HelloWork

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

HelloWork
Logo de HelloWork

Adresse http://www.hellowork.com
Publicité  Oui
Type de site Recherche d'emploi
Langue Français
Inscription Facultative
Siège social Rennes
Drapeau de la France France
Propriétaire Groupe HelloWork, Groupe Le Télégramme
Directeur de la publication Jérôme Armbruster
Lancement Mars 2000
Revenus 51,6 M€ de CA (2019)
État actuel  Actif

HelloWork lancé en est une entreprise française du secteur numérique éditant des sites web consacrés à l'emploi, au recrutement et à la formation[1]. HelloWork édite les sites emploi RegionsJob, ParisJob, NordJob, OuestJob, SudouestJob, PacaJob, RhonealpesJob, CentreJob, EstJob, Cadreo et BDM. Ces sites ont principalement été créés pour aider ceux qui cherchent un emploi à trouver une offre correspondant à leurs compétences et leurs préférences géographiques.

La particularité du groupe est d'avoir un réseau de 8 sites emploi distincts, un pour chaque grande région française : ParisJob, NordJob, OuestJob, SudouestJob, PacaJob, RhonealpesJob, CentreJob et EstJob. Le groupe édite aussi des solutions RH à destination des entreprises, des cabinets de recrutement, des entreprises de travail temporaire et des collectivités : CV Catcher, TalentDetection, Talentplug, SmartForum et Holeest.

Une étude Médiamétrie-NetRating datant de janvier 2020 classait le site no 1 des sites d'emploi privés français avec plus de 2,74 millions de visiteurs uniques par mois, devant ses principaux concurrents Cadremploi, le site de l'Apec, Monster et keljob.com[2].

HelloWork compte 325 salariés[3]. Son siège social est basée à Rennes en Bretagne.

Historique[modifier | modifier le code]

En mars 2000, la société est créée à Rennes et le site concept OuestJob.com est le premier des 8 futurs sites emploi du réseau regionsjob.com à être mis en ligne.

En juillet 2000, le Groupe Le Télégramme devient actionnaire majoritaire de la société[4] et permet à RegionsJob SAS de se développer partout en France. Cinq autres sites conçus sur le même modèle sont alors mis en ligne : Pacajob.com, Nordjob.com, Estjob.com, Sudouestjob.com et Rhonealpesjob.com.

Dès 2001, la société est rentable et en 2003 Le Groupe Le Monde entre lui aussi au capital de RegionsJob SAS.

En 2007, RegionsJob créé les sous-sites ParisJob et CentreJob.

En 2009, l'entreprise lance ''Maformation''[5].

En 2014, RegionsJob lance le site "Cadreo" : un site d'emploi (et une application mobile[6]) orienté vers le recrutement et la mobilité professionnelle des cadres. Prise de participation au capital de Talentplug.

En 2016, RegionsJob fait l'acquisition de TalentDetection[7], plate-forme de gestion de candidatures en mode SaaS afin d'accompagner les recruteurs des PME et des ETI dans les différentes phases du processus de recrutement.

En , RegionsJob rentre au capital de la société Aladom qui rachète son concurrent Jemepropose[8].

En , RegionsJob acquiert la société JobiJoba et CV Catcher[9].

En , le groupe RegionsJob devient HelloWork.[10]

En , RegionsJob devient le premier site emploi privé français avec 2,2 millions de visiteurs uniques par mois. [11]

En 2019, HelloWork prend une participation au capital de la start-up Staffman[12], acquiert la start-up JAI[13], et acquiert Diplomeo[14].

En 2020, HelloWork rachète tagEmploi et lance SmartForum[15].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Guerrier, « HelloWork a franchi la barre des 50 millions d’euros de commandes en 2019 », sur L'actualité du e-recrutement, des SIRH, du e-learning depuis 2008 - RH Matin (consulté le )
  2. « RegionsJob : le site emploi privé le plus visité de France ! », sur L'actualité du e-recrutement, des SIRH, du e-learning depuis 2008 - RH Matin (consulté le ).
  3. « RegionsJob devient HelloWork et se dote de 30 millions d’euros pour se développer en Europe », sur FrenchWeb.fr (consulté le )
  4. L'historique du télégramme
  5. Communiqué de presse RegionsJob lance MaFormation.fr
  6. Pierre Elemento - Rgpd Paris Bordeaux Toulouse, « 5 applications de recherche d’emploi pour tablettes et mobiles », sur journaldunet.com, JDN, (consulté le ).
  7. Véronique Arène, « Gestion des candidatures : RegionsJob s'offre Talent Detection - Le Monde Informatique », LeMondeInformatique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Bruno Askenazi, « Aladom grandit en rachetant son concurrent Jemepropose.fr », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  9. Frank Niedercorn, « RH : la start-up Jobijoba rachetée par RégionsJob », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  10. « Le groupe RégionsJob devient HelloWork et investit 30 millions d’euros », sur Stratégies, (consulté le )
  11. « Recrutement : le Groupe rennais HelloWork enregistre une croissance de 16% et vise le marché européen - Bretagne Economique », sur www.bretagne-economique.com (consulté le )
  12. « [Digital RH] Staffman lève 600 000 euros et ouvre son capital à HelloWork », sur usine-digitale.fr (consulté le )
  13. « HelloWork acquiert JAI », sur www.ladn.eu (consulté le )
  14. « HelloWork reprend l'expert de l'orientation Diplomeo », sur Les Echos, (consulté le )
  15. Philippe Guerrier, « Comment HelloWork vise l'emploi dans les collectivités avec tagEmploi », sur L'actualité du e-recrutement, des SIRH, du e-learning depuis 2008 - RH Matin (consulté le )