Cumhuriyet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cumhuriyet
Image illustrative de l'article Cumhuriyet
Logo du journal.

Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Langue Turc
Format Grand format
Prix au numéro 1,5 TL
Diffusion 51 583 ex. (2015)
Date de fondation (92 ans)
Ville d’édition Istanbul

Propriétaire Cumhuriyet Vakfı
Directeur de la rédaction Can Dündar
Site web (tr) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Cumhuriyet (prononcé [ d͡ʒum.hu.ɾi.'jɛt], en turc : La République) est un quotidien turc fondé le par Yunus Nadi Abalıoğlu. De tendance kémaliste de centre-gauche, il est considéré comme un des journaux de référence en Turquie.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Le ton est sérieux - mise en page sobre, peu de couleur, page sport réduite et page potins quasi inexistante. Assez proche du Parti républicain du peuple (de centre-gauche), le journal est très critique vis-à-vis du gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan et défend les droits sociaux et l’héritage laïque d’Atatürk. Il a notamment publié en 2004 un discours de Jacques Chirac sur la laïcité pendant cinq numéros de suite.

Cumhuriyet est également connu pour son usage de l’öztürkçe, un turc donnant une large place aux néologismes fondés sur des racines turques, en opposition tant aux anglicismes de Radikal qu’au vocabulaire d’origine arabe préféré dans un journal islamisant comme Tercüman.[réf. nécessaire]

Attaques terroristes[modifier | modifier le code]

Can Dündar, rédacteur en chef de Cumhuriyet, reçoit le prix Reporters sans frontières à Strasbourg, le 17 novembre 2015.

Dans les années 1990, des journalistes de ce journal ont subi des menaces et des attaques de fondamentalistes islamiques, notamment, dès le 6 octobre 1990, l'universitaire, député et chroniqueuse Bahriye Üçok, tuée par un colis piégé[1].

Soutien à Charlie Hebdo[modifier | modifier le code]

Le premier numéro de Charlie Hebdo composé par les rédacteurs et dessinateurs survivants de l'attentat du 7 janvier 2015 est diffusé pour la Turquie par Cumhuriyet. Il s'agit de la seule proposition, avec celle du quotidien italien il Fatto Quotidiano, acceptée par l'équipe de Charlie Hebdo qui a souhaité assurer elle-même la diffusion du journal dans les autres pays[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Reuters, « Wave of Political Killings Has Claimed 16 Turks », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. « «Charlie» intégralement publié mercredi en Turquie », Alexandra Schwartzbrod, Libération, 13 Janvier 2015 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]