Gourie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gourie
(ka) გურია
Drapeau de la Principauté de Gourie.
Drapeau de la Principauté de Gourie.
Carte de localisation de la Gourie
Carte de localisation de la Gourie
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Type Région de Géorgie
Capitale Ozourguéti
ISO 3166-2 GE-GU
Démographie
Population 113 000 hab. (2016)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Superficie 2 033 km2

La Gourie (en géorgien გურია, gouria phonétiquement) est une région administrative de la Géorgie moderne[Note 1]. Elle a été une province historique du royaume géorgien et une république autoproclamée contre l'autorité du tsar Nicolas II en 1905. Son code ISO 3166-2 est GE-GU. Elle se situe dans le sud-ouest du pays, sur la mer Noire. Sa capitale est Ozourguéti.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Gourie est entourée au nord par la région de Mingrélie, au nord-est par celle d'Iméréthie, au sud-est par celle de Samtskhé-Djavakhétie, au sud par l'Adjarie et à l'ouest par la mer Noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le XIVe siècle, le duché de Gourie est sous le commandement d'un Gouriel ou Guriéli nom donné aux souverains de Gourie.

Au XVe siècle, la Gourie devient une principauté. Mais au cours de différents conflits avec l'Empire ottoman, sa puissance est grandement diminuée et elle devient un protectorat russe le , puis est annexée par la Russie en 1829.

Entre les soulèvements contre la domination russe en 1819 et 1841, la Gourie devient un comté en 1840, et est renommée en Ozourguéti, du nom de la ville principale de la région. Un mouvement d'opposition naît en 1902 et crée son propre gouvernement qui met en place la République de Gourie. Ce régime est défait en 1906 par une expédition punitive des Cosaques.

Après le retour à l'indépendance de la Géorgie, l'État crée en 1995 le mkhare (région) de Gourie, redonnant au territoire son nom original.

Langue[modifier | modifier le code]

Les Gouriens parle le géorgien.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population (2011 à 2016)[modifier | modifier le code]

Du au , la population a diminué de 27 000 personnes. Si les surestimations administratives en sont une cause, la sous-estimation du phénomène de migration en est une autre : les mouvements de population des campagnes vers les villes (essentiellement Batoumi et Tbilissi) et des villes vers l'étranger se poursuivent[Note 2].

Population[1]
Année Urbaine Rurale Totale
2011 37 000 103 300 140 300
2012 37 100 103 200 140 300
2013 36 800 102 400 139 200
2014 36 800 102 000 138 800
2015 31 900 81 400 113 300 [Note 3]
2016 31 800 81 200 113 000

Répartition des principaux groupes ethniques (2002)[modifier | modifier le code]

Groupe ethnique[2] Population
Géorgiens 138 942 96,92 %
Arméniens 2 134 1,49 %
Russes 1 558 1,09 %
Ukrainiens 194 0,14 %
Ossètes 152 0,11 %
Total 143 357 100 %

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Chemokmedi (Gourie)

Elle est composée des districts de

Tourisme[modifier | modifier le code]

Grigoleti (Gourie)

Elle propose différents centre d'intérêts comme

  • les chants polyphoniques gouriens caractérisés par une partie "yodlée", le krimatchouli, particulièrement complexes, laissant une large part à l'improvisation[3],
  • les stations balnéaires de montagne, mont Gomi culminant à 2 700 mètres[4] ou Bakhmaro à 2 000 mètres[5],
  • les stations balnéaires du bord de mer comme Grigoleti[6].

Personnalités liées à la région[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L’orthographe des lieux géographiques utilisée est celle définie dans l’« Atlas géopolitique du Caucase » de Jean Radvanyi, géographe, professeur des universités à l’INALCO, Éditions Autrement Collection Atlas/monde, 2009, (ISBN 978-2-7467-1296-6), orthographe alignée sur celle des voyageurs francophones des XIX et XXe siècles dans le Caucase
  2. Le nombre d’habitants au 1er janvier de chaque année est une estimation, à l’exception du 1er janvier 2015 qui correspond au recensement de la fin d’année précédente.
  3. Le recensement de fin 2014 donne une population de 113 350 habitants pour la Gourie

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

L'Office national des statistiques de Géorgie publie régulièrement des documents concernant la population et la démographie ; ils contiennent parfois des chiffres légèrement différents pour les mêmes rubriques :

Liens internes[modifier | modifier le code]