Euro à Chypre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte sur L'union économique et monétaire (UEM) de l'Union européenne.
  •      États membres de la zone euro : 19 pays
  •      États membres de l'UE qui devront rejoindre la zone euro : 7 pays
  •      Micro-États utilisant l'euro avec l'accord de l'UE : 4 pays
  •      Pays qui ont adopté l'euro unilatéralement : 2 pays
  •      État membre de l'UE ayant signé le MCE II mais qui n'est pas obligé de rejoindre la zone euro (Danemark).
  •      État membre de l'UE qui n'est pas obligé de rejoindre la zone euro (Royaume-Uni).

L'introduction de l'euro à Chypre découle du traité d'Athènes de 2003 qui a permis l'adhésion de Chypre à l'Union européenne le . La monnaie de Chypre était la Livre chypriote avant l'adoption de l'euro. Selon le traité d'Athènes, les nouveaux membres du l'Union européenne « doivent rejoindre l'union économique et monétaire à partir de la date d'adhésion », ce qui signifie que Chypre devait adopter l'euro, ce qu'elle a fait au [1].

Adhésion à la zone euro[modifier | modifier le code]

Chypre est membre de l'union économique et monétaire de l'Union européenne (UEM) depuis le . Le , le Conseil des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen donne son feu vert à l'introduction de l'euro, cette décision entérine la décision du Conseil ECOFIN de la Commission européenne et choisi comme date d'introduction, le , après avoir annoncé que le pays remplissait tous les critères requis pour intégrer l'eurozone[2]. Le taux de conversion est fixé à 0,585274 livres pour un euro, les pièces sont frappées en Finlande par la Suomen Rahapaja. Chypre satisfait aux exigences établies par les critères de convergence, à savoir la stabilité des prix, la situation des finances publiques, la participation au mécanisme de change du système monétaire européen, l'existence d’un taux d'intérêt de long terme et une législation nationale compatible avec l'introduction de l'euro.

Statut[modifier | modifier le code]

Le traité de Maastricht prévoit initialement que tous les membres de l'Union européenne devront rejoindre la zone euro une fois les critères de convergence atteints. La Commission européenne, dans son rapport de convergence établi le 27 février 2007, conclut que Chypre rempli les conditions pour rejoindre l'euro et recommande l'accession du pays à la zone euro à partir du 1er janvier 2008[3].

« À la lumière de l'évaluation du respect des critères de convergence, la Commission donne son feu vert à l'introduction de l'euro à Chypre. Il en est de même pour Malte, mais le Conseil devra suivre la recommandation de la Commission et mettre fin à la procédure de déficit excessif. Le Conseil a mis fin à la procédure de déficit excessif contre Malte lors de sa session du 5 juin 2007 »

— décision 2007/464/CE du Conseil, du 5 juin 2007, abrogeant la décision 2005/186/CE sur l'existence d'un déficit excessif à Malte.

Critères de convergence
Inflation[A 1] Finances publiques Membre du MCE II depuis Taux d'intérêt à long terme[A 2]
Déficit public annuel / PIB Dette publique / PIB
Valeur de référence - max 3 % max 60 % min 2 ans -
Drapeau de Chypre Chypre (2007)[3] 2,0 % 1,4 % 61,5 % depuis le 2 mai 2005[4] 4,2 %
Notes :
  1. Elle ne doit pas dépasser de plus de 1,5 % l'inflation des trois États membres présentant les meilleurs résultats en matière d'inflation. Les chiffres de l'inflation par pays sont publiées par la BCE.
  2. Ils ne doivent pas dépasser de plus de 2 % les taux des trois États membres ayant les taux d'intérêt les plus bas.
Légende :
  •      Critère satisfait
  •      Critère non satisfait

Cas des bases d'Akrotiri et de Dhekelia[modifier | modifier le code]

Affiche célébrant l'entrée de Malte et de Chypre dans la zone euro sur la façade de la Commission européenne.

Le cas des bases britanniques à Chypre est particulier ; le traité d'indépendance de Chypre prévoyait l'utilisation exclusive de la monnaie locale sur la totalité de l'île, ce qui a imposé un basculement vers l'euro ; cette particularité est prévue par le traité d'adhésion de Chypre et par le droit britannique.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Décision  2007/503/CE du Conseil conformément à l'article 122, paragraphe 2, du traité, relative à l'adoption, par Chypre, de la monnaie unique au 1er janvier 2008, 32007D0504, adopté le 10 juillet 2007, JO du 18 juillet 2007, p. 29–31, entré en vigueur le 1er janvier 2008 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • (en) Cyprus - Selected Issues and Statistical Appendix, International Monetary Fund, , 302 p. (ISBN 978-1-4527-3473-6)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]