Euro et Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
  •      Zone euro
  •      États de l'UE faisant partie du MCE II, obligés de rejoindre la zone euro
  •      États de l'UE faisant partie du MCE II, qui ne sont pas obligés de rejoindre la zone euro, débat cependant en cours dans ces pays (Danemark)
  •      États de l'UE qui ne sont pas obligés de rejoindre la zone euro (Royaume-Uni)
  •      États de l'UE qui sont obligés de rejoindre la zone euro
  •      États utilisant l'euro sans faire partie de l'UE

La Suède n'utilise pas l'euro comme monnaie officielle, et n'a pas l'intention de remplacer sa couronne dans un futur proche[1]. Cependant, la Suède est obligée de rejoindre la zone euro selon le traité de Maastricht. Le traité d'adhésion de la Suède en 1994, stipule que la Suède doit adopter l'euro dès qu'elle satisfera les critères requis[2] . La Suède indique que le fait de faire partie du MCE II est un critère pour adopter l'euro, à lui tout seul. En choisissant de ne pas faire partie du MCE II[3],[4] , la Suède bénéficie donc de facto d'un opting-out.

Statut[modifier | modifier le code]

Taux de change SEK/EUR depuis 1999

La Suède a rejoint l'Union européenne en 1995 et son traité d'adhésion l'oblige à rejoindre la zone euro. Toutefois, un des critères pour adopter l'euro est d'être membre du MCE II pendant deux ans minimum. La Suède a décidé de ne pas rejoindre le MCE II, et par conséquent sa monnaie n'est pas liée à l'euro. Même si le gouvernement souhaitait devenir membre du MCE II, tous les partis politiques revendiquent que l'adhésion au MCE II ne doit pas avoir lieu sans un référendum en sa faveur.

Le cours de la couronne suédoise flotte librement face aux autres monnaies, et la Banque de Suède ne fait aucun effort pour stabiliser son cours.

L'Union européenne a accepté que la Suède reste en-dehors de la zone euro. Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires déclara que c'est aux Suédois de faire leur choix[5].

Malgré cela, l'euro peut être utilisé en Suède pour payer quelques biens et services à certains endroits.

La Suède satisfait à quatre des cinq critères.

Critères de convergence
Inflation[A 1] Finances publiques Membre du MCE II Taux d'intérêt à long-terme[A 2]
Déficit budgétaire annuel au PIB Dette publique au PIB
Valeur de référence[A 3] max 3,1 % max 3 % max 60 % min 2 ans max 5,8 %
Drapeau de la Suède Suède (mai 2012) 1,3 % -0,3 %[A 4] 38,4 % pas encore membre 2,2 %
Notes :
  1. Elle ne doit pas dépasser de plus de 1,5 point celui des trois États membres présentant les meilleurs résultats en matière de stabilité des prix.
  2. Il ne doit pas dépasser de plus de 2 % ceux des trois États membres présentant les meilleurs résultats en matière de stabilité des prix.
  3. Ce sont les valeurs du rapport de mai 2012. Celles-ci sont mises à jour tous les ans.
  4. Une valeur négative est un excédent.

Légende :

  •      Critère satisfait
  •      Critère non-satisfait

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières unions monétaires en Suède (1873-1914)[modifier | modifier le code]

Toutes les cabines téléphoniques de TeliaSonera acceptent l'euro.

Le 5 mai 1873, le Danemark et la Suède lient leurs monnaies par rapport à l'or et forment l'Union monétaire scandinave. Avant cette date, la Suède utilisait le dollar suédois (riksdaler). En 1875, la Norvège rejoint l'union. Une valeur égale de la couronne de l'union monétaire fut alors établie pour remplacer les trois monnaies nationales : 1 couronne = 1 dollar suédois (riksdaler) = ½ dollar danois (rigsdaler) = ¼ dollar norvégien (speciedaler). Le nouvelle monnaie devint commune et fut bien acceptée dans les trois pays. Cette union monétaire durera jusqu'en 1914, début de la Première Guerre mondiale, qui y mis un terme. Mais, toujours en 2012, les monnaies de chaque pays ont gardé le même nom, « couronne ».

