Jean-Eugène Bersier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bersier.
Jean-Eugène Bersier
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Peintre, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Distinctions
1 artistique ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Eugène Bersier, né le à Paris, et mort dans la même ville le , est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Bersier est l'élève de Jean-Paul Laurens, Maurice Denis, René Ménard et René-Xavier Prinet.

En 1937, il est nommé sociétaire de la Société des peintres et graveurs, puis professeur d'histoire des techniques de la gravure à l'École Estienne à Paris, puis chef d'atelier de gravure à l'eau-forte à l'École des beaux-arts de Paris.

En 1941, il élabore la maquette d'un timbre poste courant à l'effigie du maréchal Philippe Pétain[1].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il appartient au Front national des Arts (organe de la résistance dans le milieu des beaux-arts). Il obtient le prix Abd-el-Tif en 1942 avec André Bourdil. Il est notamment reconnu pour sa période algérienne où il peint des paysages des oasis du Sud algérien, mais aussi de l'Algérois.

Il publie une étude sur L'Histoire de la gravure aux Éditions Berger-Levrault en 1947, faisant suite, en 1943, à son étude de La Lithographie originale en France. Il devint docteur avec une thèse intitulée L'influence de l'Italie dans la peinture hollandaise. Il revient à l'École nationale des beaux-arts d'Alger en 1950, il y retournera en 1956 comme titulaire de la bourse des anciens Abd-el-Tif. En 1951, il fait la connaissance de Roger Forissier à qui il recommande la Hollande[2].

Il est le frère de Jeanne Bersier, épouse d'Edmond Friedel, directeur de l'École des Mines de Paris. Jean Eugène et Jeanne Bersier, et leur sœur Isabelle, sont les petits-enfants du pasteur Eugène Bersier.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En Algérie
Aux États-Unis
En France
Aux Pays-Bas
Au Royaume-Uni

Salons et expositions[modifier | modifier le code]

Timbre poste[modifier | modifier le code]

  • Timbre de 1942, dit 1F 50 Brun Type Pétain.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La lithographie originale en France, Paris, 1920
  • Douze dessins sacrés, Paris, 1931
  • La gravure, les procédés, l'histoire, Paris, Éditions Berger-Levrault, 1947
  • L'influence de l'Italie dans la peinture hollandaise, 1951
  • La gravure en Europe d'Albert Durer à Toulouse-Lautrec, MNBA, 1952
  • La gloire douloureuse de Rembrandt, 1956
  • Goya inventeur de la gravure moderne, 1957
  • Daumier lithographe, Paris, 1962
  • Rembrandt, le premier des peintres graveurs, 1965
  • Dürer, le graveur de la mélancolie, Paris, 1967
  • Petite histoire de la lithographie en France, Paris, 1970
  • Aux quatre vents de l'estampe, Dürer, Rembrandt, Goya, Daumier, Paris, Éditions Berger-Levrault, 1971
  • Jean Duvet, le maitre de la licorne 1485-1570, Paris, Éditions Berger-Levrault, 1977
En collaboration 
  • avec Jean-Daniel Rey, Pour ou contre l'impressionnisme, 1969
  • avec Robert Bonfils, Robert Bonfils, peintre, graveur, illustrateur, décorateur, 1946
  • avec Odilon Redon, Odilon Redon et Nous, Études d'Art

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exemple de timbre : le 1,50 franc, sur Wikitimbres.
  2. Sadi de Gorter, Forissier, Éd. La Bibliothèque des Arts, Paris, p. 49, (ISBN 2-85047-083-X).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Élizabeth Cazenave, La villa Abd-el-Tif. Un demi-siècle de vie artistique en Algérie 1907-1962, Association Abd el Tif, 1998 et 2002, (ISBN 978-2-9509861-1-5).
  • Archives nationales : F.21/6912

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Encrevé, « Bersier, Jean-Eugène », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 263-264 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]