Gaston Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaston Suisse, né le à Paris VI et mort le à Paris XIII, est un artiste français laqueur. Il compte parmi les plus grands créateurs Art déco[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaston Suisse est né dans une famille d’artistes. Son frère était violoniste. Son père Georges Suisse, collectionneur et bibliophile, possédait plus de 10 000 livres, dont une très belle documentation sur l'art japonais et chinois, qui lui donnera le goût de l'Extrême Orient[2]. Georges Suisse devint l'ami (après en avoir d'abord été le client) de Samuel Bing, grand collectionneur d'art japonais, à l'origine du « japonisme », .

À 15 ans c’est au Jardin des plantes que Gaston Suisse rencontre Paul Jouve, artiste déjà célèbre et confirmé. Tout de suite l'amour des animaux, l'observation et le dessin les rapprochent et marquent le début d’une longue amitié[2].

Diplômé de l'École Supérieure des arts décoratifs, il y apprend son métier de laqueur. Artiste fondateur de la période Art déco, Gaston Suisse exécute des meubles et objets en laque de Chine, décoré dans un style abstrait et géométrique. Il séjourne à Alger en 1924 pour la décoration de l'Alhambra, parcourt le Maghreb et en ramène de nombreux croquis d'animaux qui lui servent pour la composition de ses panneaux décoratifs qu'il compose dans son atelier parisien.

Pour l'Exposition universelle de 1937 il réalisa un ensemble de panneaux de laque de 225m de longueur et jusqu'à 6m de hauteur pour la décoration de la salle de réception et de l'escalier d'honneur du Conseil Municipal de Paris dans le Palais de Tokyo. La totalité des panneaux est actuellement conservé au Musée des Années 1930 à Boulogne. Cette même année 1937 il obtenait la médaille d'or de l'Exposition internationale Arts et Techniques dans la Vie moderne pour un panneau de laque dénommé « Hirondelles de mer ».

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Gaston Suisse a réalisé de nombreux objets en laque : meubles, paravents, panneaux, coffrets, boîtes et écrans.

Artiste animalier, il dessina de nombreux croquis lors de ses voyages au Maghreb et dans les zoo d'Europe qui lui servirent d'études pour la réalisation de ses compositions, telle qu'une étude d'aigle bateleur.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distinctions obtenues par Gaston Suisse : Sociétaire de la Société des Artistes Animaliers, Sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts, Sociétaire du Salon d’Automne, Sociétaire de la Société des Artistes Français, Sociétaire de la Société des artistes décorateurs, Sociétaire de la Fondation du baron Taylor, Grand prix du Salon d'Automne en 1926 à Paris, Grand prix de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1930 à Paris, Médaille d’or de l'Exposition Coloniale Internationale de 1931 à Paris, Grand prix de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1934 à Paris, Prix Puvis de Chavannes en 1936 - Paris, Médaille d'or de l'Exposition Internationale des Arts et Techniques de Paris en 1937, Médaille d'argent, au concours de la Société d'Encouragement à l'Art en 1939 - Paris.
  2. a et b Biographie de Gaston Suisse

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sophie Fourny-Dargère, Gaston Suisse, le bestiaire, Éditions Musée de Vernon, 2000 (ISBN 2-907517-23-6)
  • Christian Eludut, Le monde animal dans l'art décoratif des années 30, Éditions BGO, 2007 (ISBN 978-2-9529802-0-3)
  • Alastair Duncan, ART DECO, Encyclopédie des arts décoratifs des années vingt et trente, Éditions Citadelles & Mazenod, 2010 (ISBN 978-2-85088-30-1-9)
  • Emmanuel Bréon, GASTON SUISSE: Splendeur du laque Art Déco, Éditeur Somogy éditions d'art (ISBN 978-2757206362)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]