Fabio Viscogliosi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fabio Viscogliosi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Fabio Viscogliosi est un artiste, écrivain, dessinateur et musicien français né de parents italiens en 1965 à Oullins (Rhône).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la musique, il a collaboré avec The Married Monk (Rocky, 2001). Il a publié deux albums solo, Spazio (2002) et Fenomeno (2007), sur lequel figure une reprise de Lucio Battisti, Il nostro caro angelo, en duo avec Amedeo Pace du groupe Blonde Redhead. En 1995, Fabio Viscogliosi a également produit Big Yum Yum, album instrumental enregistré en compagnie de musiciens enfants et consacré aux musiques du cinéma (Un chien andalou, À bout de souffle ou Touchez pas au grisbi).

En 2009, Fabio Viscogliosi a exposé au musée d'Art contemporain de Lyon la série Que sais-je ?, suite « autofictive » de cinquante-cinq vrais-faux livres.

En janvier 2010, il a publié un premier roman, aux éditions Stock : Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit.

En 2016, sur une invitation du centre d'art 40mcube, il participe à l'exposition « Instructions »[1] (40mcube HubHug, Liffré) du collectif Woop, formé par Romain Bobichon, Paul Brunet, Camille Girard et Yoan Sorin.

En 2020 en France paraît Cascade (L’Association) et l'album figure dans la sélection pour le Festival d'Angoulême 2021[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée et livre de dessins[modifier | modifier le code]

  • Au cœur du monde, L'Association, coll. « Patte de mouche », 1991. Réédité en 1995.
  • L'ABC des rêves, Seuil, 1994.
  • L'Œil du chat, Seuil, 1995. Alph-Art coup de cœur au festival d'Angoulême 1996[3],[4].
  • Du plomb dans l'aile, Seuil, 1996.
  • La Basse-Cour, Cornélius, coll. « Raoul », 2 vol., 1996-1997.
  • Roulette, Cornélius, coll. « Paul », 2 vol., 1998.
  • Morte Saison pour les poissons, Seuil, 1998.
  • Dans l'espace, Seuil, 2001
  • Ma vie de garçon, Seuil, 2003. Réédition augmentée Attila, 2011.
  • Da Capo, L'Association, 2010. Recueil reprenant L'Œil du chat, Du plomb dans l'aile et Morte Saison pour les poissons.
  • The Blue and the Abstract Truth, Les Machines, 2014.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Le Pacha (illustré par Blutch), Seuil, 1999[5]. Réédité en 2016 chez FLBLB.
  • Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit, collection « La forêt », Stock, 2010
  • Mont Blanc, collection « La forêt », Stock, 2011
  • Apologie du slow, collection « La forêt », Stock, 2014
  • Harpo, Actes sud, 2020

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Big Yum Yum
  • 2002 : Spazio
  • 2007 : Fenomeno
  • 2019 : Rococo
  • 2021 : Camera

Contributions[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1999, ses parents décèdent dans l'incendie du tunnel du Mont-Blanc. Il a évoqué une première fois ce drame dans Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit. C'est également le thème central de Mont-Blanc.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Woop – Instructions », sur 40mcube (consulté le )
  2. Antoine Oury, « BD : les sélections officielles du FIBD 2021 dévoilées », sur ActuaLitté, .
  3. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7)
  4. Renaud Chavanne, « L'œil de l'œil », Critix, no 1,‎ , p. 33-38.
  5. Laurent Mélikian, « Blutch et Blotch sont sur un bateau », BoDoï, no 23,‎ , p. 15.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]