Isabelle Debré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Isabelle Debré
Illustration.
Isabelle Debré en 2016.
Fonctions
Vice-présidente du Conseil
départemental des Hauts-de-Seine

chargée des Transports et des Anciens combattants
En fonction depuis le
(6 ans et 9 jours)
Élection 2 avril 2015
Président Patrick Devedjian
Georges Siffredi
Conseillère départementale des Hauts-de-Seine
En fonction depuis le
(6 ans et 9 jours)
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Clamart
Prédécesseur Vincent Gazeilles
Sénatrice des Hauts-de-Seine

(13 ans)
Élection 26 septembre 2004
Réélection 25 septembre 2011
Groupe politique UMP (2004-2015)
LR (2015-2017)
Prédécesseur Charles Ceccaldi-Raynaud
Successeur Philippe Pemezec
Vice-présidente du Sénat

(3 ans)
Élection 28 septembre 2014
Président Gérard Larcher
Successeur Catherine Troendlé
Conseillère régionale d'Île-de-France

(5 mois et 27 jours)
Élection 28 mars 2004
Successeur Leila Leghmara
Première adjointe au maire de Vanves

(14 ans, 2 mois et 23 jours)
Élection 18 mars 2001
Successeur Bertrand Voisine
Biographie
Nom de naissance Isabelle Le Poitevin de La Croix Vaubois
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Lisieux (Calvados)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
Conjoint Vincent Debré
Profession Publicitaire

Isabelle Debré, née Isabelle Le Poittevin de La Croix-Vaubois le à Lisieux, est une femme politique française.

Membre des Républicains, elle est vice-présidente du conseil départemental des Hauts-de-Seine depuis 2015. Elle a été sénatrice des Hauts-de-Seine de 2004 à 2017 et vice-présidente du Sénat de 2014 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Isabelle Marie Bernard Le Poittevin de La Croix-Vaubois naît le à Lisieux du mariage de Bernard Le Poittevin de La Croix-Vaubois, publicitaire, et de Marie-Paule Flichy, kinésithérapeute[1].

De son premier mariage en 1976 avec Claude Balleyguier, ancien élève de l'Ecole polytechnique (promotion 1971)[2], est née une fille[1]. Divorcée, elle épouse en secondes noces le Vincent Debré[1], fils de Michel Debré et frère de François Debré, Bernard Debré et Jean-Louis Debré.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière professionnelle comme free lance dans la publicité de 1977 à 1987 avant d'être la gérante d'une agence de production publicitaire de 1987 à 1993[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Élue[modifier | modifier le code]

En 1995, elle est élue conseillère municipale à Vanves dans les Hauts-de-Seine puis premier adjoint au maire en 2001[1], poste qu'elle conserve jusqu'à sa démission après son élection au conseil départemental des Hauts-de-Seine dans le canton de Clamart en .

Elle est élue conseillère régionale d’Île-de-France le , mais démissionne de ce mandat afin de se conformer à la loi sur le cumul des mandats après son élection au Sénat le où elle siège au sein du groupe UMP. Elle est vice-présidente de la commission des affaires sociales du Sénat en 2008 et vice-présidente de la commission sénatoriale pour le contrôle de l'application des lois du Sénat en 2011[1].

Elle est élue vice-présidente du Sénat en 2014. Elle quitte le Sénat en , 14 voix lui ayant manqué pour être réélue. Elle est à l'origine de la proposition de loi visant à autoriser le cumul de l'allocation de solidarité aux personnes âgées avec des revenus professionnels, adoptée par le Sénat le . Elle dépose, le , une proposition de loi relative au financement des dépenses électorales. Le plus de 130 de ses collègues cosignent sa proposition de loi tendant à renforcer les sanctions pénales encourues en cas d'omission de porter secours et d'entrave à la saisine de la justice lorsque la victime est âgée de mois de quinze ans.

Au sein du RPR puis de l'UMP et des Républicains[modifier | modifier le code]

Au sein du RPR, de 1999 à 2002, Isabelle Debré est secrétaire nationale, chargée de l'action humanitaire et des droits de l'homme, et membre de la commission exécutive nationale. De 2006 à 2008, elle est secrétaire nationale, chargée des relations avec les groupes parlementaires. En 2008, elle est nommée conseiller exécutif de l'UMP[1].

Elle est déléguée de la 10e circonscription Les Républicains des Hauts-de-Seine (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Meudon, Boulogne-Billancourt), membre de la commission nationale d'investiture et du bureau politique des Républicains jusqu'en 2017.

Travaux et autres mandats[modifier | modifier le code]

Auteur d'un rapport sur l'application de la loi Handicap de 2005, Isabelle Debré a pris part aux travaux de plusieurs missions d'information portant sur la réforme de la formation professionnelle (2007) et sur la lutte contre les exclusions et la pauvreté (2008). Elle a participé aux réflexions du groupe de travail constitué par Martin Hirsch, Haut Commissaire aux solidarité actives contre la pauvreté, dans le cadre du « Grenelle de l'insertion » (2008). Elle a été nommée le par François Fillon, alors Premier ministre, parlementaire en mission auprès de Michèle Alliot-Marie, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, « pour établir un rapport sur les mineurs étrangers isolés vivant sur le territoire français », qu'elle remettra en .

Elle a été membre :

  • du Conseil d'orientation de la participation, de l'intéressement, de l'épargne salariale et de l'actionnariat salarié (COPIESAS) (ex-Conseil supérieur de la participation) (depuis 2004) ;
  • du Conseil national de l'insertion par l'activité économique (depuis 2009).

Isabelle Debré a également été membre du conseil d'administration de la RATP (2009-2014) et du Conseil d'Orientation des Retraites.

Depuis 1992, Isabelle Debré se consacre, à titre bénévole, à la lutte contre la maltraitance des enfants au sein de l’association L’Enfant Bleu-enfance maltraitée .

Elle a été la première porte parole du mouvement politique français Le chêne, fondé en , associé à l'UMP, se réclamant du gaullisme, à savoir d’une politique inspirée par Charles de Gaulle et dont la présidente est Michèle Alliot-Marie.

Elle soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[3].

Isabelle Debré est auditeur de l'Institut des hautes études de l'entreprise (IHEE - promotion 2007) et auditeur de la 61e session (cycle 2008-2009) de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Association[modifier | modifier le code]

En elle est élue présidente de l'association L'Enfant Bleu enfance maltraitée, dont elle est membre active depuis 1992.

Elle est présidente du prix de littérature politique Edgar Faure.

Elle est ambassadrice de l'association « 1 pour tous, tous pour l'autisme ».

Décorations[modifier | modifier le code]

Le , Isabelle Debré est nommée chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de « ancienne vice-présidente du Sénat, ancienne sénatrice des Hauts-de-Seine ; 42 ans de services »[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]