Herb Alpert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alpert.
Herb Alpert
Herb Alpert 1966.JPG

Herb Alpert en 1966.

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Labels
A&M Records, Almo Sounds (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web
Distinctions
National Medal of Arts
Grammy Trustees Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Herbert « Herb » Alpert (né le 31 mars 1935 à Los Angeles, Californie), trompettiste, chanteur et compositeur, fut le leader d'un groupe latino appelé « Tijuana Brass ».


Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Il commence les cours de trompette à l'âge de huit ans et joue dans les bals dès son adolescence. Après ses études au Fairfax High School, au cours de son service militaire en 1955, il joue fréquemment durant les cérémonies. Il reprend ensuite ses études à l'USC (Université de la Californie méridionale), au sein de laquelle il est musicien de la fanfare. Sa carrière débute chez RCA sous le nom de Dore Alpert, avec le hit de Dante & the Evergreens Alley Oop. En 1962, il fonde avec son partenaire Jerry Moss le label A&M Records.

Les années du Tijuana Brass[modifier | modifier le code]

Peu après, Alpert forme un groupe latino qu'il baptise le Tijuana Brass Orchestra. En 1962, celui-ci sort son premier album, The Lonely Bull, inspiré des mariachis et d'un orchestre de corridas au Tijuana[1].

Le succès du Tijuana Brass popularise la musique latino-pop, même si aucun des membres de l'ensemble n'était réellement hispanique. Alpert qualifiait d'ailleurs sa constitution comme formée de "trois Pastramis, deux Bagels, et d'un fromage américain"... :

Sa trompette et son jeu incisif sur des rythmes variés swinguant ou très adaptés à la danse, dédoublée bien souvent à la tierce avec celle de Tonni Kalash, joue de nombreux succès inspirés notamment du Mexique, rappelant même souvent les consonances des Mariachis, renforcée d'une marimba, à l'instar d'orchestres comme Roberto Delgado et Horst Wende.

Plusieurs succès latino-américains brésiliens ou d'Amérique du Nord tels que du folklore du Texas ou country et de bien d'autres pays, ou de sa composition, seront aussi interprétés dans ce style typique du Tijuana.

Parmi ses plus grands succès d'interprétations, figure notamment la reprise instrumentale de A Taste of Honey (également interprétée par l'orchestre de James Last)

En 1965 l'orchestre sort l'album Going Places, d'où seront issus les hits souvent réadaptés pour la danse, tels que :

Baja Marimba Band[modifier | modifier le code]

Toujours dans un style d'inspiration mexicaine, il forme parallèlement cet ensemble du Baja Marimba Band (en) privilégiant cette fois en instrument vedette la marimba, jouée par Julius Wechter (en).

En 1966, il entre dans le livre Guinness des records pour être le seul artiste à classer simultanément cinq albums dans le top 20 des meilleures ventes aux États-Unis.

C'est également en 1966 qu'il chante sur un seul morceau qui sera le premier grand hit de son label A&M avec le solo This Guy's in Love with You écrit par Burt Bacharach et Hal David).

En 1967, le groupe joue également sur la bande originale du James Bond Casino Royale, écrite par Burt Bacharach.

Herb Alpert a reçu avec son groupe Tijuana Brass six Grammy Awards.

Après Tijuana Brass[modifier | modifier le code]

Alpert dissout le groupe en 1969, mais ressort néanmoins un album en 1971. En 1974, Alpert reforme un groupe, avec des anciens du Tijuana Brass et de nouveaux musiciens, sous le nom de TJB, avec lesquels il sort deux albums. Sous son label A&M Records, il produit de nombreux artistes, comme les The Carpenters ou Janet Jackson.

Vers 1980, il réenregistra quelques nouveaux albums, sous un tempo de rythmique disco.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Herb Alpert se consacre aujourd'hui à la peinture expressionniste, et à la production de pièces à Broadway, comme Angels in America, qui obtint un Tony Award.

En 2000, il rachète les droits de ses chansons à Universal Music, qui a racheté A&M, et commence à remasteriser ses disques, publiés maintenant par le label Shout!Factory.

Selon les Yes Men, Herb Alpert leur aurait donné à titre gracieux des sommes importantes pour leur permettre de poursuivre leurs activités tournées vers le canular altermondialiste. Ils se sont fait remarquer en France par un canular au cours duquel Patrick Balkany (UMP) affirmait qu'il n'y avait pas de pauvres en France[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :