Hezbollah turc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hizbullah (Indonésie) et Hezbollah.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la politique image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant la politique et la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Hezbollah turc (en turc Türk Hizbullahı, kurde Hizbullahî Kurdî) est un mouvement islamiste sunnite composé de Turcs et de Kurdes[1], présent en Turquie, et dont le centre le plus actif est Malatya.

L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis[2] et de la Turquie[3].

Apparu dans les années 1980, le mouvement reçoit un soutien officieux du gouvernement turc pour mener des actions armées contre le PKK (organisation armée kurde nationaliste et marxiste) et ses partisans et pour que la jeunesse se détourne de l'idéologie marxiste. Près de 3.000 civils kurdes dont des journalistes et hommes d'affaires ont été tués dans les années 1990 par ce mouvement soutenu par l'État turc[4].

Depuis le milieu des années 1990, les gouvernements turcs ont engagé une répression contre ce mouvement. Hüseyin Velioğlu, leader du mouvement a été tué le 17 janvier 2000 à Istanbul par la police.

Le fondateur du mouvement, Adnan Ersöz avait combattu en Afghanistan dans les années 1980, plusieurs membres ont combattu dans les années 1990 en Bosnie-Herzégovine et en Tchétchénie, notamment Azad Ekinci.

Le Hezbollah turc n'a aucun lien avec le Hezbollah libanais chiite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.turkishweekly.net/article/180/turkish-hezbollah-hizbullah-kurdish-hezbollah.html
  2. (en) « Terrorist Exclusion list », U.S. Department of State,‎
  3. http://www.egm.gov.tr/temuh/terorgrup1.html
  4. http://books.google.fr/books?id=OdAXCvP3JPkC&lpg=PA3&pg=PA61#v=onepage&q=&f=false