Adhésion à l'Union européenne[modifier | modifier le code]

En 1995, la Suède rejoint l'UE et son traité d'adhésion[6] est approuvé par référendum (52 % des Suédois en faveur du traité). Selon ce traité, la Suède est obligée d'adopter l'euro une fois qu'elle aura rempli les critères de convergence.

Référendum de 2003 sur l'adhésion à la zone euro[modifier | modifier le code]

Lors d'un référendum organisé en septembre 2003, 56,1 % de la population suédoise se déclara contre l'adoption de l'euro. Par conséquent, la Suède a décidé en 2003 de ne pas rejoindre la zone euro pour le moment. Si le « oui » avait été majoritaire, la Suède aurait adopté l'euro le 1er janvier 2006[7].

Dans le comté de Stockholm, la majorité de la population a voté en faveur de l'euro (54,7 % ont voté « oui », contre 43,2 % pour le « non »). Dans le comté de Scanie, le vote « oui » a également été majoritaire (49,3 % contre 48,5 % de « non »), mais en raison des votes nuls et blancs, le « oui » n'a pas pu obtenir la majorité absolue. Dans tous les autres comtés, le « non » a été majoritaire[8],[9].

Usage de l'euro aujourd'hui en Suède[modifier | modifier le code]

Un magasin IKEA à Haparanda, magasin principal d'un centre commercial attirant beaucoup de Finlandais
Magasin à Stockholm, dans le quartier touristique, qui accepte l'euro. De tels signes ne sont pas si courants que ça à Stockholm.
Un distributeur automatique de billets qui distribue des billets en euro et en couronne suédoise.

Beaucoup de magasins, d'hôtels et de restaurants acceptent l'euro. Ceci est particulièrement vrai dans les villes frontalières aux pays de la zone euro. Les commerces destinés surtout aux touristes sont plus susceptibles d'accepter des monnaies étrangères (tel que l'euro) que d'autres.

Dans différentes municipalités[modifier | modifier le code]

Statut officiel de l'euro en Suède[modifier | modifier le code]

Les questions comme le statut de la monnaie officielle et les questions juridiques sont gérées par le parlement suédois, et l'euro n'est la monnaie officielle d'aucune partie de la Suède. Néanmoins, les hommes politiques de certaines municipalités (cf. ci-dessous) ont réclamé que l'euro devienne la monnaie officielle de leur municipalité. En effet ces municipalités ont déjà signé des accords avec beaucoup de magasins, en conseillant fortement à ceux-ci d'accepter l'euro (en liquide et par carte bancaire[10]). Cependant, cet accord n'est pas obligatoire pour les magasins et l'euro n'a aucun statut de « monnaie officielle », mais a surtout un statut commercial, plutôt que légal.

Haparanda[modifier | modifier le code]

Haparanda est une des seules villes suédoises à se trouver près de la zone euro. Presque tous les magasins acceptent l'euro et affichent les prix dans les deux monnaies. Haparanda possède un centre commercial avec un magasin IKEA et d'autres grandes enseignes. 200 000 Finlandais vivent dans un rayon de 150 km autour de Haparanda.

Certaines municipalités, surtout Haparanda, voulait adopter l'euro comme monnaie officielle légale[11], et, par exemple, verser les salaires aux employés finlandais en euro. Toutetois, ceci reste illégal en raison des lois qui encadrent les taxes et du code du travail.

Le budget d'Haparanda est présenté dans les deux monnaies[12],[13]. Haparanda coopère beaucoup avec sa ville voisine, Tornio en Finlande.

