Henri Liebaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Liebaert
Fonctions
Député
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Henri Marcel Hector Liebaert (Deinze, 29 novembre 1895 - Rome, 7 avril 1977) est un homme politique libéral belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'industriel en textile Marcel Liebaert, il étudie à l'athénée de Gand et à l'école industrielle, département textile. Il poursuit ses études à la Technische Hochschule de Krefeld et à la Pittman's School de Londres. En 1914, il interrompt ses études et combat pendant quatre ans comme volontaire sur le front de l'Yser.

Avec son frère, il prend en charge les établissements Liebaert, fondés par leur père à Deinze en 1887. Ils fabriquaient des bretelles et des jarretières. En plus de l'usine fortement endommagée et à reconstruire dans le quartier de la gare, une deuxième usine a été construite en 1926-1929 le long de la Gentsesteenweg. Après la Seconde Guerre mondiale, une troisième usine a été ajoutée à Deinze également. L'entreprise familiale est devenue une multinationale dans le secteur de la lingerie.

Liebaert était engagé dans la politique. Il devient l'éditeur du journal gantois francophone La Flandre Libérale.

En 1939, il est élu représentant libéral du district de Gand et conserve ce mandat jusqu'en 1958. Il a été président du Parti libéral en 1953-1954.

Liebaert a été ministre :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul VAN MOLLE, Het Belgisch Parlement, 1894-1972, Antwerpen, 1972.
  • P. FORNOVILLE, De regering Van Acker-Liebaert, 1954-1958, Gent, R.U.G. licentiaatsverhandeling (onuitgegeven), 1986.
  • Michel GEORIS, Henri Liebaert, in: Nouvelle Biographie Nationale, Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts, Brussel, T. VIII, Brussel, 2005.
  • M. BOTS en W. PREVENIER, Beknopte geschiedenis van de liberale partij, Liberaal Archief, Gent, 1988 (vermeerderde uitgave 2012).

Références[modifier | modifier le code]