The Married Monk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monk (homonymie).
The Married Monk
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock indépendant, pop
Années actives 19932008, depuis 2012
Labels Rosebud, Ici, d'ailleurs..., Wagram Music, Barclay Disques
Site officiel www.themarriedmonk.com
Composition du groupe
Membres Christian Quermalet
Tom Rocton
Mitch Pirès
Nicolas Laureau
Anciens membres Philippe Lebruman
Étienne Jaumet
Franck Dorange
Cyril Quermalet
Fabio Viscogliosi
Stephane Bodin
Arnaud Dumatin

The Married Monk est un groupe de rock français, originaire de Rennes, en Ille-et-Vilaine. Le groupe chante en anglais, est formé en 1993, et est auteur de six albums.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1993 à Rennes[1]autour de Christian Quermalet, Philippe Lebruman et Franck Dorange. Au cours de son existence le groupe s'est installé à Rennes[2] puis à Paris[3]. Il est actuellement composé de, Christian Quermalet, Mitch Pirès, Tom Rocton et Nicolas Laureau.

La composition du groupe a varié au fil des années. Christian Quermalet est le seul membre d'origine. Parmi les membres passés, on peut citer notamment : Philippe Lebruman, Etienne Jaumet, Franck Dorange, Cyril Quermalet (frère de Christian), Fabio Viscogliosi, Stephane Bodin et Arnaud Dumatin.

Leur troisième album, produit comme le précédent par Jim Waters, est intitulé R/O/C/K/Y et enregistré à Tucson. Il fait participer Joey Burns de Calexico et de Yann Tiersen[4]'[5].

Après une pause de quelques années, ils font leur retour sur scène en 2012[6].

Une réédition en double vinyle de l'album The Belgian Kick est parue en novembre 2015 sur le label Gonzaï records[7]'[8]'[9].

Dix ans après la sortie du cinquième album, Elephant People, considéré comme le dernier, The Married Monk crée la surprise en annonçant la sortie d'Headgearalienpoo en mai 2018[10].

Collaborations[modifier | modifier le code]

En 1998, sur le disque caritatif Comme un seul Homme, ils font un duo avec Superflu sur la chanson Nous voilà beaux. Les Married Monk ont effectué une collaboration avec Yann Tiersen sur l'album Tout est calme sorti en 1999[11].

Christian Quermalet a joué sur plusieurs albums et concerts de Yann Tiersen et a collaboré avec le groupe Les Tétines Noires[12].

Ils collaborent en tant que compositeurs et groupe live à l'opéra pop Elephant People mis en scène par Renaud Cojo qui tourne en France entre 2008-2009[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1993 : There's the rub (Rosebud/Barclay)
  • 1994 : Get On (EP, Rosebud/Barclay)
  • 1996 : The Jim Side (Rosebud/Barclay)
  • 2001 : R/O/C/K/Y (Ici d'Ailleurs/Wagram)
  • 2004 : The Belgian Kick (Ici d'Ailleurs/Wagram)
  • 2008 : Elephant People (Ici d'Ailleurs)
  • 2018 : Headgearalienpoo (Ici d'Ailleurs)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Richard, « Chronique d'album : R/O/C/K/Y de The Married Monk », sur Magic (consulté le 24 août 2012)
  2. Bruno Juffin, « Critique album : the Jim Side de The Married Monk », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 24 août 2012)
  3. Wilfried Paris, « The Married monk - R/O/C/K/Y », sur Chronicart, (consulté le 24 août 2012)
  4. Romain Guillou, « Nouveaux Sons : The Married Monk : R/O/C/K/Y », sur L'Œil électrique, (consulté le 24 août 2012)
  5. Stéphane Deschamps, « Critique Album : R/O/C/K/Y de The Married Monk », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 24 août 2012)
  6. « The Married Monk : Les voilà de retour sur scène », sur Magic, (consulté le 24 août 2012)
  7. Christophe Conte, « Critique album : The Belgian Kick », sur les Inrockuptibles, (consulté le 24 août 2012)
  8. Julien Welter, « Chronique d'album : The Belgian Kick de The Married Monk », sur Magic, (consulté le 24 août 2012)
  9. « dans-ton-casque-lana-del-rey »
  10. « Info Magic : The Married Monk de retour, un titre en écoute », magic, revue pop moderne,‎ (lire en ligne)
  11. Stéphane Deschamps, « Critique Album : R/O/C/K/Y de The Married Monk », sur les Inrockuptibles, (consulté le 24 août 2012)
  12. Wilfried Paris, « The Married monk, le Rocky show », sur Chronicart, (consulté le 24 août 2012)
  13. « The Married Monk : Perpignan à nouveau centre du monde », sur Magic, (consulté le 24 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]