Höganäs[modifier | modifier le code]

La ville d'Höganäs a unilatéralement décidé d'adopter l'euro pour les magasins à partir du 1er janvier 2009[14]. À partir de cette date, tous les habitants ont pu utiliser la couronne ou l'euro dans les restaurants, les magasins et même pour payer leur loyer et leurs factures. Le double affichage des prix est utilisé dans beaucoup d'endroits et également pour les distributeurs automatiques de billets, qui fournissent des billets en euro, sans frais additionnels (plus tard cette loi s'appliqua partout en Suède). Près de 60 % des magasins ont adopté ce système et les banques locales ont développé des procédures pour permettre les dépôts en euro[15]. Toutes ces décisions ont été approuvées par la municipalité d'Höganäs[16]. Höganäs a développé un logo spécial de l'euro pour la ville. Mais ce logo n'est pas officiel, il est juste recommandé par la municipalité. Tout ceci a été un "coup de pub" plutôt réussi en faveur de l'euro, avec une bonne couverture médiatique à travers tout le pays, et à l'étranger[17].

Helsinborg et Malmö[modifier | modifier le code]

Quelques magasins acceptent l'euro, et l'affichage des prix en euro est présent dans certains endroits très touristiques, comme dans d'autres villes de Suède. Mais la couronne danoise, la monnaie du Danemark, est encore plus commune dans ces deux villes, du fait de leur proximité avec le Danemark.

Pajala et Övertorneå[modifier | modifier le code]

Les municipalités de Pajala et d'Övertorneå ont une frontière avec la Finlande (et par conséquent, avec la zone euro). L'euro est souvent accepté dans les magasins et parfois, le prix est affiché en euro. Mais il n'y a aucune adoption officielle de l'euro de la part des municipalités. Cependant, il y a eu une proposition d'arrêté pour adopter officiellement l'euro à Pajala[18],[19]. L'industrie minière a démarré il y a peu de temps à Pajala, entraînant une proche coopération avec les mines proches situées en Finlande.

Sollentuna[modifier | modifier le code]

Il y a eu une proposition d'arrêté, de la part d'un parti du conseil municipal, en juin 2009 pour que la municipalité de Sollentuna adopte l'euro comme monnaie officielle parallèle en 2010[20],[21]. Il est apparu que cela n'a pas eu de rebondissements médiatiques et politiques car la municipalité n'a toujours pas adopté l'euro en 2012.

Stockholm[modifier | modifier le code]

Stockholm est la plus importante ville touristique de Suède, si on classe les villes par nombre de nuits passées dans la ville par les touristes. Quelques magasins destinés aux touristes acceptent l'euro, bien qu'il n'y ait aucune politique officielle qui va en ce sens de la part de la municipalité. Les services de taxis peuvent être payés en euro à Stockholm[22]. En 2009, une proposition d'arrêté a été refusée, cet arrêté prévoyait l'introduction officielle de l'euro à Stockholm.

Distributeurs de billets[modifier | modifier le code]

Quelques distributeurs automatiques de billets possèdent et peuvent fournir une monnaie étrangère. La plupart du temps, la monnaie étrangère fournie est l'euro, mais quelquefois il s'agit de la livre sterling, du dollar américain, de la couronne danoise ou encore de la couronne norvégienne. Tous les distributeurs fournissant une monnaie étrangère fournissent aussi de la couronne suédoise. La plupart des distributeurs de ce genre se situent dans les villes majeures, les aéroports et les zones frontalières.

Présence de l'euro dans la loi et le système bancaire suédois[modifier | modifier le code]

L'euro est présent dans quelques éléments de la loi suédoise, basée sur les directives de l'UE. Par exemple, une directive européenne spécifie que toutes les transactions en euros à l'intérieur de l'UE doivent avoir les mêmes frais que les transactions en euros dans le pays concerné[23],[24]. Le gouvernement suédois a alors créé un amendement qui spécifie que cette directive s'applique aussi pour les transactions en couronne suédoise[25]. Cela signifie que l'on peut retirer de l'euro des banques suédoises à n'importe quel distributeur automatique de billets de la zone euro, sans frais. Cela signifie également que les transferts d'argent en euro et en couronne suédoise vers des comptes bancaires dans l'espace économique européen (EEE) peuvent être faits sur internet sans frais d'envoi. La banque qui reçoit l'argent peut quand même demander des frais. Aucuns frais ne peuvent cependant être demandés à l'intérieur de la zone euro. C'est différent du Danemark, où les banques sont priées de fixer le prix pour les transactions internationales en euros à l'intérieur de l'EEE, au même prix que pour les transactions intérieures danoises en euros (qui n'ont pas le même prix que les transactions intérieures danoises en couronnes danoises). Cependant, les banques suédoises décident toujours du taux de change, et sont, par conséquent, en mesure de continuer à toucher un petit pourcentage lors des paiements effectués par carte bancaire en Suède.

