Euro et Monaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte sur L'union économique et monétaire (UEM) de l'Union européenne.

La Principauté de Monaco a adopté l'euro comme monnaie officielle le , en même temps que la République française et dix autres États membres. Le pays fait partie de la zone euro mais pas de l'Union européenne[1], mais peut cependant frapper ses pièces en vertu d'accords plus anciens avec la France et d'une décision du Conseil de l'Union européenne et d'une convention monétaire entre la France (au nom de la Communauté européenne) et Monaco qui a pris effet au [2].

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'à l'introduction de l'euro et depuis 1837, Monaco possède sa propre monnaie : le franc monégasque (MCF) qui est lié au franc français (FRF) avec une parité fixe de 1 MCF pour 1 FRF. Monaco étant enclavé dans le territoire français, plusieurs traités permettent aux deux États de conserver des liens politiques et économiques forts[3]. Avec l'adoption de l'euro par la France, les accords monétaires ont été adaptés et renouvelés ; Monaco ne peut émettre qu'une quantité limitée de pièces avec sa face nationale, mais pas de billets (dont les faces sont mutualisées)[4]. Dans la pratique, elles sont frappées en par la Monnaie de Paris.

Sur la base de la déclaration no 6 relative aux relations monétaires avec la République de Saint-Marin, la Cité du Vatican et la Principauté de Monaco, annexée à l'acte final de Maastricht, le Conseil du 31 décembre 1998 a arrêté trois décisions sur la position à adopter par la Communauté en ce qui concerne un accord sur les relations monétaires avec ces trois États[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Décision  1999/96/CE du Conseil sur la position à adopter par la Communauté en ce qui concerne un accord sur les relations monétaires avec la Principauté de Monaco, 31999D0096, adopté le 31 décembre 1998, JO du 4 février 1999, p. 31–32, entré en vigueur le 31 décembre 1998 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Convention monétaire entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de Son Altesse sérénissime le prince de Monaco, JOUE, , 15 p. (lire en ligne).
  • Stéfanie Mourou, Les relations internationales de la Principauté de Monaco, Presses universitaires du septentrion, coll. « Thèse à la carte », , 454 p. (ISBN 978-2-2840-1727-1)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Monaco et l'Union européenne », sur Gouvernement Princier de Monaco (consulté le 1er janvier 2019).
  2. a et b Décision du Conseil du 31 décembre 1998 sur la position à adopter par la Communauté en ce qui concerne un accord sur les relations monétaires avec la Principauté de Monaco.
  3. Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, « Relations bilatérales », sur France Diplomatie : : Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le 3 novembre 2018).
  4. Accords sur les relations monétaires (Monaco, Saint-Marin, le Vatican, Andorre), sur le site officiel de l'Union européenne.

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]