Centre intégré de santé et de services sociaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo

Un centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) est, au Québec, un organisme public chargé par le ministère de la Santé et des Services sociaux de prodiguer les soins et les services sociaux dans chacune des régions sociosanitaires de la province. Si celui-ci est situé dans une région sociosanitaire où une université offre un programme pré-doctoral en médecine ou exploite un institut universitaire du domaine social, il peut obtenir la dénomination de centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS)[1].

Certaines régions sociosanitaires sont desservies par plus d'un centre intégré de santé et de services sociaux[1] alors que d'autres, bénéficiant d'un statut spécial, ne sont desservies par aucun centre intégré de santé et de services sociaux[2].

Les centres travaillent étroitement avec les 4 universités abritant des facultés de médecine au Québec, soit l'Université Laval, l'Université McGill, l'Université de Montréal et l'Université de Sherbrooke. En conformité avec les règlements de la Loi canadienne sur la santé, les services offerts par les différents composants du système sont financés par des fonds publics. Par conséquent, ces services sont offerts gratuitement aux résidents du Québec qui sont détenteurs d'une carte d'assurance-maladie valide.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Assemblée nationale du Québec a adopté, le 7 février 2015, la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales[3] (RLRQ, chapitre O-7.2) (LMRSSS). Depuis sa mise en application le 1er avril 2015, les CSSS sont remplacés par les CISSS.

Rôles[modifier | modifier le code]

La LMRSSS a redéfini les rôles et responsabilités des centres intégrés de santé et de services sociaux. Les principaux sont les suivants[4] :

  • Planifier, coordonner, organiser et offrir à la population de son territoire l’ensemble des services sociaux et de santé, selon les orientations et les directives ministérielles
  • Garantir une planification régionale des ressources humaines
  • Réaliser le suivi et la reddition de comptes auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux en fonction de ses attentes
  • Assurer la prise en charge de l’ensemble de la population de son territoire, notamment les clientèles les plus vulnérables
  • Assurer une gestion de l’accès simplifié aux services
  • Établir des ententes et des modalités avec les partenaires de son réseau territorial comme les médecins, les organismes communautaires, les entreprises d’économie sociale, les pharmacies et les autres ressources privées ainsi qu’avec d’autres établissements du réseau

Services[modifier | modifier le code]

Les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) regroupent et intègrent cinq types de services (centres)[5] :

Régions sociosanitaires[modifier | modifier le code]

Le ministère de la Santé et des Services sociaux sépare la province en 18 régions sociosanitaires qui ressemblent, mais ne sont pas identiques aux régions administratives québécoises :

  • Bas-Saint-Laurent (01)
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean (02)
  • Capitale-Nationale (03)
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec (04)
  • Estrie (05)
  • Montréal (06)
  • Outaouais (07)
  • Abitibi-Témiscamingue (08)
  • Côte-Nord (09)
  • Nord-du-Québec (10)
  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (11)
  • Chaudière-Appalaches (12)
  • Laval (13)
  • Lanaudière (14)
  • Laurentides (15)
  • Montérégie (16)
  • Nunavik (17)
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James (18)

Liste des centres[modifier | modifier le code]

Les 34 établissements de santé, dont les 22 CISSS et CIUSSS, sont regroupés au sein de quatre Réseaux universitaires intégrés de santé (RUIS). Les RUIS sont organisés autour de trois centres universitaires francophones (Université de Montréal, Université Laval et Université de Sherbrooke) et d'un centre universitaire anglophone (Université McGill) qui a tout de même l'obligation d'offrir des services en français à la population. La mission des RUIS est entre autres de favoriser la concertation et la complémentarité des services au sein des établissements auxquels ils sont rattachés[6].

Centres intégrés[modifier | modifier le code]

Il existe 13 centres intégrés (CISSS) :

  • Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles
  • Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches
  • Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest

Centres intégrés universitaires[modifier | modifier le code]

Il existe 9 centres intégrés universitaires (CIUSSS). Ces centres fournissent divers services en santé et travaillent en collaboration avec les facultés de médecine des universités québécoises afin de répondre aux divers besoins de la région où ils sont situés :

  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Hors centre intégré[modifier | modifier le code]

Situés à Montréal et Québec, il existe 7 établissements dits « non fusionnés ». Ils sont tous de taille très importante et possèdent une expertise régionale ou nationale :

Il existe en outre 5 établissements desservant une population nordique et autochtone qui ne sont rattachés à aucun centre intégré :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales (lire en ligne), article 4
  2. Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales (lire en ligne), article 2
  3. « MSSS - Réseau - Réorganisation du réseau », sur www.msss.gouv.qc.ca (consulté le 28 septembre 2015)
  4. « Structure du réseau - Portrait organisationnel du réseau - Santé et Services sociaux », sur www.msss.gouv.qc.ca (consulté le 17 avril 2020)
  5. « Établissements de santé et de services sociaux - Santé et Services sociaux », sur www.msss.gouv.qc.ca (consulté le 17 avril 2020)
  6. « Glossaire - Atlas de la Santé et des Services sociaux - Professionnels de la santé - MSSS », sur www.msss.gouv.qc.ca (consulté le 17 avril 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]