Grupo Planeta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Planeta.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1949
Fondée par José Manuel Lara
Fiche d’identité
Forme juridique Sociedad de responsabilidad limitada (SRL)
Siège social Madrid (Espagne)
Filiales Seix Barral - Minotauro - Booket - MaxiTusquets - Atresmedia
Effectif 9 000
Site web http://www.planeta.es
Données financières
Chiffre d'affaires en diminution 1772 millions (2011)[1]
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Hachette Livre
Le siège historique de Grupo Planeta à Barcelone.

Grupo Planeta est un groupe international d'édition et de communication d'origine espagnole.

Édition[modifier | modifier le code]

Grupo Planeta se présente comme le leader de l’édition hispanophone et un groupe leader de média espagnol, et un des sept leaders mondiaux de l'édition[2]. Elle possède, en partenariat avec le groupe italien De Agostini, une participation dite « stratégique » et « de gestion » dans Antena 3, la deuxième chaine de télévision espagnole.

L'origine de ce groupe éditorial international remonte à 1949 avec la fondation d'Editorial Planeta à Barcelone par José Manuel Lara (1914-2003) qui pousse l'expansion de sa maison en Amérique du Sud où sont établies de nombreuses filiales. En 1952 est créé le prix Planeta (Premio Planeta), doté actuellement de 600 000 euros[3]. À partir des années 1980, Grupo Planeta prend forme par le rachat de sociétés comme Seix Barral (1982), Ediciones Deusto (1989), Espasa-Calpe (en) (1991). Une joint-venture prend forme en 1982 avec la constitution de Planeta DeAgostini, née d'un rapprochement avec le groupe De Agostini. En 2002, le groupe prend une part active au lancement de Quiero TV (en), dont elle conserve encore 15 % des parts (2017). On compte aussi de nombreuses participations dans des médias papier et audiovisuel, dont le groupe Atresmedia (41 %), ainsi que dans des entreprises liées à l'éducation.

Le groupe connaît des difficultés financières depuis 2011, affichant des résultats consolidés négatifs. En 2018, sa filiale éditoriale française acquise dix ans plus tôt, Editis (Nathan, Robert Laffont, Julliard, Plon, Belfond, Presses de la Cité, Pocket, Solar, …), est cédée à Vivendi.

Grupo Planeta est réputé pour avoir publié plus de 15 000 auteurs à travers le monde[2].

Son président était, jusqu'à sa mort en 2015, José Manuel Lara Bosch, fils du fondateur. La succession est assurée par José Creuheras Margenat, l'actuel président.

En 2017, le siège du groupe déménage de Barcelone à Madrid.

Presse[modifier | modifier le code]

Le groupe Planeta est aussi l’actionnaire de référence de trois journaux espagnols (La Razón, ADN et Avui) et du groupe El Tiempo en Colombie.

Editis[modifier | modifier le code]

En avril 2008, il rachète à Wendel Investissement le groupe d'édition français Editis. En juillet 2018, le groupe Vivendi annonce l'acquisition d'Editis[4] auprès de Grupo Planeta, alors en difficultés, pour 900 millions d'euros[5].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Piault, « Le classement 2012 de l'édition mondiale », Livres-Hebdo, no 915,‎ , p. 14 (ISSN 0294-0000)
  2. a et b http://www.planeta.es/media/memoria_planeta2010.pdf
  3. (es) « Bases du prix Planeta », sur www.premioplaneta.es, (consulté le 27 octobre 2013)[PDF]
  4. Vivendi s'offre Editis et cèdera jusqu'à 50% d'Universal Music, Challenges, 30 juillet 2018
  5. Météo orageuse pour l’éditeur Planeta, Le Monde, 2 octobre 2018