Isn't It a Pity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isn't It a Pity

Single de George Harrison
extrait de l'album All Things Must Pass
Face A My Sweet Lord
(double face A)
Sortie Drapeau : États-Unis 23 novembre 1970
Durée 7:10
Genre rock
Format 45 tours
Auteur George Harrison
Producteur George Harrison, Phil Spector
Label Apple
Classement 1er (États-Unis & Canada)

Singles de George Harrison

Pistes de All Things Must Pass

Isn't It a Pity est une chanson composée et écrite par George Harrison, parue en sur son triple album All Things Must Pass. Elle apparaît en deux variantes : l'une connue, la version de sept minutes et dix secondes ; L'autre une reprise, intitulée "Is not It A Pity (Version Two)". Elle sort en single la même année aux États-Unis et en France, comme « double face A » de My Sweet Lord. Écrite en 1966 et refusée par les Beatles, elle devient n°1 au Canada, individuellement à My Sweet Lord qui est à l'époque en tête des ventes au Canada, mais aussi aux États-Unis et en Europe de l'ouest.

Un des points culminants de All Things Must Pass[1], une des plus célèbres compositions d'Harrison, souvent décrite comme une « profonde réflexion sur le split des Beatles »[2], elle fut reprise par de nombreux artistes dont Nina Simone, Matt Monro, Cowboy Junkies, Paul Young, Elliott Smith, Galaxie 500, Graham Nash, Roberta Flack.

Genèse de la chanson[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

Version One[modifier | modifier le code]

Version Two[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Simon Leng, While My Guitar Gently Weeps: The Music of George Harrison, Milwaukee, Hal Leonard, (ISBN 1-4234-0609-5)).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Leng 2006, p. 86-87,98
  2. John Bergstrom, « George Harrison: All Things Must Pass »,