Gourde (récipient)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gourde.
Gourde de métal
Statue représentant un poilu de la Première Guerre mondiale avec sa gourde suspendue sur sa hanche droite (Monument aux morts de Gresse-en-Vercors).

Une gourde est un petit récipient portatif destiné à transporter de l'eau ou tout autre boisson. Elle est plus coûteuse qu'une simple bouteille, mais plus solide et réutilisable. La première gourde fut utilisée en 1877 par un italien originaire de la petite cité de Bergame. Son inventeur, médecin hors pair, n'est autre que Julio Milesio.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la gourde se confond avec celle de la bouteille. Depuis la Préhistoire, l'homme a eu la nécessité de transporter de l'eau d'un point à un autre. À cette époque, on la transportait à l'aide d'outres, qui furent également utilisées à l'époque romaine, qui ont inventé l'amphore. La gourde est employée depuis longtemps dans presque toutes les armées du monde entier. L'utilisation de la gourde dans le cadre des loisirs ne s'est démocratisée qu'au XXe siècle avec l'apparition des vacances et du temps libre, un peu avant dans les mouvements de scoutisme.

Concept[modifier | modifier le code]

Généralement faite en plastique ou en métal, plus rarement en verre (existence de gourde en verre recouverte d'osier ou de panier tressé au Moyen Âge comme la dame-jeanne[1]), une gourde a une capacité d'emport comprise généralement entre 0,5 et 2 litres. Plusieurs systèmes d'ouverture existent. On peut voir des gourdes dont le goulot est muni d'une sécurité, d'autres avec un simple bouchon à visser. Pour prémunir le risque de perte de bouchon (qui rendrait la gourde inutilisable), celui-ci y est souvent asservi par une ficelle, une chaînette, ou un ruban plastique. Un autre risque est celui d'écoulement d'eau (fuite) lorsque le pas de vis est mal serré ou trempé. Le transport de boissons sucrées ou collantes est déconseillé avec une gourde, car celle-ci est plus difficile à laver qu'une simple bouteille, ou qu'une bouteille jetable qu'on ne lave donc pas. En revanche, une gourde est appréciée en randonnée pour sa solidité et sa réutilisabilité.

Certaines gourdes ont la particularité de maintenir plus ou moins efficacement le liquide à température constante, ce sont les bouteilles isothermes, permettant de garder la boisson fraîche ou au contraire chaude. Elles sont employés dans les sports de montagne. Beaucoup d'anciennes gourdes sont entourées d'un tissu qui pouvait être humecté avant le départ, l'évaporation progressive de son eau conservant au contenu une certaine fraîcheur.

Symbolique[modifier | modifier le code]

La gourde permet de conserver de l'eau, un élément vital à la survie de l'homme. Elle est une image de la vie, de la survie. Dans le cadre de films ou de dessins animés, elle permet de placer du suspense dans une scène, comme lorsque Tintin se retrouve au beau milieu du désert (Tintin au pays de l'or noir), la gourde vide ou percée par une balle.

Quelques photos de gourdes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Transport[modifier | modifier le code]

  • Certains sacs à dos sont munis d'un compartiment destiné à transporter une gourde.
  • Certaines gourdes peuvent s'attacher à une ceinture.
  • Les bicyclettes disposent le plus souvent d'un ou plusieurs porte-gourde attachés au cadre. Dans ce cas, on parlera plutôt de bidon et de porte-bidon.

Variante[modifier | modifier le code]

La société Nalgene fabrique des gourdes cylindriques rigides et graduées en matière plastique transparente teintée ou non. Ces gourdes, très utilisées sur les campus américains et mentionnant souvent le nom des universités, se caractérisent par un goulot très large permettant de les utiliser comme des verres géants. Elle permettent également de vérifier sa consommation quotidienne d'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article Bouteille, Musée de la sommellerie de Sainte-Gemmes-sur-Loire

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quelle gourde ! : histoire d'un récipient singulier, Centre jurassien du patrimoine, Lons-le-Saulnier, 1999 (ISBN 2-905854-28-6), 47 pages