Isabelle Debré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabelle Debré
Image illustrative de l'article Isabelle Debré
Fonctions
Sénatrice des Hauts-de-Seine
En fonction depuis le
(11 ans 9 mois et 9 jours)
Élection 26 septembre 2004
Réélection 25 septembre 2011
Vice-présidente du Sénat
En fonction depuis le
(1 an 9 mois et 9 jours)
Élection
Président Gérard Larcher
Vice-présidente du Conseil départemental des Hauts-de-Seine
En fonction depuis le
(1 an 3 mois et 8 jours)
Élection 29 mars 2015
Président Patrick Devedjian
Première adjointe au maire de Vanves

(14 ans 2 mois et 23 jours)
Élection
Successeur Bertrand Voisine
Biographie
Nom de naissance Isabelle de La Croix Vaubois
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Lisieux (Calvados)
Parti politique Les Républicains
Conjoint Vincent Debré
Profession Publicitaire

Isabelle Debré, née Isabelle de La Croix Vaubois le à Lisieux, est une femme politique française. Membre des Républicains, elle est sénatrice des Hauts-de-Seine depuis 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière professionnelle dans l'univers de la publicité avant de créer et de diriger une agence de production publicitaire. Épouse de Vincent Debré, elle est la belle-fille de Michel Debré et la belle-sœur de Bernard Debré et Jean-Louis Debré.

Elle entame sa carrière politique en étant élue en 1995 conseillère municipale d'opposition à Vanves. Elle devient deux ans plus tard la suppléante d'André Santini, député de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, et le restera jusqu'en 2007. En mars 2001, à la suite des élections municipales de 2001 à Vanves, elle devient première adjointe au maire de Vanves, Bernard Gauducheau, chargée des affaires sociales, de la santé, de la famille, de la petite enfance, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Elle est ensuite élue conseillère régionale d’Île-de-France le , mais démissionne de ce mandat afin de se conformer à la loi sur le cumul des mandats après son élection le au Sénat, où elle siège au sein du groupe Les Républicains.

Elle conserve ses fonctions de première adjointe au maire de Vanves après sa réélection en mars 2008 et en mars 2014. Elle démissionne de ses fonctions d'adjointe au maire et de son mandat de conseillère municipale après son élection au conseil départemental des Hauts-de-Seine dans le canton de Clamart aux côtés de Jean-Didier Berger, maire de Clamart, au mois de mars 2015. Elle y exerce les fonctions de vice-présidente chargée des transports et des relations avec les associations d'anciens combattants.

Au sein du RPR, Isabelle Debré a eu responsabilités à partir de 1999 ; elle a notamment été membre de la commission exécutive nationale et secrétaire national à l'action humanitaire et aux droits de l'Homme aux côtés de Michèle Alliot-Marie, mais a cependant renoncé à ces fonctions pour se consacrer pleinement à son mandat d'adjoint au maire[réf. nécessaire]. Elle est actuellement déléguée de la 10e circonscription Les Républicains des Hauts-de-Seine (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Meudon, Boulogne-Billancourt), membre de la Commission Nationale d'Investiture et du Bureau Politique des Républicains.

Au Sénat, Isabelle Debré siège depuis sa première élection au sein de la commission des affaires sociales dont elle a été Vice-présidente. Elle est Vice-présidente du Sénat depuis 2014 et préside la délégation chargée de la communication et de la chaîne parlementaire Public Sénat.

Elle s'investit sur les questions d'ordre économique et social. À ce titre, elle a été nommée rapporteur de plusieurs projets ou propositions de loi :

  • Confiance et modernisation de l'économie - 2005 ;
  • Développement de la participation et de l'actionnariat salarié - 2006 ;
  • Revenus du travail - 2008 ;
  • Dérogations au repos dominical - 2009.

Elle est à l'origine de la proposition de loi visant à autoriser le cumul de l'allocation de solidarité aux personnes âgées avec des revenus professionnels, adoptée par le Sénat le 31 janvier 2013.

Elle a déposé, le 9 septembre 2015, une proposition de loi relative au financement des dépenses électorales.

Isabelle Debré est par ailleurs l'auteur d'un rapport sur l'application de la loi Handicap de 2005.

Elle a pris part aux travaux de plusieurs missions d'information portant sur la réforme de la formation professionnelle (2007) et sur la lutte contre les exclusions et la pauvreté (2008). Isabelle Debré a en outre participé aux réflexions du groupe de travail constitué par Martin Hirsch, Haut Commissaire aux solidarité actives contre la pauvreté, dans le cadre du « Grenelle de l'insertion » (2008).

Elle a été nommée le 18 décembre 2009 parlementaire en mission, auprès de Michèle Alliot-Marie, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, par le Premier ministre, "pour établir un ""rapport"" sur les mineurs étrangers isolés vivant sur le territoire français, qu'elle remettra en mai 2010.

Elle est membre :

  • du Conseil d'orientation de la participation, de l'intéressement, de l'épargne salariale et de l'actionnariat salarié (COPIESAS) (ex-Conseil supérieur de la participation) (depuis 2004) ;
  • du Conseil national de l'insertion par l'activité économique (depuis 2009) ;

Isabelle Debré a également été membre du conseil d'administration de la RATP (2009-2014) et du Conseil d'Orientation des Retraites.

Depuis 1995, Isabelle Debré se consacre à la lutte contre la maltraitance des enfants au sein de l’association L’Enfant Bleu-enfance maltraitée dont elle est bénévole.

Elle a été la première porte parole du mouvement politique français Le chêne, fondé en octobre 2006, associé à l'UMP, se réclamant du gaullisme, à savoir d’une politique inspirée par Charles de Gaulle et dont la présidente est Michèle Alliot-Marie.

Par ailleurs, Isabelle Debré est auditeur de l'Institut des hautes études de l'entreprise (IHEE - promotion 2007) et auditeur de la 61e session de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

Elle soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[1].

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Association[modifier | modifier le code]

Elle est présidente du prix de littérature politique Edgar Faure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]