Association pour l'emploi des cadres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Association pour l'emploi des cadres
Logo Apec.jpg
Logo de l'Apec.
Donner de l'élan à votre avenir
Histoire
Fondation
Cadre
Zone d'activité
France
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Activités des agences de placement de main-d'œuvreVoir et modifier les données sur Wikidata
Financement
cotisations des cadres et des entreprises
Objectif
améliorer le fonctionnement du marché de l'emploi cadre
Siège
Pays
Organisation
Effectif
1000[1]
Président
Marie-Laure Collet
Direction
Gilles Gateau
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
data.gouv.fr

L'Association pour l'emploi des cadres, abrégée en Apec, est une association française, privée et paritaire, financée par les cotisations des cadres et des entreprises du secteur privé, dont l'objectif est le service et le conseil aux entreprises et aux cadres, sur les sujets touchant à l'emploi, ainsi qu'aux jeunes diplômés de l'enseignement supérieur.

Histoire et dates clés[modifier | modifier le code]

En 1966, la CGC propose de créer au niveau national, une institution de placement paritaire et dotée de moyens importants. Elle transmet au CNPF (ancien Medef) un projet qui est validé, soumis aux autres organisations syndicales le et adopté le [2].

En 1977, l'APEC met en place un service Jeunes Diplômés[3].

En 2010, l'APEC arrête la co-traitance de Pôle emploi[3].

Cette même année, un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales épingle la gestion de l'APEC[4].

En 2011, est signé un accord national interprofessionnel sur l'APEC[5] dont les dispositions sont expressément maintenues par un nouvel ANI en 2020[6],[7].

En 2012 est signé un mandat de service public[8], renouvelé en 2016[9] puis en 2021[10].

En 2022, un nouveau rapport de l'IGAS est publié[11],[12],[13].

Missions[modifier | modifier le code]

L'Apec a été créée pour améliorer le fonctionnement du marché de l'emploi des cadres.

L’Apec, association paritaire, accompagne et conseille les cadres tout au long de leur parcours professionnel ainsi que les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur. Aux entreprises, l’Apec propose des services pour optimiser leurs recrutements et la gestion de leurs compétences internes.

Organisation et gestion de l'Apec[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration est composé à parité de membres du Medef, de la CPME et de l'U2P et des cinq centrales syndicales représentant les cadres salariés du secteur privé : CFE-CGC, CFDT Cadres, FO-Cadres, UGICA-CFTC et UGICT-CGT. Le conseil d'administration fixe les orientations politiques nécessaires au fonctionnement de l'Apec.

Le Bureau est composé de dix personnes nommées parmi les membres du conseil d'administration, quatre pour le Medef, un pour le CPME, et un pour chacun des cinq syndicat de salarié. Le bureau assure la mise en œuvre des orientations fixées par le conseil d'administration.

La présidence de l'Apec est assurée alternativement, tous les deux ans, par un membre du collège patronal et par un membre du collège syndical.

Liste des présidents:

  • Depuis décembre 2021 Marie-Laure Collet (Medef)
  • Christine Lê (CFE-CGC) 2019-2021
  • Patrick Caré (Medef) 2017-2019
  • Marie-Françoise Leflon (CFE-CGC) 2015-2017
  • Jean-Claude Guery (Medef) 2013-2015
  • Marie-Françoise Leflon (CFE-CGC) 2011-2013
  • Catherine Martin (Medef) 2010-2011
  • Éric Verhaeghe (Medef) 2009-2010 (démission)
  • Gabriel Artero (CFE-CGC) 2007-2009

Services de l'Apec[modifier | modifier le code]

Site internet[modifier | modifier le code]

Le site www.apec.fr a été lancé en 1998. Il s'agit d'un site d'emplois spécialisé dans l'emploi des cadres en France. Il propose un accès pour les recruteurs et un pour les candidats.

Contrairement à la plupart des jobboards, l'ensemble des services de diffusion d'offres d'emploi est gratuit pour les recruteurs du secteur privé dans la mesure où toutes les entreprises du secteur privé qui emploient des cadres versent une cotisation à l’Apec. Le service reste payant pour les entreprises étrangères et pour le secteur public.

Presse[modifier | modifier le code]

L'Apec a également édité la revue mensuelle Courrier cadres de 1977 à 2010. Elle a ensuite cédé cette activité au groupe Touati en , après avoir subi des pertes importantes (près de 3 millions d'euros par an[14]).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Espace médias », sur apec.fr (consulté le ).
  2. « La CFE-CGC fait la promotion de "son" APEC », sur Tripalio, (consulté le )
  3. a et b « Apec : questions pour une réforme - Les clés du social », sur www.clesdusocial.com (consulté le )
  4. « L’Apec épinglée pour mauvaise gestion », sur Capital.fr, (consulté le )
  5. « L'accord sur l'avenir de l'Apec conclu par les partenaires sociaux est inapplicable », sur Les Echos, (consulté le )
  6. « Cadres : un accord signé qui modernise leur définition et leur (...) - Les clés du social », sur www.clesdusocial.com (consulté le )
  7. « Statut cadre : les syndicats et le patronat concluent un accord » (consulté le )
  8. « L'Apec dispose d'une nouvelle convention de mandat de service public », sur www.aefinfo.fr (consulté le )
  9. Zone Bourse, « Apec 2017 - 2021 : signature d'une nouvelle convention de mandat de service public », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  10. « L’Apec signe son nouveau mandat de service public avec l », sur www.aefinfo.fr (consulté le )
  11. « L’Apec doit cibler ses actions de conseil pour les cadres "à risques",... », sur www.aefinfo.fr (consulté le )
  12. « L’Igas préconise d’étendre le rôle de l’Apec aux cadres de la fonction... », sur www.aefinfo.fr (consulté le )
  13. « Evaluation du mandat de service public 2017-2021 de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) », sur www.igas.gouv.fr (consulté le )
  14. « L’Apec se sépare de son magazine Courrier Cadres », sur capital.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]