Il est également maintenant possible pour les sociétés anonymes (sociétés étant partagées en actions) d'avoir leurs comptes et leurs capitaux en euros[26],[27].

Projets pour l'euro en Suède[modifier | modifier le code]

La plupart des partis politiques suédois influents, dont la coalition gouvernante l'Alliance pour la Suède (excepté le parti du Centre) qui a gagné les élections de 2006, et l'ancien parti au pouvoir, le parti social-démocrate suédois des travailleurs, sont en faveur de l'adoption de l'euro.

Le parti social-démocrate déclara cependant en août 2011 que la Suède n'adopterait pas l'euro dans un futur proche, pas avant plusieurs décennies[28].

Effet du référendum danois[modifier | modifier le code]

Le quotidien Sydsvenska Dagbladet écrit le 26 novembre 2007 (quelques jours après que l'ancien Ministre d’État danois, Anders Fogh Rasmussen, annonça son projet d'organiser un nouveau référendum pour abolir les opting-out du Danemark, dont celui sur l'euro) que le débat d'un nouveau référendum sur l'euro aboutirait au résultat final des élections générales suédoises de 2010[29].

L'homme politique suédois Olle Schmidt déclara dans une interview avec des journalistes du Parlement européen, lorsque ces derniers lui ont demandé quand la Suède aura de bonnes raisons pour rejoindre la zone euro : « quand les pays baltes auront adopté l'euro, la mer baltique sera entourée par l'euro. L'opposition à l'euro va alors diminuer. J'espère un référendum en Suède vers 2010 »[30].

La leader du parti social-démocrate, Mona Sahlin, a quant à elle déclaré qu'aucun référendum ne sera organisé durant la période 2010-2013 car le référendum de 2003 compte toujours[31].

Élections européennes de 2009[modifier | modifier le code]

Slogan « Ja till euron ». Oui à l'euro. Durant la campagne pour les élections européennes de 2009 en Suède.

Durant la campagne pour les élections européennes de 2009, le parti du Peuple - les Libéraux et les chrétiens-démocrates se prononcèrent pour l'organisation d'un nouveau référendum sur l'adoption de l'euro. Cependant, le parti du rassemblement modéré et le parti du centre pensèrent que le moment était mal choisi[32].

Nouveaux pièces et billets[modifier | modifier le code]

La banque de Suède a établi que la Suède doit changer et élargir la gamme de ses billets et de ses pièces, dont de nouvelles faces, et peut-être, de nouveaux côtés piles, présentant des Suédois connus. La banque de Suède a aussi indiqué l'utilité de la création d'un nouveau billet de 200 couronnes et d'une nouvelle pièce de 2 couronnes.

Étude économique[modifier | modifier le code]

Une étude économique récente démontre que l'entrée de la Suède dans la zone euro aura probablement des effets positifs. Les études de l'évolution des marchés monétaires suédois montrent qu'ils suivent de très près les taux de l'euro, même durant la crise économique. Cela prouve que la Suède ne perdra pas beaucoup d'indépendance dans sa politique monétaire, comme la banque centrale de Suède suit déjà de près les taux fixés par la Banque centrale européenne. En adoptant l'euro, la Suède troquera cette indépendance contre une influence sur la politique monétaire européenne grâce au siège qu'elle obtiendra au conseil de direction de la BCE.

