Jacques Gautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier.

Jacques Gautier
Illustration.
Jacques Gautier en 2011.
Fonctions
Sénateur des Hauts-de-Seine

(5 ans, 2 mois et 30 jours)
Élection 25 septembre 2011
Prédécesseur Roger Karoutchi
Successeur Marie-France de Rose

(2 ans et 28 jours)
Prédécesseur Roger Karoutchi
Successeur Roger Karoutchi
Maire de Garches
En fonction depuis le
(30 ans et 27 jours)
Élection 19 mars 1989
Prédécesseur Yves Bodin
1er vice-président du conseil général
des Hauts-de-Seine

(3 ans, 2 mois et 24 jours)
Prédécesseur André Santini
Successeur Alain-Bernard Boulanger
Conseiller général des Hauts-de-Seine
Élu dans le canton de Garches

(18 ans, 8 mois et 22 jours)
Prédécesseur Jacques Baumel (RPR)
Successeur Yves Menel (UMP)
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Parti politique UMP

Jacques Gautier, né le à Aix-en-Provence, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Conseiller d'entreprise, Jacques Gautier est maire de Garches depuis 1989 et président de l'Association des maires du département[réf. nécessaire]. Il a été 1er vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine jusqu'à sa démission en 2007 pour cause de cumul des mandats.

En décembre 2006, il est choisi par Nicolas Sarkozy pour lui succéder à la présidence de l'Établissement public d'aménagement de La Défense[1] (EPAD). Il a aussi assuré, entre 2004 et 2007, la présidence effective du conseil général des Hauts-de-Seine en lieu et place de Nicolas Sarkozy, dont il est proche.

Il est depuis le 25 juin 2007 sénateur des Hauts-de-Seine, à la suite de la nomination de Roger Karoutchi comme secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement dans le gouvernement François Fillon 1 et 2. Il a été réélu le 25 septembre 2011 sénateur des Hauts-de-Seine, à la tête d'une liste divers droite.

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2].

Il démissionne[3] de son mandat de sénateur le 31 décembre 2016[4], afin de laisser sa place à la suivante de sa liste, Marie-France de Rose, qui siégera jusqu'en septembre 2017, date de la fin du mandat.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Autres mandats[modifier | modifier le code]

  • Président de l'Association des maires des Hauts-de-Seine, depuis 1999- réélu en 2001 et en 2008
  • Vice-Président ( ? → 2017) puis président (2017[5] → ) du SYCTOM (Syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères - Agence métropolitaine des déchets ménagers)
  • Administrateur de l'association AMORCE (association de collectivités et professionnels pour la gestion des déchets, de l'énergie et des réseaux de chaleur)[6]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques Gautier a été élu président du conseil d'administration de l'Etablissement public pour l'aménagement de la Défense (Epad). Il succède à Nicolas Sarkozy, qui demeure membre du conseil d'administration », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2017).
  2. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.
  3. http://www.leparisien.fr/antony-92160/le-maire-lr-de-garches-quitte-le-senat-pour-quelques-mois-20-12-2016-6478653.php
  4. « Anciens sénateurs Vème République : GAUTIER Jacques », sur www.senat.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  5. « Garches : Jacques Gautier est le nouveau président du Syctom », Le Parisien, édition de Paris,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2017).
  6. http://www.amorce.asso.fr/Conseil-d-Administration.html
  7. 1982-2012 Génération SYELOM, Levallois-Perret, SYELOM, , 108 p. (lire en ligne [PDF]), p. 30.
  8. Jérôme Bernatas, « 92 : la chambre régionale des comptes enterre un syndicat d’ordures ménagères », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]