George (Afrique du Sud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis George (Cap-Occidental))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George et Outeniqua.
George
Batiment des postes à l'angle de York street et de St. John's street
Batiment des postes à l'angle de York street et de St. John's street
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Cap-Occidental
District Eden
Municipalité George
Code postal 6530
Démographie
Population 114 291 hab. (2011)
Densité 1 478 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 58′ 00″ sud, 22° 27′ 00″ est
Superficie 7 735 ha = 77,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cap-Occidental

Voir sur la carte administrative de la zone Cap-Occidental
City locator 14.svg
George

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
George

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
George

George (anciennement baptisée Georgetown en hommage au roi George III) est une ville d'Afrique du Sud, siège de la municipalité locale homonyme située dans la province du Cap-Occidental, à 432 km à l'est du Cap et à 330 km à l'ouest de Port Elizabeth, au centre de la route des jardins, sur un plateau de 10 kilomètres entre les monts Outeniqua au nord et l'Océan Indien au sud.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011, la ville de George compte 114 291 habitants, majoritairement issus des populations coloureds (63,23%)[1]. Les blancs et les noirs représentent respectivement 25,59% et 9,24% des habitants. L'afrikaans est la langue maternelle de 84,15% des habitants.

Les noirs habitent majoritairement le township de Thembalethu (93,41% des 43 103 résidents) situé en dehors de la ville.

L'ensemble de la zone urbaine comprenant George et Thembalethu compte 157 394 habitants, majoritairement coloureds (47,4%). Les blancs et les noirs représentent respectivement 18,6 % et 32,3 % des habitants de cette zone urbaine.

George et Thembalethu sont rattachés administrativement à la municipalité de George, une agglomération de 193 672 habitants comprenant notamment les villages et localités de Wilderness, Klein Krantz, Victoria Bay et Herolds Bay.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église anglicane Saint-Marc (1850).
Église réformée hollandaise de George (1842)
Gare de George

Située aux pieds des Monts Outeniqua, George est la sixième plus ancienne ville d'Afrique du Sud et la première fondée par les Britanniques en 1811. Elle fut baptisée au nom du Roi George III.

Sous l'apartheid, la ville nationaliste et afrikaner est un bastion politique du député puis président Pieter Botha. Elle est par la suite un bastion de l'Alliance démocratique, l'opposition officielle au gouvernement dirigé par l'ANC.

En 2004, dans le cadre d'une politique d'africanisation de la toponymie locale, les nouvelles autorités ANC de la province avaient proposé de faire rebaptiser la ville du nom d'Outeniqua mais aucune suite ne fut donné à cette proposition.

Transport[modifier | modifier le code]

George possède un aéroport "Aéroport de George", (code AITA : GRJ), situé à 8 km à l'ouest de la ville.
Inauguré en 1977, il porta le nom de "PW Botha Airport" jusqu'en 1995.

Tourisme[modifier | modifier le code]

George est un lieu de passage privilégié pour les visiteurs en provenance du Cap et en route vers Oudtshoorn ou Port Elizabeth par la route des jardins.

La ville présente un musée de belles locomotives à vapeur, l'Outeniqua Railway Museum à côté duquel part l'Outeniqua Choo Tjoe, un beau train aux wagons à l'ancienne effectuant un trajet panoramique jusqu'à Knysna.

La Dutch Reformed Church (1842) mérite aussi le détour, tout comme l'église anglicane de Pacaltsdorp (1825), l'église catholique St Pierre et Paul de 1843 (la plus vieille du pays), la cathédrale St Marc (1850), le town hall sur York street, le George Museum situé dans l'ancien Drostdy, le Slave Tree (un très ancien chêne britannique), la librairie Edouard VII ou encore le jardin botanique de la route des jardins.

Liens externes[modifier | modifier le code]