Euro et Kosovo

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search
Carte sur L'union économique et monétaire (UEM) de l'Union européenne.

Le Kosovo a adopté l'euro de façon unilatérale comme monnaie officielle même s'il ne dépend pas de la Banque centrale européenne. Le pays ne fait pas partie de la zone euro, car il n'est pas membre de l'Union européenne et même certains pays de l'Union comme l'Espagne ou la Grèce ne reconnaissent pas son indépendance.

Historique[edit | edit source]

L'origine de l'utilisation de l'euro dans l'ancienne province serbe remonte à la mise en place de la mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) en 1999. Même avant cette date, beaucoup d'échanges financiers étaient réalisés en Deutsche Mark, en dollar américain ou en franc suisse en raison de l'instabilité économique due aux guerres de Yougoslavie et de la faiblesse du dinar.

Le , la MINUK considère le Mark comme devise principale dans le système bancaire bien qu'elle autorise toujours la circulation du dinar au sein de la province. Celui-ci reste d'ailleurs courant au Nord du Kosovo. Les marks en circulation proviennent des banques allemandes, sans qu'aucune demande identifiée d'importation de fonds ne soient faite par l'autorité ; ceci peut s'expliquer par le fait que beaucoup de kosovars travaillent à l'étranger et envoient de l'argent vers leur pays d'origine.

Lors du passage à l'euro du Mark allemand au [1], le Kosovo devient lié à l'Euro mais le cours légal du Mark ne cesse que le . Ce passage fut réalisé en collaboration avec la zone euro et plus de 100 millions d'euros en liquide furent échangés par l'autorité des opérations et paiements bancaires du Kosovo. Pendant cette période, la présence de l'euro et du deutschmark sur le territoire mène à des souçons de blanchiment d'argent à grande échelle[2]

Lors de la crise financière 2008-2009, l'euro permet de réduire les risques pour les investisseurs étrangers actifs au Kosovo[3]. En 2012, le budget du Kosovo pèse 1,5 milliards d'euros[4]. En 2014, le Kosovo considère abandonner l'euro au profit d'une nouvelle monnaie, le dardan[5]. En mars 2017, la douane du Kosovo saisit 2 millions d'euros en faux billets[6]. .

Avenir[edit | edit source]

L'utilisation de l'euro se veut en principe temporaire. Dans les statuts de la banque centrale du Kosovo, il est précisé que « La devise du Kosovo sera déterminée par décret en accord avec l'article 11 de la constitution »[7]. Ce même article 11 de la constitution annonce simplement que « La République du Kosovo utilise comme monnaie officielle une seule devise »[8] ; l'euro n'est donc jamais mentionné et reste la monnaie officielle de facto.

Toutefois le Kosovo cherchant à être reconnu candidat à l'entrée dans l'Union européenne, sa sortie de l'Euro n'est pas envisagée. Dans le cadre d'une éventuelle adhésion, l'Union devra gérer la situation inédite d'un État utilisant déjà la monnaie commune sans être passé par le processus habituel.

Notes et références[edit | edit source]

  1. Marc Semo, « Kosovo et Monténégro, îlots d'euros », sur Liberation.fr,
  2. Bruno Daroux, « L’euro débarque au Kosovo », sur Rfi.fr,
  3. (en) Andrew Wrobel, « - Banking on Kosovo », sur Emerging-europe.com,
  4. « L'euro règne sur les Balkans », sur Ladepeche.fr,
  5. Romaric Godin, « Le Kosovo veut abandonner... l'euro », sur Latribune.fr,
  6. (en) « Kosovo police seize fake banknotes worth 2 million euros », sur Dw.com,
  7. [PDF] (en) lois de la banque centrale du Kosovo, 20/08/2010
  8. (en) Préambule de la constitution de la République du Kosovo

Compléments[edit | edit source]

Articles connexes[edit | edit source]

Lien externe[edit | edit source]