Globalement, les études concluent que « rester en dehors de la zone euro implique des bénéfices perdus pour la Suède, une petite puissance économique avec un secteur financier non négligeable à l'étranger. Des bénéfices dont elle jouirait si elle adoptait l'euro, une monnaie internationale »[33].

Sondages d'opinion[modifier | modifier le code]

Depuis l'élection de 2006, les sondages négatifs envers l'euro ont poussé le Premier ministre à déclarer que l'organisation d'un nouveau référendum paraissait improbable, à moins que les sondages ne redeviennent positifs – il a aussi indiqué que lorsque plus d'États voisins utiliseront l'euro, le fait que la Suède ne l'utilise pas sera plus visible[34].

Par conséquent, au contraire d'autres membres de l'UE qui ne font pas partie de la zone euro, la Suède n'a pas fixé de calendrier pour l'adoption.

Résultats[modifier | modifier le code]

Des sondages d'opinion sur la fait que la Suède devrait abandonner la couronne au profit de l'euro sont régulièrement publiés. Ils sont le plus souvent menés par l'agence de statistiques de l’État, la Statistiska centralbyrån. Les résultats sont toujours publiés dans la presse ou sur internet.

Résultats des sondages[A 1]
Date de réalisation Date de publication Oui Non Sans opinion Nombre de personnes interrogées Institut de sondage
mai 2004 18 juin 2004 37,8 % 50,9 % 11,3 % 7 046[35] SCB[35],[36]
novembre 2004 15 décembre 2004 37,3 % 48,6 % 14,3 % 6 919[37] SCB[36],[37]
mai 2005 21 juin 2005 39,4 % 46,4 % 14,2 % 6 985[38] SCB[36],[38]
novembre 2005 20 décembre 2005 36,1 % 49,4 % 14,5 % 6 980[39] SCB[36],[39]
mai 2006 20 juin 2006 38,1 % 48,7 % 13,2 % 6 870[40] SCB[36],[40]
novembre 2006 19 décembre 2006 34,7 % 51,5 % 13,8 % 7 012[41] SCB[36],[41]
Inconnu 24 mars 2007 37 % 60 % 3 % Inconnu Skop[42]
mai 2007 19 juin 2007 33,3 % 53,8 % 13 % 6 932[43] SCB[36],[43]
novembre 2007 18 décembre 2007 35,0 % 50,8 % 14,2 % 6 922[44] SCB[36],[44]
mai 2008 17 juin 2008 34,6 % 51,7 % 13,7 % 6 817[45] SCB[36],[45]
novembre 2008 16 décembre 2008 37,5 % 47,5 % 15 % 6 687[46] SCB[36],[46]
Inconnu décembre 2008 44 % 48 % 7 % SCB[47]
Inconnu 1er mars 2009 45 % 51 % 4 % Inconnu Skop[48]
Inconnu 19 avril 2009 47 % 45 % 8 % Inconnu Sifo[49]
Inconnu 12 mai 2009 51 % 49 % 0 % 1 000 Novus Opinion[50]
Inconnu 25 mai 2009 47 % 44 % 9 % 1 000 Novus Opinion[51]
mai 2009 23 juin 2009 42,1 % 42,9 % 15,1 % 6 506[52] SCB[36],[52]
novembre 2009 15 décembre 2009 43,8 % 42,0 % 14,2 % 6 398[53] SCB[36],[53]
Inconnu 9 avril 2010 37 % 55 % 8 % 1 004 Demoskop[54]
mai 2010 15 juin 2010 27,8 % 60 % 12,2 % 6 135[55] SCB[36],[55]
novembre 2010 14 décembre 2010 28,9 % 58,2 % 12,9 % 6 192[56] SCB[36],[56]
mai 2011 15 juin 2011 24,1 % 63,7 % 12,2 % 6 147[57] SCB[36],[57]
novembre 2011 13 décembre 2011 11,2 % 80,4 % 8,4 % 5 907[58] SCB[58]
mai 2012 11 juin 2012 13,6 % 77,7 % 8,7 % 5 473[59] SCB[59]
novembre 2012 12 décembre 2012 9,6 % 82,3 % 8,0 % 5 479[60] SCB[60]
mai 2013 11 juin 2013 10,9 % 81,4 % 7,7 % 5 098[61] SCB[61]
  1. Il convient de prendre compte la marge d'erreur dans la lecture des résultats de ces différents sondages (en moyenne de 3 %). Les résultats indiqués ne sont qu'indicatifs et le code couleur répond à des exigences de lisibilité.

