Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

CHU Sainte-Justine
Image illustrative de l’article Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine
Le CHU Sainte-Justine situé sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine à Montréal
Présentation
Coordonnées 45° 30′ 11″ nord, 73° 37′ 28″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Montréal
Adresse 3175 Côte-Sainte-Catherine
Fondation 1907
Site web http://www.chusj.org
Services
Nombre de lits 489
Spécialité(s) Soins pédiatriques
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Montréal/Québec
Point carte.svg

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et l'un des quatre plus importants centres pédiatriques en Amérique. Ce centre hospitalier universitaire est affilié à l'Université de Montréal (Réseau universitaire intégré de santé de l’Université de Montréal).

Historique[modifier | modifier le code]

Deux religieux aux soins d'enfants alités à l'hôpital Sainte-Justine en 1945

Établissement de soins destiné aux enfants malades, l'Hôpital Sainte-Justine est fondé par Justine Lacoste-Beaubien et Dr Irma Levasseur, considérée comme la première femme canadienne-française à devenir médecin. L'établissement ouvre ses portes sur la rue Saint-Denis, à Montréal, en novembre 1907[1]. On le déménage à trois reprises pour permettre son agrandissement, d'abord sur l'avenue De Lorimier, puis à nouveau sur la rue Saint-Denis et enfin sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, où il se trouve aujourd'hui.

Justine Lacoste-Beaubien occupe la direction de l’hôpital de 1907 jusqu’en 1966. Le CHU Sainte-Justine obtient un statut de centre hospitalier universitaire en 1995.

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Le CHU Sainte-Justine comprend 489 lits (2010-2011) dont 40 au Centre de réadaptation Marie Enfant. Depuis l'an 2000, ce centre est le seul centre de réadaptation pédiatrique du Québec à être affilié au CHU Sainte-Justine.

Mission[modifier | modifier le code]

L'effectif est réparti[2] :

  • 5 309 employés
  • 523 médecins dentistes et pharmaciens
  • 1 452 infirmiers et infirmières auxiliaires
  • 1 064 professionnels de soins
  • 196 chercheurs
  • 100 corps de métier de la construction (service technique )
  • 300 bénévoles
  • 4 000 stagiaires et étudiants de toutes disciplines.

Regroupement administratif avec le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine[modifier | modifier le code]

Le CHU Sainte-Justine a vu son conseil d'administration et sa structure administrative regroupés avec celle du Centre hospitalier de l'Université de Montréal au mois de septembre 2015 par le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette[3]. Des inquiétudes émises notamment par des professionnels et des parents de patients de cette institution de soins pédiatriques ont donné naissance à un mouvement de contestation[4],[5]. Le ministre Barrette a renversé sa décision au mois d'avril 2018, deux semaines après que le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de Sainte-Justice ait annoncé son intention de contester devant les tribunaux la légalité du regroupement administratif[6],[7],[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « Ligne du temps du Québec »
  2. Rapports annuels
  3. « Le CHUM et le CHU Sainte-Justine sont regroupés », Radio-Canada Nouvelles,‎ (lire en ligne)
  4. « Des parents réclament la pleine autonomie du CHU Sainte-Justine », Radio-Canada Nouvelles,‎ (lire en ligne)
  5. Améli Pinéda, « CHU Sainte-Justine et CHUM: regrouper n’est pas fusionner, dit Barrette », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  6. « Regroupement du CHUM et du CHU Sainte-Justine : Barrette fait marche arrière », Radio-Canada Nouvelles,‎ (lire en ligne)
  7. Amélie Daoust-Boisvert, « La fusion Sainte-Justine–CHUM sera contestée devant les tribunaux », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  8. Vicky Fragasso-Marquis, « Québec recule sur la fusion entre le CHUM et le CHU Sainte-Justine », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]