Front du Sud-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Front du Sud-Ouest
Création 22 juin 1941
Dissolution 20 octobre 1943
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique (1919)
Allégeance Red Army flag.svg Armée rouge
Type front
Guerres Grande guerre patriotique
Batailles Bataille de Kiev
Opération Fall Blau
Bataille de Stalingrad
Opération Uranus
Opération Saturne
Troisième bataille de Kharkov
Offensive du Donbass
Commandant historique Nikolaï Vatoutine

Le front du Sud-Ouest est une unité militaire soviétique, qui exista à trois périodes, au cours de la grande guerre patriotique.

Première formation[modifier | modifier le code]

Historique opérationnel[modifier | modifier le code]

Le front du Sud-Ouest est créé pour la première fois, le , à partir des unités dépendantes du district militaire spécial de Kiev. Il finit par être anéantit lors des batailles d'encerclement d'Ouman et de Kiev, au cours des mois d'août et de .

Composition au 22 juin 1941[modifier | modifier le code]

Du nord au sud :

qui regroupent, entre autres, quatre corps mécanisés : les 8e (Ryabitchev), 9e (Rokossovsky), 19e (Feklenko) et 22e,

Commandants[modifier | modifier le code]

Semion Boudienny

Deuxième formation[modifier | modifier le code]

historique opérationnel[modifier | modifier le code]

Après sa destruction, il est aussitôt reconstitué avec de nouvelles unités. Cependant, après l'échec de l'offensive soviétique du printemps 1942, il subit de plein fouet l'attaque allemande de l'été 1942 qui manque de l'anéantir. Il est finalement dissout le 12 juillet, et ses forces sont transférées aux fronts de Stalingrad et du Sud.

Commandants[modifier | modifier le code]

Troisième formation[modifier | modifier le code]

historique opérationnel[modifier | modifier le code]

Il est reformé le , à partir de l'aile droite du front de Stalingrad renforcée d'une armée de tank tirée de la réserve. Cette reformation entre dans les préparatifs de la contre attaque dans la région de Stalingrad, les opérations Uranus et Saturne.

Après Uranus, en Novembre 1942, où il forme la pince nord de l'offensive qui permet l'encerclement de la 6. Armee, le front est lancé dans une série d'offensives successives qui l'amènent du Don au Dniepr avant de subir un cuisant revers en mars 1943 lors de la troisième bataille de Kharkov.

Il participe ainsi aux opérations suivantes :

  • l'opération petit Saturne, en décembre 1942, qui force le Don moyen et détruit la majeure partie de la 8e armée italienne.
  • l'offensive Millerovo-Vorochilovgrad, en janvier-février 1943, qui libère temporairement la majeure partie du Donbass et repousse les forces allemandes sur le Donetz puis le Mious.
  • l'opération Zvezda (étoile), en février-mars 1943, reprend temporairement de Kharkov.

Il ne reprendra l'offensive qu'en aout 1943 lors de l'offensive du Donbass, qui permet de reconquérir définitivement la région.

Le , il devient le troisième front ukrainien.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition initiale du nord au sud (à partir du ) :

Il est soutenu par la 2e Armée aérienne (Smirnov).

Le front est renforcé, le , par la 6e armée, transférée du front de Voronej.

Commandants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lopez p. 311

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean Lopez, Stalingrad : la bataille au bord du gouffre, éditions Economica, coll. « Campagnes & stratégies », , 1re éd., 460 p., broché (ISBN 978-2717856385)