Musée Alphonse-Georges-Poulain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée Alphonse-Georges-Poulain
Image dans Infobox.
Entrée du Musée
Informations générales
Ouverture
1983
Visiteurs par an
15 265 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
impressionnistes, nabis, art animalier
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
12, rue du Pont
27200 Vernon
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Eure
voir sur la carte de l’Eure
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée Alphonse-Georges-Poulain est le musée de la ville de Vernon et est labellisé « Musée de France ».

Histoire des lieux[modifier | modifier le code]

Le musée occupe depuis 1983 les bâtiments de l'ancien hôtel particulier de la famille Le Moine de Belle-Isle, datant du XVe siècle[1]. Notamment, l'immeuble Benac donnant sur la rue Sadi-Carnot est classé au titre des monuments historiques[2].

Créé en 1862 à la suite d'une donation d'oiseaux naturalisés, il s'est peu à peu enrichi grâce à des dons de particuliers mais aussi d'artistes.

En 1927, la donation des collections archéologiques d'Alphonse-Georges Poulain, érudit local et premier conservateur du musée, enrichit la collection d'histoire locale.

Claude Monet lui-même et son fils ont offert deux tableaux du maître de l'impressionnisme au musée.

Les artistes de la colonie américaine ont également été très généreux. En 1925, Theodore Earl Butler, gendre de Monet, donne au musée une de ses œuvres Bord de l'Epte. Mary Fairchild-MacMonnies, qui a vécu avec son époux Frederick MacMonnies à Giverny entre 1890 et 1920, était considérée comme le chef de file de cette colonie d'artistes. Artiste reconnue, en France et aux États-Unis, elle a incité de nombreux amis à se rendre à Giverny. Elle a fait don au musée d’une représentation de son jardin, Un coin de parc par temps de neige.

Ce noyau constitué d'œuvres ainsi offertes s'est enrichi grâce à de nombreux dons (en 1949, Jean-Pierre Hoschedé donne au musée une œuvre de sa sœur, L'Étang de Giverny) et une importante politique d'achats.

Le musée de Vernon est ainsi le seul musée eurois à présenter des œuvres originales de Claude Monet et le seul musée français à exposer un ensemble significatif d'œuvres de la colonie de Giverny (les précités ainsi que Will Hikok Low, Blanche Hoschedé-Monet…).

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée de Vernon présente un parcours de visite qui se déploie autour des axes suivants :

La colonie d'artistes de Giverny[modifier | modifier le code]

Autour de la figure tutélaire de Claude Monet de nombreux artistes s’installent à Giverny. L’histoire des collections du musée de Vernon est étroitement liée à ces artistes. En effet, plusieurs œuvres exposées au musée ont été offertes par les artistes eux-mêmes: en 1925, Claude Monet offre Les Nymphéas, étonnante variation en tondo de ce motif emblématique de Giverny. En 1964, Michel Monet fait don, en mémoire de son épouse, d’une œuvre de Claude Monet : Falaise à Pourville, effet de soleil couchant (1896).

La visite conjointe du musée de Vernon et du village de Giverny permet de comprendre l’importance de ces paysages dans l'histoire de la peinture au tournant des XIXe et XXe siècles.

Mary Fairchild Mac Monnies - Coin de Jardin en hiver
Claude Monet - Les Nymphéas - 1908

Les Nabis[modifier | modifier le code]

Pierre Bonnard a vécu à Vernonnet, hameau de Vernon situé sur la rive droite du fleuve, entre 1912 et 1938. Sa présence dans l'Eure a parfois été occultée par celle de son illustre ami et voisin Claude Monet. Le musée de Vernon présente deux paysages réalisées par Bonnard sur les bords de Seine. Le mouvement Nabi, dont il a été l'un des membres fondateurs, est représenté au musée de Vernon par des œuvres de Maurice Denis et Félix Vallotton.

Le cabinet d'arts graphiques[modifier | modifier le code]

Cet espace protégé de la lumière permet de présenter par roulement les œuvres issues des réserves du musée et notamment les gravures, dessins et affiches de Théophile Alexandre Steinlen. Grâce à la donation consentie à la ville de Vernon par Madame Lamberty, veuve d'un grand collectionneur, le musée de Vernon dispose en effet d'un des plus importants fonds d'œuvres de cet artiste.

L'art animalier[modifier | modifier le code]

Axe original de développement des collections du musée de Vernon, l'art animalier occupe tout le deuxième étage du musée. Les œuvres de Rembrandt Bugatti, César, Paul Jouve, Jacques Nam, François Pompon, Roger Godchaux et autres artistes animaliers permettent d’appréhender l'évolution des représentations animales aux XIXe et XXe siècles.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :