Euro en Estonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte sur L'union économique et monétaire (UEM) de l'Union européenne.
  •      États membres de la zone euro : 19 pays
  •      États membres de l'UE qui devront rejoindre la zone euro : 7 pays
  •      Micro-États utilisant l'euro avec l'accord de l'UE : 4 pays
  •      Pays qui ont adopté l'euro unilatéralement : 2 pays
  •      État membre de l'UE ayant signé le MCE II mais qui n'est pas obligé de rejoindre la zone euro (Danemark).
  •      État membre de l'UE qui n'est pas obligé de rejoindre la zone euro (Royaume-Uni).

L'introduction de l'euro en Estonie découle du traité d'Athènes de 2003 qui a permis l'adhésion de l'Estonie à l'Union européenne le . La monnaie de l'Estonie était la couronne estonienne avant l'adoption de l'euro. Selon le traité d'Athènes, les nouveaux membres du l'Union européenne « doivent rejoindre l'union économique et monétaire à partir de la date d'adhésion », ce qui signifie que l'Estonie devait adopter l'euro, ce qu'elle a fait au [1].

L'Estonie est membre de l'union économique et monétaire de l'Union européenne (UEM) depuis le et avait initialement prévu de rejoindre la zone euro au , avant de reporter l'adhésion à 2008 puis 2011. Le , la Commission européenne valide cette date après avoir annoncé que le pays remplissait tous les critères requis pour intégrer l'eurozone[2]. Le , les ministres des finances de l'UE ont autorisé l'Estonie à adopter l'euro le , le 13 juillet, c’est au tour de l'ECOFIN de donner son accord et le taux de conversion est fixé à 15,6466 couronnes pour un euro. La production commence en Finlande puis à partir de 2012, aux Pays-Bas.

Adhésion à la zone euro[modifier | modifier le code]

La monnaie de l'Estonie, la couronne, participe au MCE II, et son taux de change avec l'euro varie à plus ou moins 1 %, 1 EUR = 15,6466 EEK. Elle a remplacé le rouble soviétique en 1992 et est devenu un des symboles de l'indépendance du pays vis-à-vis de l'URSS, elle était arrimée au Deutsche Mark avec un change fixe, puis à l'euro à partir de 1999. Pour le premier ministre, Andrus Ansip, « ce n'est que la conclusion logique d'un long processus, après l'indépendance de 1991 et l'entrée dans l'Union européenne en 2004 ».

Contrairement à la Lituanie, qui a manqué de peu l'entrée dans l'euro en 2007 pour une inflation supérieure de 0,1 % au maximum requis par les critères de convergence, l'Estonie respecte les exigences de Bruxelles. En 2009, son déficit était de 1,7 % du PIB (contre 3 % exigé par le traité de Maastricht) et 7,2 % de dette (au-dessous de la limite des 60 %). Cependant son PIB par habitant n'était que de 10 350 euros[3].

La période de préalimentation des pièces en euros commence le et celle des billets le , en même temps que la mise à disposition du grand public des « sachets premières pièces en euros ». Les comptes sont convertis en euros le . À compter de ce jour et de manière illimité dans le temps, les couronnes peuvent être échangées gratuitement contre des billets en euros auprès de la Banque d'Estonie. La double circulation des couronnes et de l'euro s'achève quant à elle le 14 janvier 2011, faisant des billets et pièces en euros les seuls ayant cours légal à partir du 15 janvier 2011[4].

Statut[modifier | modifier le code]

Le traité de Maastricht prévoit initialement que tous les membres de l'Union européenne devront rejoindre la zone euro une fois les critères de convergence atteints. La Commission européenne, dans son rapport de convergence publié le 12 mai 2010[5], conclut que l'Estonie rempli les conditions pour rejoindre l'euro, comme résultat d'« efforts crédibles et déterminés », et recommande l'accession de l'Estonie à la zone euro à partir du 1er janvier 2011[6].

Critères de convergence
Inflation[A 1] Finances publiques Membre du MCE II depuis Taux d'intérêt à long terme[A 2]
Déficit public annuel / PIB Dette publique / PIB
Valeur de référence - max 3 % max 60 % min 2 ans -
Drapeau de l'Estonie Estonie (2008)[5] 10,6 % 2,7 % 4,6 % depuis le 1er juillet 2004[7] non disponible
Drapeau de l'Estonie Estonie (2009)[5] 0,2 % 1,7 % 7,2 % depuis le 1er juillet 2004 non disponible
Drapeau de l'Estonie Estonie (2010)[5] - 0,7 % 2,4 % 9,6 % depuis le 1er juillet 2004 non disponible
Notes :
  1. Elle ne doit pas dépasser de plus de 1,5 % l'inflation des trois États membres présentant les meilleurs résultats en matière d'inflation. Les chiffres de l'inflation par pays sont publiées par la BCE.
  2. Ils ne doivent pas dépasser de plus de 2 % les taux des trois États membres ayant les taux d'intérêt les plus bas.
Légende :
  •      Critère satisfait
  •      Critère non satisfait

Sources[modifier | modifier le code]

Affiche célébrant l'entrée de l'Estonie dans la zone euro sur la façade de la Commission européenne.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Décision  2010/416/UE du Conseil conformément à l'article 140, paragraphe 2, du traité, concernant l'adoption de l'euro par l'Estonie le 1er janvier 2011, 32010D0416, adopté le 13 juillet 2010, JO du 28 juillet 2010, p. 24–26, entré en vigueur le 1er janvier 2011 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Jean Radvanyi, Les États postsoviétiques : Identités en construction, transformations politiques, trajectoires économiques, Armand Colin, , 272 p. (ISBN 978-2-2002-7297-5)
  • Études économiques de l'OCDE : Estonie, OECD Publishing, , 158 p. (ISBN 978-9-2640-5472-1)
  • (en) BCE, « Inflation par pays », sur le site officiel de la Banque centrale européenne

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]