Pièces en euro suédoises[modifier | modifier le code]

Il n'y a pour le moment, aucun dessin prévu pour les pièces en euro suédoises. Cependant, il a été dit dans les médias que, quand la Suède a changé le dessin de ses pièces de 1 couronne, c'était en préparation de l'euro. Un nouveau portrait du roi fut introduit. La pièce de 10 couronnes avait déjà un portrait similaire. C'est en fait un processus, admis par la banque de Suède, pour faciliter l'entrée de l'euro. En effet, le changement de monnaie se ferait plus vite, car le portrait Charles XVI Gustave de Suède est déjà présent sur les pièces de 1 et 10 couronnes, portrait qui sera probablement utilisé pour les faces nationales des pièces de 1 et 2 euros[62].

Seule la banque nationale peut fabriquer des pièces valables, selon la loi suédoise. Quelques entreprises privées de collection de Monnaie ont déjà produit des pièces en euro suédoises, en revendiquant que ce sont des copies des pièces « tests » produites par la banque de Suède[63]. Cependant, les pièces en euro suédoises ne seront pas dessinées avant d'avoir fixé un calendrier pour l'adoption.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. EU4Journalists.eu
  2. Commission européenne mai 2009
  3. Sverige i EU 2009
  4. ERM II 2009
  5. Bowles 2010
  6. Traité d'adhésion 1994
  7. Heikensten 2003
  8. Kireev 2003
  9. Riksöversikten - septembre 2003
  10. Nordea 2011, p. 3
  11. Hemmer Pihl 2001
  12. Introduction of euro banknotes and coins 2006
  13. Communication de la Commission 2002
  14. Bjällstrand 2009
  15. Vinthagen Simpson 2009
  16. Rantala 2008
  17. Buchanan 2008
  18. Sammanträdesprotokoll, p. 15
  19. Sveriges Radio - juin 2009
  20. Gustafsson 2009
  21. Nilsson 2009, p. 4
  22. TaxiStockholm.se
  23. Lag om betalningsöverföringar inom Europeiska ekonomiska samarbetsområdet transposant la Directive n° 97/5/CE
  24. Règlement n°924/2009
  25. Sveriges riksdag - 2002
  26. Sveriges riksdag - février 2010
  27. Sveriges riksdag - 2005
  28. Öhlén 2011
  29. Courrier international - novembre 2007
  30. Parlement européen - 2008
  31. Yle.fi - novembre 2008
  32. Svantesson 2009
  33. Reade et Volz 2009
  34. Kärrma 2007
  35. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2004
  36. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Statistiska centralbyrån - 1997-2010
  37. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2004
  38. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2005
  39. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2005
  40. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2006
  41. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2006
  42. Skop - mars 2007
  43. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2007
  44. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2007
  45. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2008
  46. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2008
  47. Statistiska centralbyrån - décembre 2008
  48. Skop - mars 2009
  49. Xinhua - avril 2009
  50. Expressen - mai 2009
  51. Brors 2009
  52. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2009
  53. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2009
  54. Svt.se - avril 2010
  55. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2010
  56. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2011
  57. a et b Statistiska centralbyrån - juin 2011
  58. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2011
  59. a et b Statistiska centralbyrån - mai 2012
  60. a et b Statistiska centralbyrån - décembre 2012
  61. a et b (sv) « Fortsatt svagt stöd för Euron », Statistiska centralbyrån (consulté le 11 juin 2013)
  62. Sveriges Riksbank - 2001
  63. Exemple

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Législation[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Lectures approfondies[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]