Edmond Reboul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reboul.
Edmond Reboul
Reboul, Edmond Académie des Hauts Cantons.jpg
Fonction
Président
Académie des Hauts Cantons
Charles-Claude Reboul (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 87 ans)
Le Vigan, France
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Œuvres principales

Edmond Reboul, né le à Béziers (Hérault) et décédé le au Vigan (Gard), est un écrivain français.

Médecin général (2 S), ancien enfant de troupe, spécialiste des hôpitaux, Edmond Reboul fut aussi écrivain, poète, essayiste et conférencier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Béziers en 1923, il entre en 1942 à l'École du service de santé militaire et en sort major de sa promotion.

Docteur en médecine en 1948, prix de thèse, il accomplit une longue carrière dans l'armée comme médecin au Sahara, en Allemagne, au Maroc, à Lille, Marseille, et Lyon. Exerçant dans les hôpitaux, il franchit ainsi tous les degrés de la hiérarchie jusqu'au grade de médecin-général (1977).

Parallèlement à sa carrière militaire, Edmond Reboul a publié une quarantaine d'ouvrages qui lui ont valu le grand prix Vérité pour Si toubib (éditions Julliard), le grand prix des poètes français en 1986, et d'être lauréat de l'Académie française.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Gourara, étude historique, géographique et médicale, (Inst. Pasteur, Alger), 1953, (prix Larrey de l'Académie de Médecine).
  • Si toubib, (Julliard), grand prix Vérité, 1958
  • Mosaïques, (Regain) 1963.
  • Escale, (Nouvelle Pléiade), 1966.
  • Opus incertum, (Maison rhodanienne de Poésie), 1968.
  • L'interne des lépreux, (France-Empire), 1970.
  • Au jour la nuit, (dito), 1972. Couronné par l'Académie française.
  • Île en Péril, (L'Hermès), 1978.
  • Les mirages du désert, (L'Hermès), 1981, (Prix Broquette-Gonin (littérature))
  • Éloge de l'Académie, (Lacour-Ollé), 1988.
  • Index des Mémoires de l'Académie de Lyon, (Lacour-Ollé), 1989, (avec C. de Clavières).
  • Hier, Pont-Saint-Esprit, (Lacour-Ollé), 1990.
  • Réflexions d'un académicien rustique, (Lacour-Ollé), 1990.
  • Des jardins de la poésie au jardin secret du poète, (Lacour-Ollé), 1990.
  • Le Je paré des plumes de Pan, (Lacour-Ollé), 1991.
  • Regards sur l'Acad. des Sciences, B.- Lettres et Arts de Lyon, (Lacour-Ollé), 1991.
  • Dans l'aura d'André Chamson, (Lacour-Ollé), 1993.
  • Musique et poésie, quelques réflexions, (Lacour-Ollé), 1996.
  • Un soir l'âme du vin... suivi d'Oenomancies, (Lacour-Ollé), 1997.
  • Paul Éluard : scintillements d'une étoile morte, (Lacour-Ollé), 1997.
  • Tenter de vivre, Poèmes, (Lacour), 1997.
  • À ciel ouvert, illustrations de Jean-Marie Granier (Les Presses du Midi), 2000.
  • Le désert, l'homme et la poésie, essai et poèmes (Les Presses du Midi, 2002).
  • Palingénésie, poèmes, (Les Presses du Midi), 2004.
  • Amours de Constance, et autres, roman (Les Presses du Midi), 2004.
  • Faust à Staufen, poèmes, (Les Presses du Midi) 2005.
  • Ki et Wou, roman, (Les Presses du Midi) 2005.
  • Feuillets de route, essai, (Les Presses du Midi 2005).
  • Écrire des poèmes, essai, manuel (Les Presses du Midi, 2006).
  • Frog, récit, (L'Harmattan) 2007.
  • Fleurs de saisons, poèmes, (Manoirante, 2009).
  • Triptyque d'Hiver, poèmes, (Les Presses du Midi, Toulon), 2009.
  • Le Déserteur Triomphant, récit, (L'Harmattan) 2010.
  • [1]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Reboul, Au pays revenant, C.Lacour

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Velay (dir.), Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, , 255 p. (présentation en ligne), p. 205

Liens externes[modifier | modifier le code]