Jacques Heuclin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques Heuclin
Fonctions
Député de la 9° circonscription de Seine-et-Marne

(5 ans et 6 jours)
Élection 1997
Législature XIe
Prédécesseur Jean-Pierre Cognat
Successeur Guy Geoffroy
Député de la 9° circonscription de Seine-et-Marne
(suppléant de A.Vivien)

(1 an, 10 mois et 14 jours)
Élection 1988 (élection de A.Vivien)
Législature IXe
Prédécesseur Alain Vivien
Successeur Jean-Pierre Cognat
Conseiller régional d'Île-de-France
(?) 1986(?) 1997
(environ 11 ans)
Président Michel Giraud
Pierre-Charles Krieg
Michel Giraud
Groupe politique PS
Maire de Pontault-Combault
(?) 1977
(environ 29 ans)
Élection 1977
Réélection 1983
1989
1995
2001
Groupe politique PS
Prédécesseur Robert Pestel
Successeur Monique Delessard
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique PS
Parti socialiste unifié
Profession Homme politique
Pilote automobile

Jacques Heuclin (né le à Paris (10e) et mort le ), était un homme politique français. Membre du Parti Socialiste.

Études et activité professionnelle[modifier | modifier le code]

Il fait l’ensemble de ses études primaires et secondaires à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) avant d’obtenir un Brevet d’enseignement commercial au lycée Paul-Doumer du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne).

Il intègre, en 1969, la société OTH (Omnium Technique de l’Habitat), bureau d’étude au sein de laquelle il exercera la fonction de contrôleur de gestion jusqu’en 1978.

Parallèlement, il débute en 1971 une carrière de pilote automobile. Pilote amateur au départ, il obtiendra son premier contrat professionnel en 1975. Jusqu’à son retrait, pour raison de santé, en 2003, il participera 11 fois aux 24 heures du Mans, et remportera notamment un titre de champion de France des circuits. Fort de ces résultats, il sera récipiendaire de la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports.

Engagement politique et mandats[modifier | modifier le code]

Intéressé par la démarche de la « 2e gauche », il adhère en 1968 au PSU de Michel Rocard avant de rejoindre, en 1971, le PS au moment du Congrès d'Épinay.

En 1977, il est élu maire de Pontault-Combault. Il sera réélu en 1983, 1989, 1995 et 2001, dès le premier tour.

Il est élu, en 1979, conseiller général du canton de « Roissy-en-Brie/Pontault-Combault/Pontcarré/Ozoir-la-Ferrière ». En 1985, il remporte à nouveau cette élection après la création du nouveau canton de Pontault-Combault.

De 1986 à 1997, il siège au sein de l’assemblée du conseil régional d'Île-de-France.

Entre 1991 et 1993, il fait son entrée à l'Assemblée nationale en suppléance d’Alain Vivien, maire de Combs-la-Ville, nommé secrétaire d'état aux affaires étrangères par le président Mitterrand.

En 1997, il est élu député de la neuvième circonscription de Seine-et-Marne. Celle-ci regroupe 48 communes, près de 180 000 habitants (2006), qui regroupe les cantons de Brie-Comte-Robert Combs-la-Ville, Pontault-Combault et de Tournan-en-Brie. Mais il est battu en 2002 puis en 2007 par Guy Geoffroy.

Parallèlement à son engagement politique, Jacques Heuclin fut franc-maçon du Grand Orient de France. Après avoir été initié à la loge Les Anneaux (Le Perreux), il participe à la fondation de la loge Volney 89 de Pontault-Combault dont il fut membre jusqu'à sa mort.

En , il subit une intervention chirurgicale. Il meurt le des suites d'une infection pulmonaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]