Giuliano Razzoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giuliano Razzoli Alpine skiing pictogram.svg
Giuliano Razzoli Schladming 2010.jpg

Giuliano Razzoli à Schladming en 2010
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2006 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Italie Italienne
Naissance (31 ans)
Lieu de naissance Castelnovo ne' Monti
Taille 181 cm
Poids de forme 81 kg
Club C.S. Esercito
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 0 0 0
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves) 2 5 3
* Dernière mise à jour : 17 janvier 2016

Giuliano Razzoli, né le à Castelnovo ne' Monti (hameau de Razzolo), est un skieur alpin italien, champion olympique du slalom lors des Jeux olympiques de Vancouver 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans un petit hameau de 50 habitants de Villa Minozzo où la moitié des habitants porte le patronyme Razzoli, son père est technicien du ski et le fait débuter à quatre ans sur les skis, Giuliano Razzoli fait ses débuts en Coupe du monde lors d'un slalom le à Alta Badia, entre pour la première fois dans les points lors du slalom de Kitzbühel le (24e) et monte pour la première fois sur un podium le à Zagreb (troisième place derrière Jean-Baptiste Grange et Ivica Kostelić). Il n'a participé qu'à des slaloms en coupe du monde dans sa carrière.

Le 6 janvier 2010, lors du même slalom de Zagreb, il remporte sa première victoire en coupe du monde. Le , lors des Jeux olympiques de Vancouver, il devient champion olympique du slalom. Il termine ensuite à la onzième place de la coupe du monde de slalom.

Début septembre, en préparation de la coupe du monde 2011, il se blesse au poignet gauche et doit être opéré au radius[1] ce qui l'oblige à interrompre sa préparation trois semaines à deux mois du début de la saison[2]. De retour pour le premier slalom de la saison qui se dispute à Levi, il sort de la piste dès la première manche[3].

Alors qu'il venait de revenir dans les sept meilleurs slalomeurs mondiaux notamment grâce à une deuxième place lors du slalom de Wengen, Razzoli est victime d'une rupture du ligament croisé du genou gauche lors du slalom de Kitzbühel le . Cette blessure met un terme à sa saison 2015-2016[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie |Sotchi 2014
Slalom médaille d'or, Jeux olympiques Or Abandon

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition Drapeau : France Val d'Isère 2009 Drapeau : Allemagne Garmisch Partenkirchen2011 Drapeau : Autriche Schladming 2013 Drapeau : États-Unis Vail-Beaver Creek 2015
Slalom Abandon Abandon Abandon Abandon

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 25e en 2015.
  • 10 podiums en carrière, dont 2 victoires.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année/Classement Général Descente Slalom Géant Super G Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2007 138e 7 - - 57e 7 - - - - - -
2008 100e 38 - - 38e 38 - - - - - -
2009 43e 194 - - 13e 194 - - - - - -
2010 33e 224 - - 11e 224 - - - - - -
2011 35e 248 - - 9e 248 - - - - - -
2012 47e 204 - - 13e 204 - - - - - -
2013 45e 162 - - 16e 162 - - - - - -
2014 78e 64 - - 27e 64 - - - - - -
2015 25e 350 - - 8e 350 - - - - - -
2016 61e 156 - - 19e 156 - - - - - -

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Slalom
2010 Drapeau : Croatie Zagreb
2011 Drapeau : Suisse Lenzerheide

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Razzoli: à "60, 70 %" de son top », sur sport.fr (consulté le 14 novembre 2010)
  2. Razzoli blessé au radius, eurosport.fr, 9 septembre 2010, consulté le 14 novembre 2010.
  3. « Razzoli déjà out ! », sur eurosport.fr (consulté le 14 novembre 2010)
  4. « Le coup de gueule de Julien Lizeroux », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :