Jacques Gautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier.
Jacques Gautier
Jacques Gautier en 2011.
Jacques Gautier en 2011.
Fonctions
Sénateur des Hauts-de-Seine

(5 ans, 2 mois et 30 jours)
Élection 25 septembre 2011
Prédécesseur Jean-Pierre Fourcade
Successeur Marie-France de Rose

(2 ans et 28 jours)
Prédécesseur Roger Karoutchi
Successeur Roger Karoutchi
Maire de Garches
En fonction depuis le
(28 ans, 8 mois et 22 jours)
Élection 19 mars 1989
Prédécesseur Yves Bodin
1er vice-président du conseil général
des Hauts-de-Seine

(3 ans, 2 mois et 24 jours)
Prédécesseur André Santini
Successeur Alain-Bernard Boulanger
Conseiller général des Hauts-de-Seine
Élu dans le canton de Garches

(18 ans, 8 mois et 22 jours)
Prédécesseur Jacques Baumel (RPR)
Successeur Yves Menel (UMP)
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Parti politique UMP

Jacques Gautier, né le à Aix-en-Provence, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Conseiller d'entreprise, Jacques Gautier est maire de Garches depuis 1989 et président de l'Association des maires du département[réf. nécessaire]. Il a été 1er vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine jusqu'à sa démission en 2007 pour cause de cumul des mandats.

En décembre 2006, il est choisi par Nicolas Sarkozy pour lui succéder à la présidence de l'Établissement public d'aménagement de La Défense[1] (EPAD). Il a aussi assuré, entre 2004 et 2007, la présidence effective du conseil général des Hauts-de-Seine en lieu et place de Nicolas Sarkozy, dont il est proche.

Il est depuis le 25 juin 2007 sénateur des Hauts-de-Seine, à la suite de la nomination de Roger Karoutchi comme secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement dans le gouvernement François Fillon 1 et 2. Il a été réélu le 25 septembre 2011 sénateur des Hauts-de-Seine, à la tête d'une liste divers droite.

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2].

Il démissionne[3] de son mandat de sénateur le 31 décembre 2016[4], afin de laisser sa place à la suivante de sa liste, Marie-France de Rose, qui siégera jusqu'en septembre 2017, date de la fin du mandat.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Autres mandats[modifier | modifier le code]

  • Président de l'Association des maires des Hauts-de-Seine, depuis 1999- réélu en 2001 et en 2008
  • Vice-Président ( ? → 2017) puis président (2017[5] → ) du SYCTOM (Syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères - Agence métropolitaine des déchets ménagers)
  • Administrateur de l'association AMORCE (association de collectivités et professionnels pour la gestion des déchets, de l'énergie et des réseaux de chaleur)[6]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques Gautier a été élu président du conseil d'administration de l'Etablissement public pour l'aménagement de la Défense (Epad). Il succède à Nicolas Sarkozy, qui demeure membre du conseil d'administration », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  2. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.
  3. http://www.leparisien.fr/antony-92160/le-maire-lr-de-garches-quitte-le-senat-pour-quelques-mois-20-12-2016-6478653.php
  4. « Anciens sénateurs Vème République : GAUTIER Jacques », sur www.senat.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  5. « Garches : Jacques Gautier est le nouveau président du Syctom », Le Parisien, édition de Paris,‎ (lire en ligne).
  6. http://www.amorce.asso.fr/Conseil-d-Administration.html
  7. 1982-2012 Génération SYELOM, Levallois-Perret, SYELOM, , 108 p. (lire en ligne [PDF]), p. 30.
  8. Jérôme Bernatas, « 92 : la chambre régionale des comptes enterre un syndicat d’ordures ménagères », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]