16e armée (Union soviétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e armée soviétique
Image illustrative de l’article 16e armée (Union soviétique)
Soldats durant la bataille de Moscou.

Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Allégeance Red Army flag.svg Armée rouge
Type Armée de terre
Guerres Grande Guerre patriotique

La 16e armée était une unité de l'armée rouge durant la Grande Guerre patriotique.

Historique opérationnel[modifier | modifier le code]

Commandant de l'armée en 1941.

La 16e armée est créée en juin 1940 dans le district militaire de Baïkal. En 1940 elle est composée du 32e régiment d'infanterie, du 5e corps mécanisé, du 126e corps d'artillerie et la 112e division d'artillerie antiaérienne.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 25 mai 1941 l'armée se déplace en Ukraine et arrive à Berdichev le 18 juin 1941. Le 26 juin 1941, l'armée est au contact avec la 11e Panzerdivision vers Ostroh. L'armée se concentre dans la région de Smolensk le 8 juillet 1941 et avec la 19e armée et la 20e armée elle participe à la bataille de Smolensk (1941). Depuis le 11 août 1941, l'armée avec les 19e, 24e et 30e armées retardent les Allemands en direction de Moscou. En septembre 1941, l'armée occupe la défense sur la ligne Ostashkov au nord-ouest de Yelnya. En octobre 1941 elle participe à la bataille de Moscou. En janvier 1942, l'armée mène des batailles offensives vers Moscou[1],[2],[3]. En août 1942 elle participe à Offensive de Kozelsk.

En 1941, l'armée est composée de la 38e division d'infanterie, 108e division d'infanterie, 112e division d'Infanterie, 214e division d'Infanterie et la 127e brigade de chars.

Le 10 juillet 1943, l'armée est déplacée sur le front d'Extrême-Orient vers la frontière avec le Japon sur l'île de Sakhaline. Durant la Guerre soviéto-japonaise (1945), elle participe à l'Invasion des Îles Kouriles. Le 1er octobre 1945, l'armée fait partie du district militaire d'Extrême-Orient et, en novembre 1945, elle est dissoute.

Liste des commandants[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. В. Лукин. В Смоленском сражении.
  2. Киевский Краснознамённый. Очерки истории Краснознамённого Киевского военного округа. — 1. — М.: Воениздат, 1974. — 432 с. — 40 000 экз.
  3. Баграмян И. Х. Так шли мы к победе. — М: Воениздат, 1977.