Québec
    21. Nathalie Normandeau invite toutes les stations de radio à s’unir contre le SRB
    22. Anne Guérette demande un référendum sur le SRB
    23. Guérette se positionne contre le SRB
    24. Labeaume abandonne le SRB
    25. Transport en commun: les «tout à l’auto» boudent la consultation
    26. Sondage Léger réalisé pour Le Journal: Labeaume part favori
    27. Québec 21 veut baisser les taxes de 100 millions $
    28. « Ce n'est pas un problème de taxes notre affaire » - Régis Labeaume
    29. Sommaire des résultats pour l'élection de 2017 à la mairie - Ville de Québec
    30. La plus jeune élue de Québec réalise un rêve
    31. Un premier élu noir à l'Hôtel de Ville de Québec
    32. Colistier de la chef Anne Guérette
    33. Colistier du chef Nicolas Lavigne-Lefebvre
    34. Alexandre Desmeules a retiré sa candidature le 10 octobre 2017.
    35. Colistière du chef Jean-François Gosselin
    36. Nancy Piuze cède son siège à son chef Jean-François Gosselin

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]