Hôpital de Verdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hôpital de Verdun
CSSS du Sud-Ouest—Verdun
Image illustrative de l’article Hôpital de Verdun
Vu du boulevard LaSalle
Présentation
Coordonnées 45° 27′ 50″ nord, 73° 33′ 50″ ouest
Pays Drapeau du Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Ville Montréal
Adresse 4000, boulevard LaSalle
Fondation 1932
Site web https://www.ciusss-centresudmtl.gouv.qc.ca
Organisation
Type Hôpital public
Assurance maladie RAMQ
Affiliation CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
Université de Montréal
Services
Service d’urgences oui
Nombre de lits 244
Direction CSSS du Sud-Ouest—Verdun
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Montréal/Québec
Point carte.svg

L'Hôpital de Verdun (anciennement: Hôpital général du Christ-Roi-de-Verdun) est un hôpital public situé dans l'arrondissement de Verdun à Montréal, au Québec. Il fait partie du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Historique[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

Plan de l'Hôpital général du Christ-Roi-de-Verdun par Alphonse Venne

C'est le curé de la paroisse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs Joseph-Arsène Richard qui fait pression sur le gouvernement pour la construction d'un nouvel hôpital à Verdun[1]. Il s’engage, aux noms de ses paroissiens, à verser 100 000 $, par tranche de 10 000 $ par année, pour favoriser l’établissement de l’institution jusqu'en 1936[1].

Le gouvernement du Québec incorpore l'Hôpital du Christ-Roi de Verdun en 1928. En 1930, le gouvernement octroie 300 000$ pour commencer la construction de l'Hôpital.

C'est l'architecte Alphonse Venne, qui se spécialise dans la conception d'édifices pour le clergé et les communautés religieuses à Montréal, qui dessine les plans de l’hôpital inspiré du style Art déco. La construction est réalisé par l'entreprise Ulric Boileau et Cie.

L'Hôpital est complété en 1932[2] pour la somme de 538 000$[1]. À l'époque, la ville de Verdun remet un financement annuel récurrent de 15 000$ pour le maintien d'une clinique pour les défavorisés[1].

Sous la gestion des Sœurs de la Providence[modifier | modifier le code]

Vers 1933, les effets de la Grande dépression mettent l'hôpital en difficultés financières. Le maire de Verdun, Hervé Ferland, offre un octroi de 150 000 $ à l'hôpital à condition que l'institution soit transférée aux Sœurs de la Providence de Montréal[1]. L'hôpital compte 240 lits en 1939[3].

En 1946, l’école des infirmières ouvre ses portes à proximité de l’Hôpital avec ses cinq étages et plus de 200 lits[1].

Un hôpital laïc et public à Verdun[modifier | modifier le code]

Les Sœurs de la Providence concluent une entente pour la vente de l’hôpital au gouvernement du Québec en pour la somme de 762 843$, moins la dette de 554 900$ des Sœurs envers le gouvernement[1]. De nouvelles lettres patentes sont émises en ; l'hôpital est désormais laïc et public[1].

L’hôpital[modifier | modifier le code]

L'Hôpital de Verdun compte aujourd'hui 244 lits et 1600 employés. En plus de la médecine générale, plusieurs services spécialisés y sont dispensés, entre autres la cardiologie, la pneumologie, la neurologie et la chirurgie générale et orthopédique[4].

Directeurs généraux[modifier | modifier le code]

  • 1932-???? - Victor Bougie
  • 1950-1972 - Dr Eugène Thibault
  • 1982-1992 - David Levine

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h CSSS du Sud-Ouest–Verdun, Le Canal, Octobre 2007
  2. ville.montreal.qc.ca
  3. Normand Séguin, Atlas historique du Québec. L’institution médicale, Presses de l'Université Laval, 1998, p.115
  4. ciusss-centresudmtl.gouv.qc.ca

Articles connexes[modifier | modifier le code]