Jean-Edmond Lamaze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamaze.

Jean Lamaze
Surnom d'Artagnan
Naissance 8 janvier 1912
Champigneulles, France
Décès 15 septembre1995 (à 83 ans)
Saint-Cyr-sur-Mer, France
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Flag of France.svg Armée française
France FFL
Arme Cavalerie
Grade Commandant
Années de service 1932-1963
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Faits d'armes Forces françaises libres
Débarquement de Provence
Libération de Strasbourg
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945
Croix de la Valeur militaire

Jean Lamaze, né le 8 janvier 1912 à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle), mort le 15 septembre 1995 à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), est un officier français. Il s'est particulièrement distingué pour son action sur le chant militaire français. Autodidacte, il a composé plusieurs chants lors de sa carrière d'officier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu son baccalauréat, Jean Lamaze s'engage au 3e régiment de chasseurs d'Afrique. Il gravit rapidement les échelons et entre en 1936 à l'École de cavalerie en tant qu'élève-officier.

Il participera au Débarquement de Provence en 1944, et sera blessé à plusieurs reprises lors de la libération de La Farlède. Le Lieutenant Lamaze se distinguera plusieurs fois au combat lors de la Libération de la France.

Nommé capitaine, il sera ensuite affecté en tant qu'instructeur à l'École Militaire de Cherchell puis à l'École d'Artillerie de Châlons-sur-Marne où il développera sa méthode de chant polyphonique. L'année 1961 sera pour lui une consécration, lors d'un concert où il dirigera son chœur salle Pleyel en novembre ainsi qu'une présentation la même semaine à l'école militaire des invalides.

Enfin, le Commandant Lamaze sera cadre au Centre d'Entrainement des Moniteurs de Jeunesse d'Issoire où ses qualités de chef de chœur et d'éducateur de jeunesse dans le domaine artistique seront remarquées. Le chœur des moniteurs de jeunesses (une centaine de choristes et une dizaine de musiciens) sera constitué entre le mois d'août et novembre 1961. Un disque sera enregistré salle Wagram pour Pathé Marconi et un enregistrement salle Pleyel pour la radiodiffusion française en novembre 1961.

Contrairement à une idée répandue, il n'a pas été chef du Chœur de l'Armée française, car ce dernier a été créé en 1982 à la demande de Charles Hernu, alors Ministre de la Défense.

Chansons[modifier | modifier le code]

  • Rien ne saurait t'émouvoir, Hymne du 3e R.P.I.Ma.
  • Nous les fusiliers marins, harmonisée par Jean Suscinio
  • O ! Saint Georges, hymne de la Cavalerie, sur un poème du Lieutenant Planoz
  • Je suis revenu, chant de marche de la 1re division blindée.
  • Joyeuse amazone
  • Mon Algérie
  • Les trois dragons
  • Avec des gars comme nous
  • O ! Douce France
  • Les Trois Rayons de Lune
  • Automne, sur le poème de Paul Verlaine
  • Petit homme tout content
  • Ton P'tit oui!
  • Le Flibustier
  • Le Roi des Timoniers
  • Unir tous les Hommes

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il publie en 1961 le livre Chants, Chansons, Chœurs de l'armée française chez Chiron, qui est une édition retravaillée des Chansons de l'armée française parues vingt ans plus tôt chez le même éditeur. En 1972 il est l'auteur d'une biographie d'Alexandre Dumas, aux éditions Pierre Charron dans la collection Les Géants.

Décorations[modifier | modifier le code]

Rubans[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Officier ribbon.svg Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg
Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg Medaille commemorative de la Guerre 1939-1945 ribbon.svg Medaille (Insigne) des Blesses Militaires ribbon.svg
Medaille d'honneur des societes musicales et chorales Bronze ribbon.svg Ordre du Nichan Iftikhar Officier ribbon (Tunisia).svg

Intitulés des décorations françaises[modifier | modifier le code]

Intitulés des décorations étrangères[modifier | modifier le code]