Groupement II/7 de Gendarmerie mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article détaillé : Groupements de Gendarmerie mobile.

Groupement II/7
image illustrative de l’article Groupement II/7 de Gendarmerie mobile
Écusson de la région zonale de Gendarmerie de Metz

Création 1991
Pays Drapeau de la France France
Allégeance Ministère de l'Intérieur
Ministère de la Défense
Branche Logo de la Gendarmerie nationale française 2015.png Gendarmerie nationale
Rôle Maintien de l'ordre
Fait partie de Gendarmerie mobile
Composée de 5 escadrons de marche
Garnison Caserne Sénarmont, Strasbourg (67)
Surnom GGM II/7

Le groupement II/7 (GGM II/7) est un groupement de Gendarmerie mobile implanté à Strasbourg (67) et appartient à la région de Gendarmerie de Metz. Il comporte 5 escadrons du Grand Est et de Bourgogne-Franche-Comté.

Le 9 décembre 2011, le ministre de la Défense remet la croix de la Valeur Militaire au fanion de l'escadron 23/7 de Sélestat en récompense de son action en Afghanistan. [1]

À la suite de la dissolution du groupement V/7 en octobre 2011[2], 2 de ses escadrons sont placés sous le commandement du GGM II/7.

Implantation des unités[modifier | modifier le code]

  • Grand Est
  • Bourgogne-Franche-Comté
    • EGM 26/7 à Belfort (était précédemment l'EGM 52/7 avant dissolution du groupement V/7 en octobre 2011)
    • EGM 27-7.png EGM 27/7 à Lure (était précédemment l'EGM 55/7 avant dissolution du groupement V/7 en octobre 2011)

Dissolutions et transferts[modifier | modifier le code]

  • EGM 21/7 à Strasbourg dissous en septembre 2010[3]
  • EGM 24/7 de Ferrette est dissous et recréé à Sathonay-Camp au sein du groupement I/5 en qu'EGM 13/5[4]

Appellations[modifier | modifier le code]

  • Groupement II/7 de Gendarmerie Mobile (depuis 1991)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/le-ministre-de-la-defense-decore-deux-emblemes-d-unites-de-la-gendarmerie », sur www.defense.gouv.fr (consulté le 4 février 2018)
  2. Arrêté du 26 octobre 2011 fixant la liste des unités de gendarmerie mobile dissoutes en 2011 et ouvrant droit à certaines indemnités de restructuration
  3. Arrêté du 19 novembre 2010 fixant pour l'année 2010 la liste des opérations de restructuration des unités de la gendarmerie nationale ouvrant droit à certaines indemnités de restructuration
  4. Arrêté du 22 mai 2013 relatif à la restructuration d'unités de gendarmerie mobile ouvrant droit à certaines indemnités de restructuration au profit des militaires